Maroc-Japon : Huit étudiants marocains sélectionnés au programme «African Business Education» 2020    PLF 2021: une batterie de mesures pour la généralisation de la couverture sociale    Relance économique: des mesures fiscales pour contrecarrer les répercussions du covid    Le match Zamalek-Raja sera-t-il reporté ? Les explications d'un ancien membre de la CAF    Les mesures restrictives prolongées à Jerada    Anass Benzaaboune, quand le talent passe de YouTube au grand écran    Droits de l'Homme : La CRDH de Guelmim-Oued Noun tient sa première réunion ordinaire    Nouveau consul espagnol à Rabat    Un colloque dédié au secteur de la presse à l'initiative de l'ANME    De nouvelles annonces sur le renforcement du partenariat stratégique Maroc/Etats-Unis    Investissements publics : une enveloppe globale de 230 milliards de DH en 2021    Tourisme: l'ONMT passe à la vitesse supérieure    PLF 2021: plus de 20.000 postes budgétaires prévus    L'ONMT reprend les Fam Trips    Le PLF-2021, un projet réaliste qui tient compte des «capacités objectives»    Le HCP compte réaliser une nouvelle enquête nationale sur la famille    Débat du siècle. Combattre l'économie turque mène en enfer    Ahmed Dgharni tire sa révérence    La FIFA lance son programme exécutif de lutte contre le dopage    La RSB qualifiée pour sa deuxième finale consécutive    Hakimi, l'ailier qui déborde d'ambition à l'Inter    L'Atletico Madrid privé de Diego Costa face au Bayern Munich    Sahara: l'Alliance du Pacifique réitère son appui à l'initiative marocaine d'autonomie    Un premier centre de campagne privé au quartier Derb Sultan à Casablanca    El Otmani: les mesures prises ont démontré leur efficacité    Agriculture sans glyphosate : Les Domaines agricoles avant-gardistes    Le fructose peut causer le trouble bipolaire    Coronavirus : des conseils pour passer le test PCR sans danger    La rentrée décisive    Boujemaâ Lakhdar, le maître    Le Maroc récupère 25.500 pièces archéologiques rares    Cinemed. Les films marocains cartonnent au festival de Montpellier    "La lecture, acte de résistance": «Un élan de solidarité citoyenne pour sauver le livre»    Alerte météo : Fortes rafales de vent mardi dans plusieurs régions    Bolivie: Le dauphin d'Evo Morales vainqueur de l'élection présidentielle    Dakhla : Mise en échec d'une tentative d'émigration illégale    Colonisation de Mars – Elon Musk a déjà la date    Un Raja à bout de souffle surpris par le Zamalek    Coup dur pour Liverpool    Luis Arce, vainqueur de la présidentielle en Bolivie    La campagne dans les Etats-clés se tend davantage    Coronavirus : Badr Hari testé positif    Kirghizistan: Démission du président Sooronbay Jeenbekov    Langages du Sud se penche sur le rôle du sport dans l'éducation et la citoyenneté    Scandale. Adil Rami va-t-il balancer les sextapes tournées avec Pamela Anderson ?    France: le gouvernement annonce un plan d'action contre la radicalisation    Saeb Erekat hospitalisé à Jérusalem    Google célèbre le 110ème anniversaire de Farid Al Atrach    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La France est-elle en train de brader ses mosquées ?
Publié dans L'observateur du Maroc le 29 - 09 - 2020

La Mosquée Abou-Bakr-Essedik à Angers, en chantier depuis 2014. (DR)

La Mosquée Abou-Bakr-Essedik à Angers, l'une des plus grandes de France a été cédée vendredi 25 septembre, à titre gracieux au ministère marocain des Habous. Une décision qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux.
L'Association des musulmans d'Angers (AMA) a voté vendredi dernier, dans le cadre d'une assemblée générale extraordinaire, en faveur de la cession à titre gracieux de la mosquée Abou-Bakr-Essedik au ministère des Habous et des affaires islamiques du Maroc. La résolution adoptée à la quasi-majorité avec 87 voix pour, 4 voix contre et 3 abstentions n'a pas été du goût de tout le monde en France.

« Un abandon de territoire ! »

Plusieurs voix se sont aussitôt déchainées sur les réseaux sociaux pour dénoncer ce projet qui qu'ils qualifient d'acte « séparatiste ».
C'est le cas de Gilbert Collard, euro-député RN (Rassemblement national) qui s'est empressé de réagir sur son compte Twitter en publiant un post satirique incendier : «La nouvelle grande mosquée d'Angers va être cédée, sur la base du droit islamique, au... Maroc! Il est redoutablement efficace le combat des guignols de la République contre le séparatisme.»



Collard a déclaré dans une interview accordée au site Sputnik que «le fait de céder quasiment à titre gratuit un espace religieux dont on ne sait pas vers quelle version de la religion il se dirigera est une pure folie, un abandon de territoire».
Bien que ce dernier salue le combat du Maroc contre la radicalisation, il met en garde contre le fait de laisser une puissance étrangère ériger une «forteresse religieuse» sur le territoire national français.

Vers une islamisation de la France ?
Sur les réseaux sociaux, les internautes furax, font état de leur inquiétude. Plusieurs twittos virulents crient à l'islamisation de la France. Le dossier suscite la polémique au-delà du Maine-et-Loire et selon le journal Ouest-France, le maire d'Angers, Christophe Béchu a déjà saisi le préfet.
Avec une capacité d'accueil de 2.400 fidèles, la mosquée angevine est en chantier depuis son lancement en 2014. Cela fait 6 ans que les travaux tournent au ralenti, faute de budget.
Financé par l'argent des fidèles, et non par les deniers publics, le projet comprend aussi la construction d'un centre culturel, dont le coût avoisinerait les 4 millions d'euros.
LIRE AUSSI :
Le gouvernement refuse de créer un fonds pour le cancer


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.