ONU : La Proclamation américaine sur la marocanité du Sahara distribuée aux 193 Etats membres    Mise au point : « L'approche conspiratrice » adoptée par HRW fausse tout    Secousse tellurique de magnitude 3,4 dans la province d'Azilal    Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires    Badr Hari refait surface sur Instagram    Evolution du coronavirus au Maroc : 1246 nouveaux cas, 461.390 au total, mardi 19 janvier 2021 à 18 heures    Arrestation d' un pharmacien pour trafic de psychotropes    L'ambassadrice de l'UE loue la stratégie marocaine en matière de lutte contre la violence à l'égard des femmes    Vaste mouvement parmi les directeurs provinciaux de l'éducation nationale    Tragédie humaine : 14 douars sans collège (vidéo)    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Visas: Le plaidoyer du député franco-marocain M'jid El Guerrab pour l'Afrique    Pays-Bas: Démission du gouvernement de Mark Rutte    Dakhla : «Région de Rêve 2021»    Le Maroc réussit son entrée vers la défense de son titre    Ammouta : Victoire d'une importance capitale    Le Maroc éliminé après 3 défaites successives    Quels sont les défis à relever pour garantir le succès de la ZLECAf ?    Stratégie : Kia Maroc dévoile ses nouvelles ambitions pour 2021    Nexans : nouvelle usine à Nouaceur    Un MoU pour renforcer les relations économiques et commerciales    Président à part, sera-t-il aussi un ex-président à part ?    Coronavirus : le gouvernement prolonge les mesures de restriction en vigueur de 2 semaines    Maroc-USA:Fischer rassure quant à la position de l'administration Biden sur le Sahara    Un Casque bleu marocain parmi les victimes en République centrafricaine    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    Stud'IFO : Concert virtuel entre Cheikh Brahmi et Snitra    «En 2020, l'offshoring marocain a montré sa capacité exceptionnelle à résister»    La reconnaissance de la marocanité du Sahara est un «développement naturel» de la position des administrations US    Profitant du nul entre la Libye et le Niger : La RDC prend seule la tête du groupe B    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    Le sélectionneur du Zimbabwe accuse le Cameroun de sorcellerie !    L'envoyé US pour la lutte contre l'antisémitisme salue la «vision de paix» de SM le Roi    Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    Situé à Casa Anfa : Un Institut «nouvelle génération» sur le digital verra bientôt le jour    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Une nouvelle émission rendant hommage à la diversité culturelle    «Le discours de la folie dans le patrimoine arabe et occidental»    Médias-Pr. Rachid Lazrak : «Il faut être soit aveugle, soit de mauvaise foi, pour ne pas comprendre comment le Conseil de sécurité voudrait résoudre le problème du Sahara»    Virus Covid mutant: Le Maroc se ferme à l'Australie, le Brésil, l'Irlande et la Nouvelle Zelande    Eliminatoires Afrobasket (Tunisie, 17-21 février 2021) : Stage de l'équipe nationale seniors    La BAD compte sur le Maroc pour développer son indice    RNI Academy, une nouvelle structure pour la formation des élus de demain    Euromed : Quel avenir ?    CHAN / Ouganda-Rwanda (0-0) : Un nul en faveur du Maroc    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tennis : Rublev... sur les talons du «BIG 3»
Publié dans L'opinion le 09 - 11 - 2020

Le Nitto ATP Finals de Londres est sur le chemin de son dernier séjour dans l'O2 Arena avant son déménagement en Italie
À 22 ans, le Russe Andrey Rublev est au firmament et sur une pente ascendante pour occuper, aujourd'hui, la 8ème place mondiale pour prétendre à une place au Masters de Londres. Il aurait, même, occupé une meilleure place si seule l'année 2020 avait été prise en compte. Une année où il a réussi un joli palmarès avec 40 victoires pour 8 défaites et, surtout, le gain de cinq titres remportés sur le circuit ATP. Une victoire plus que le bilan de Djokovic, que personne d'autre n'a fait mieux. Le Russe a démarré fort en s'imposant à Doha puis à Auckland. Vint, après, la pause forcée de cinq mois à cause du Covid-19 qui n'a pas stoppé, pour autant son formidable parcours où il va, encore, triompher à Hambourg, à Saint-Pétersbourg et tout récemment à Vienne en plus de ses quarts de finale aux Grands Chelems de l'US Open et de Roland-Garros.
Sur la route de Londres
Le Moscovite est bien parti pour rejoindre Londres où il va disputer, pour la première fois de sa carrière, le Masters. Logiquement, si le format de qualification n'avait pas été adapté à la situation de cette saison très particulière, il aurait validé son billet depuis un moment déjà. Actuellement 8ème mondial, il est plus que jamais, donc, en course pour batailler avec les meilleurs joueurs du côté de l'O2 Arena. Mais si seuls les points de l'année 2020 avaient été pris en compte, il serait 4e mondial, uniquement devancé par Novak Djokovic, Rafael Nadal et Dominic Thiem.
Viser plus haut
Et dire qu'avant cette année, Andrey Rublev n'avait, jamais mis les pieds dans le Top 20 du classement ATP. Il s'est immiscé dans le Top 100 en juin 2017, puis dans le Top 50 en juillet et, deux mois plus tard, dans le Top 40. Malheureusement pour lui, l'année 2018 va être parsemée des soucis physiques qui vont le repousser audelà de la 100e place mondiale début 2019. Mais, depuis le printemps de cette même année, il a fini par trouver le printemps à lui pour se mettre sur les talons du «BIG 3». Normalement, Rublev a, encore, une large marge de progression. Il doit maintenant viser plus haut avec le gain des Masters 1000 et, pourquoi pas des Grands Chelems en commençant, peut-être, dès cette année à Londres, puisque le Masters de Paris-Bercy lui a tourné le dos en se faisant éliminer, en huitièmes, par le revenant Stan Wawrinka qui a mis fin à l'invincibilité du Russe. Les quelques défauts techniques et physiques, qui l'ont jusqu'à présent empêché d'aller jusqu'au bout en Grand Chelem, ne sont pas, nécessairement, une mauvaise chose. La seule perspective de le voir devenir encore meilleur pour le reste de son parcours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.