Driss Lachguar se réunit avec la Commission provinciale des élections à El Jadida    Prévisions météorologiques pour le lundi 1er mars 2021    El Othmani rend visite à Ramid après une opération chirurgicale réussie    Covid 19: Décès de l'acteur égyptien Youssef Chaabane    Ligue des Champions / WAC-Kaizer (4-0) : Le Wydad... un match de référence !    IRT-MCO (1-2) : Une victoire pour se relancer !    Démission de Azami Idrissi des instances dirigeantes du PJD : le parti dit niet    Vaccination anti-Covid : Le Maroc toujours dans le top 10 mondial    Ligue des champions : le Wydad écrase les Sud-africains de Kaizer Chiefs (4-0)    Coronavirus au Maroc : 244 nouveaux cas en 24 heures, 8 décès    Cannabis : La Tunisie emboîte le pas au Maroc    Russie : l'opposant Navalny transféré dans un camp à 200 km de Moscou    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    Participation du Maroc au Championnat d'Afrique de cyclisme en Egypte    CAN U20. L'EN éliminée par la Tunisie    Signature d' une convention de partenariat entre le ministère de la Justice et la CNDP    Séisme d'Agadir : les vérités sur un drame qui transcende le temps (I)    Syrie : Biden entre en guerre    Habib El Malki se félicite de la coopération avec le FOPREL    Dakhla : L'ASMEX se dote d'une délégation régionale    Credit Bureau: «les solutions apportées par les différents intervenants ont permis de limiter l'envolée des impayés»    "Biggie " , le géant éphémère du rap    Portrait: ElGrande Toto, un as de trèfle qui pique le cœur    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    La Bourse de Casablanca dans le rouge du 22 au 26 février    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    Victoire in extremis du HUSA, les FAR et le Chabab se neutralisent    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    Transavia annonce le lancement d'une nouvelle ligne aérienne entre le Corse et le Maroc    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    La 316 ème fortune de France s'implante à Marrakech    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    La France doit être «plus claire» et reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara    Appel à Biden pour appuyer la décision américaine reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    HPS: des revenus en hausse en dépit de la crise    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Manuels et cahiers scolaires : les imprimeurs gagnent leur bataille pour la préférence nationale    Anniversaire : SAR la Princesse Lalla Khadija souffle sa 14ème bougie    Marrakech se dote du premier radiotélescope au niveau national    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Provocation du « Polisario » : Fermement dénoncée par des Etats, experts et éditorialistes
Publié dans L'opinion le 16 - 11 - 2020

En créant un couloir de passage pour les personnes et leurs biens à El Guerguerat, les FAR ont mis fin à l'agissement des protégés d'Alger. Mais aussi elles ont brisé le mythe de la fantomatique « RASD ». Cette opération, menée avec professionnalisme mais avec fermeté, continue de bénéficier des soutiens au sein de la communauté africaine.
Qu'il s'agisse des Etats, d'experts, d'analystes et d'éditorialistes, tous ont tenu à dénoncer cette énième provocation du « Polisario ». C'est le cas de Sao Tomé et Principe. Ainsi le président de l'Assemblée nationale de ce pays, Delfim Santiago Das Neves, a exprimé sa solidarité avec le Royaume du Maroc et condamné les actes répugnants des milices du Polisario dans la zone d'El Guerguerat. « Ces actes provoquent un blocage occasionnel de la circulation des personnes et des biens dans les zones avoisinantes », a-t-il ajouté.
Pour sa part, le Gabon a exprimé sa vive préoccupation face aux opérations illégales menées par les milices du « Polisario ». Face à cette situation le Gabon, qui entretient d'excellentes relations d'amitié et de coopération avec le Maroc, « condamne ces opérations qui portent atteinte à l'intégrité du processus mené sous l'égide exclusive du SG des Nations Unies », souligne le Cabinet de la Présidence dans un communiqué. Il soutient « les actions du Maroc en faveur de la sécurisation de cette zone tampon afin d'y assurer le flux régulier des biens et des personnes », note la même source.
Solution politique
Quant à Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union Africaine, il s'est dit préoccupé avant de réaffirmer la disponibilité de l'UA pour soutenir activement les efforts des Nations Unies pour une solution politique juste et acceptable par toutes les parties de ce conflit.
De son côté, le directeur du Centre maghrébin pour les études stratégiques, le Mauritanien, Didi Ould Salek, fait remarquer qu'au « final, le Polisario a essuyé un camouflet cinglant suite au blocage de ce passage frontière entre le Maroc et la Mauritanie. Auparavant, l'universitaire a soutenu que « l'opération menée vendredi par le Maroc à El Guerguerat était tout à fait normale et nécessaire car il s'agissait d'une question se rapportant à la défense de sa souveraineté et de son intégrité territoriale ».
Pour sa part, le géo-politologue rwandais et consultant de renom en relations internationales, Ismael Buchanan, estime la décision du Maroc d'agir pour mettre un terme aux actes de déstabilisation et provocations dangereuses du « Polisario » dans la zone tampon de El Guerguerat, au Sahara marocain, est une décision légitime, mais aussi nécessaire pour la reprise de la libre circulation commerciale dans le passage reliant le Maroc à la Mauritanie.
Plusieurs autres personalités ont abordé dans le même sens dont, entre autres, l'académicien camerounais, Alphonse Zozime Tamekamta, le journaliste et écrivain camerounais, etc. Bref, une avalanche de réactions pour condamner cette provocation du « Polisario ».
Wolondouka SIDIBE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.