Publication : Nasser Bouchiba esquisse 60 ans d'Histoire des Relations entre le Maroc et la Chine    Twitter propose aux utilisateurs de donner des "pourboires" à leurs comptes favoris    LDC : Tuchel a-t-il pris un ascendant psychologique sur Guardiola ?    Sadiq Khan réélu maire de Londres    Marrakech: destruction de 2,2 tonnes de produits impropres à la consommation    Météo: le temps prévu ce dimanche 9 mai au Maroc    CAN Féminine, Maroc 2022 : Participation record aux éliminatoires    3ème édition du programme TOYP: la JCI honore les jeunes talents    Hakim Ziyech : "C'était un bon moment pour moi de marquer"    Vente illégale de médicaments: le chef du parquet a envoyé une circulaire aux procureurs    Affaire Brahim Ghali : «l'Espagne maintient sa posture», selon Arachan Gonzalez Araya    Manchester-Chelsea (1-2) : City puni par les Blues grâce à Ziyech, Alonso et à... Aguero !    Association Internationale de la Presse Sportive : Session hispanophone de la photographie    L'insécurité alimentaire aiguë a atteint son niveau le plus élevé en cinq ans (GNAFC)    Deux Marocains remportent les troisième et cinquième places du prix Katara pour la récitation du saint Coran    Des manifestants tchadiens brûlent le drapeau français, France 24 filme mais no comment    Baccalauréat 2021 : le MEN publie un guide des candidats    Allemagne: le Bayern remporte son 9è titre consécutif    Maroc-Espagne : un manifeste signé par 9 partis politiques    Le wydad reçoit des vœux pour son 84e anniversaire (PHOTOS)    Al Hoceima: une opération d'immigration illégale avortée, un individu interpellé    L'accueil du dénommé Brahim Ghali en Espagne, un acte «inacceptable» et «condamnable» (Partis politiques marocains)    Covid-19/Maroc : Sept décès et 314 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    Aïd El-Fitr: Marrakech sous haute surveillance    Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 8 mai 2021 à 16H00    Al Akhawayn pilote un projet de transformation des huiles de friture en biodiesel carburant    Médias: le long calvaire des journalistes    Enseignement supérieur: Amzazi s'attaque au cumul d'activités des enseignants-chercheurs    Le rappeur marocain Issam dévoile son premier album "Crystal"    La Chine lance une campagne contre la fraude et la cyberviolence    Coworking : le suisse IWG ouvre un nouvel espace de travail à Casablanca    AstraZeneca: la France recense deux nouveaux cas de thromboses, dont un décès    Marocains bloqués à l'étranger : la DGAC annonce les conditions d'accès au territoire national    Marocains bloqués à l'étranger : voici les conditions exigées pour les vols de rapatriement    La Bourse de Casablanca en nette hausse du 3 au 7 mai    Le régime algérien réclame toujours la «repentance» de la France pour la période coloniale    Le Maroc et le Koweït déterminés à donner une forte impulsion à leurs relations bilatérales (ministre Koweïtien)    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    Météo Maroc: le temps prévu ce samedi 8 mai    Le FEC ouvre une ligne de crédit de 2,2 MMDH pour la région Fès-Meknès    Le projet Andam pour que reste la parole    Mounia Lamkimel : "J'aime les personnages complexes et je n'aime pas que l'on me colle une étiquette"    Cinéma : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    "Tlata Del Ferhate", le bonheur est le plus grand des trésors ! Dimanche à 23h00    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    Nouvelle édition du Festival international de Meknès du cinéma des jeunes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée mondiale des toilettes, une révolution assise ?
Publié dans L'opinion le 19 - 11 - 2020

Une journée, célébrée le 19 novembre de chaque année, qui vise à braquer les projecteurs sur cet enjeu de santé publique mondial.
Reconnue par l'ONU depuis 2013, la journée mondiale des toilettes a vu le jour en 2001 grâce à l'Organisation Mondiale des Toilettes (World Toilet Organisation). Cette dernière oeuvre à sensibiliser le public sur le rôle important que jouent les toilettes dans la vie des populations, et à encourager les actions ciblées pour relever le défi de la crise mondiale de l'assainissement.
Au Maroc, cette action est dirigée l'Environment Women Association (EWA). Fondée le 3 Mars 2016, l'Association « EWA » est une association qui se définit non-gouvernementale, apolitique et à but non lucratif. Depuis sa création, EWA plaide pour l'assainissement pour tous et déplore l'état des toilettes publiques au Maroc ainsi que leur rareté. Aujourd'hui encore, elle est toujours présente avec ses revendications.
«Il est fondamental d'implanter et d'aménager des toilettes ou des latrines, même rudimentaires, en particulier en milieu rural et dans les quartiers ne bénéficiant pas de services d'assainissement de base et de mettre à niveau celles qui existent», nous indique la présidente de l'association EWA, Farida Jaidi.

300 000 enfants morts chaque année

Il faut savoir que 2,3 milliards de personnes ne disposent pas de services sanitaires de base. Un diagnostic qui constate le décès de près de 300 000 enfants chaque année dans le monde, de maladies évitables, comme la diarrhée, et causées par une absence d'accès à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène, rapporte EWA.

D'après la même source, bien que la situation se soit nettement améliorée dans le Royaume depuis 1990, il n'en demeure pas moins que les chiffres restent inquiétants. En effet, 3,8 millions de marocains vivent sans toilettes. 8% des marocains sont contraints de faire leurs besoins en plein air, faute d'installations appropriées. Et seulement 38% de la population dispose d'installations sanitaires. Plus de 6000 écoles, surtout en zone rurale manquent d'équipements sanitaires et hygiéniques de base, ce qui provoque l'abandon scolaire, particulièrement chez les petites filles.

En somme, l'association vise à sensibiliser aux conséquences néfastes de la situation actuelle sur la santé et le bien-être des citoyens, sur l'environnement et le développement durable du pays. Elle tente d'interpeller les responsables autour de cette problématique pour qu'ils mettent en place les solutions qui s'imposent.

« EWA a fait connaître la journée mondiale des toilettes et a fait tomber le tabou de parler des toilettes. Notre association espère que toutes les villes du Maroc disposent de toilettes publiques propres entretenues et sécurisées pour les hommes, les femmes et les handicapés », souligne Farida Jaidi.

Considéré comme étant un sujet honteux, EWA œuvre pour briser ce tabou, susciter le débat autour des insuffisances actuelles en matières des toilettes et d'assainissement.
Le combat de l'association est d'amener les citoyens à exiger et à respecter des installations sanitaires propres, sûres, accessibles et fonctionnelles, en les incitant à adopter les bonnes pratiques en matière d'hygiène.

Un enjeu lié à la pandémie Covid-19

Rendre disponibles et accessibles les services d'eau, d'assainissement et d'hygiène fait partie intégrante de la lutte contre le virus et de la préservation de la santé et du bien-être de millions de personnes. Selon des experts, « nous ne pourrons pas enrayer la pandémie de COVID-19 sans que les personnes vulnérables aient accès à une eau gérée en toute sécurité » peut-on lire sur le site officiel de l'ONU. L'organisation mondiale vise à instaurer, d'ici à 2030, l'accès général à l'eau et à l'hygiène tout en organisant une gestion durable des ressources en eau.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.