Omar Hilale met à nu le «polisario» et son parrain algérien    Bourita met en avant les réformes audacieuses du Maroc sous l'impulsion de SM le Roi    Le CNDH réitère sa position pour l'abolition de la peine de mort    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Country Brand Awards : le Maroc premier en Afrique    Impact de la pandémie : les femmes encore plus pénalisées    Nouzha Bouchareb: 12 objectifs en ligne de mire    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Tous les établissements pénitentiaires traitent avec les instances représentatives des avocats dans le cadre de la loi    Femmes créatives à l'honneur à l'Institut Cervantès de Casablanca    Casablanca: «Al-Irfane» mène le combat de la culture en milieu populaire    Tanger: La dimension touristique du voyage d'Ibn Battouta mise en avant lors d'un webinaire    Laâyoune : une nouvelle station de dessalement de l'eau de mer sera mise en service au second semestre 2021    Birmanie: Facebook ferme tous les comptes liés à l'armée    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au processus électoral adopté par la commission de l'Intérieur    Nasser Bourita reçoit le ministre des Affaires étrangères du Burundi    CAN U20 : Resté confiné à Laâyoune, Targhaline devait rejoindre la Mauritanie hier mercredi    Jeux Olympiques de Tokyo : Le relais olympique lancé le 25 mars sous des conditions drastiques    Algérie : le pouvoir doit prendre acte de l'échec de sa feuille de route, affirme LADDH    Rencontre de communication pour soutenir l'action de coopératives à la préfecture d'arrondissement Hay Hassani    Coronavirus : le variant britannique présent dans plus de 100 pays [OMS]    Chichaoua : ouverture d'une enquête à la suite des déclarations d'une personne qui affirme avoir reçu deux doses à la fois du vaccin anti-Covid    Covid-19 : la situation se dégrade en France, le gouvernement annonce des mesures    Harhoura : Jusqu'à 500 millions de DH pour l'aménagement    Laâyoun : la nouvelle station de dessalement de l'eau de mer bientôt opérationnelle    Procès à distance : 8.331 affaires mises au rôle du 15 au 19 février    Infantino reçu à Rabat par Bourita    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    Mort de Maradona: La justice convoque des experts pour déterminer d'éventuelles responsabilités    Invaincu 527 minutes,Yassine Bounou bat un record historique à Séville    Woods victime de fractures ouvertes à une jambe dans un accident de la route    Argentine et Mexique réclament un accès mondial aux vaccins contre la Covid-19    En Espagne, les arrivées du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud restreintes jusqu 'à mi-mars    Le WAC entame la Ligue des champions par une victoire à Luanda    Des responsables palestiniens louent le soutien Royal aux établissements éducatifs de Palestine    Le Hirak algérien exprime l'exaspération d'une population qui étouffe dans un système politique opaque aux institutions démocratiques factices    Biden et Trudeau vantent "l'extraordinaire amitié" américano-canadienne pour clore l'ère Trump    «Lettres du Maghreb»: Des discussions de haute facture    "Pelé" sur Netflix, redécouverte du footballeur, fenêtre sur l'homme    Gérard Depardieu, entre ombre et lumière    L'ONEE lance un grand projet pour le renforcement de l'alimentation électrique dans les provinces du Sud    Le dirham s'apprécie face au dollar    Exposition : Une rétrospective « Saladi » au Musée de Bank Al-Maghrib    Des responsables palestiniens saluent le soutien constant de SM le Roi aux établissements éducatifs en Palestine    La classe politique évoque « un non-événement »    Retrait de la liste grise de l'UE : quelles conséquences pour le Maroc ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée mondiale des toilettes, une révolution assise ?
Publié dans L'opinion le 19 - 11 - 2020

Une journée, célébrée le 19 novembre de chaque année, qui vise à braquer les projecteurs sur cet enjeu de santé publique mondial.
Reconnue par l'ONU depuis 2013, la journée mondiale des toilettes a vu le jour en 2001 grâce à l'Organisation Mondiale des Toilettes (World Toilet Organisation). Cette dernière oeuvre à sensibiliser le public sur le rôle important que jouent les toilettes dans la vie des populations, et à encourager les actions ciblées pour relever le défi de la crise mondiale de l'assainissement.
Au Maroc, cette action est dirigée l'Environment Women Association (EWA). Fondée le 3 Mars 2016, l'Association « EWA » est une association qui se définit non-gouvernementale, apolitique et à but non lucratif. Depuis sa création, EWA plaide pour l'assainissement pour tous et déplore l'état des toilettes publiques au Maroc ainsi que leur rareté. Aujourd'hui encore, elle est toujours présente avec ses revendications.
«Il est fondamental d'implanter et d'aménager des toilettes ou des latrines, même rudimentaires, en particulier en milieu rural et dans les quartiers ne bénéficiant pas de services d'assainissement de base et de mettre à niveau celles qui existent», nous indique la présidente de l'association EWA, Farida Jaidi.

300 000 enfants morts chaque année

Il faut savoir que 2,3 milliards de personnes ne disposent pas de services sanitaires de base. Un diagnostic qui constate le décès de près de 300 000 enfants chaque année dans le monde, de maladies évitables, comme la diarrhée, et causées par une absence d'accès à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène, rapporte EWA.

D'après la même source, bien que la situation se soit nettement améliorée dans le Royaume depuis 1990, il n'en demeure pas moins que les chiffres restent inquiétants. En effet, 3,8 millions de marocains vivent sans toilettes. 8% des marocains sont contraints de faire leurs besoins en plein air, faute d'installations appropriées. Et seulement 38% de la population dispose d'installations sanitaires. Plus de 6000 écoles, surtout en zone rurale manquent d'équipements sanitaires et hygiéniques de base, ce qui provoque l'abandon scolaire, particulièrement chez les petites filles.

En somme, l'association vise à sensibiliser aux conséquences néfastes de la situation actuelle sur la santé et le bien-être des citoyens, sur l'environnement et le développement durable du pays. Elle tente d'interpeller les responsables autour de cette problématique pour qu'ils mettent en place les solutions qui s'imposent.

« EWA a fait connaître la journée mondiale des toilettes et a fait tomber le tabou de parler des toilettes. Notre association espère que toutes les villes du Maroc disposent de toilettes publiques propres entretenues et sécurisées pour les hommes, les femmes et les handicapés », souligne Farida Jaidi.

Considéré comme étant un sujet honteux, EWA œuvre pour briser ce tabou, susciter le débat autour des insuffisances actuelles en matières des toilettes et d'assainissement.
Le combat de l'association est d'amener les citoyens à exiger et à respecter des installations sanitaires propres, sûres, accessibles et fonctionnelles, en les incitant à adopter les bonnes pratiques en matière d'hygiène.

Un enjeu lié à la pandémie Covid-19

Rendre disponibles et accessibles les services d'eau, d'assainissement et d'hygiène fait partie intégrante de la lutte contre le virus et de la préservation de la santé et du bien-être de millions de personnes. Selon des experts, « nous ne pourrons pas enrayer la pandémie de COVID-19 sans que les personnes vulnérables aient accès à une eau gérée en toute sécurité » peut-on lire sur le site officiel de l'ONU. L'organisation mondiale vise à instaurer, d'ici à 2030, l'accès général à l'eau et à l'hygiène tout en organisant une gestion durable des ressources en eau.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.