Guinée équatoriale : 15 morts et 500 blessés dans des explosions accidentelles dans un camp militaire    Le Maroc, deuxième partenaire commercial africain du Mexique    Indemnité forfaitaire CNSS : Nouvelle vague de bénéficiaires    Voici le nouveau président du FC Barcelone !    DGSN: grosse opération anti-drogue à Laâyoune    Prévisions météorologiques pour le lundi 8 mars 2021    Après les troubles au Sénégal, la contestation appelle à de nouvelles manifestations    Manifestants asiatiques et rêve américain    La Marocaine Nora Fatehi, première arabo-africaine à franchir le cap du milliard de vues sur Youtube    Fatma El Ghalia Charradi, la férue du théâtre et de l' action associative    La jolie passe de trois du Wydad    Maymouna Amidan, une militante associative de Dakhla dévouée aux personnes vulnérables    L' ambassadrice du Royaume au Panama rappelle l' apport considérable de l'Afrique à l' espace francophone    Le Raja Casablanca et le Youssoufia Berrechid se quittent sur un nul (VIDEO)    Tanger Med vu par les espagnols    Salma Azzaoui, une sportive marocaine au défi de la rudesse du soccer américain    Quand le Maroco-Allemand, Mohamed Hajib, condamné pour terrorisme, faisait l'apologie des attentats-suicides    Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme    Sahara : Les Nations unies reconnaissent la difficulté de nommer un envoyé spécial    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    Alerte météo : averses orageuses et chutes de neige le 7 mars dans plusieurs provinces marocaines    Recrudescence du variant anglais du Covid : le Maroc referme ses frontières    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    Déclaration du CA avant le 1er avril    Une semaine sous le signe de la stabilité    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    CNSS : Les crèches privées seront indemnisées    L'or inexploré tchadien dans la ligne de mire du marocain Marita Group    Après Espérance -Zamalek : Bencherki en altercation violente avec le coach !    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    L'étape actuelle exige une implication de tous    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Retard de vaccination : El Othmani pointe du doigt les fournisseurs des vaccins
Publié dans L'opinion le 19 - 01 - 2021

Confronté aux critiques sur le retard du début de la campagne de vaccination, le chef du gouvernement Saad Dine El Othmani est enfin sorti de son silence pour imputer la responsabilité aux fournisseurs dont les stocks sont insuffisants pour répondre à la demande mondiale. Dans la perspective des flacons tant attendus, le Maroc demeure prêt financièrement et logistiquement pour mener à bien sa campagne.
Les Marocains attendent impatiemment le début de la campagne de vaccination, reportée à plusieurs reprises à cause du retard de livraison des vaccins d'Astrazeneca et de Sinopharm. Interrogé sur la stratégie vaccinale du Maroc à la Chambre des conseillers, le Chef du gouvernement Saad Dine El Othmani s'est prononcé sur cette question épineuse qui commence à inquiéter l'opinion publique. Selon lui, les fournisseurs des vaccins commandés seraient à l'origine du retard, à cause de l'insuffisance des stocks dont ils disposent. « La capacité de production des vaccins au niveau mondial est très limitée par rapport au volume de la demande », a-t-il expliqué.
Comme nous l'avons précisé dans un article précédent, les pays où se fabriquent les vaccins en question à savoir la Chine et l'Inde ont mis la main sur les premières quantités disponibles pour leurs propres besoins avant d'autoriser l'exportation et satisfaire ainsi les demandes des autres pays. C'est ce qu'a confirmé le Chef du gouvernement, « les pays producteurs des vaccins que nous avons commandés ne vont pas autoriser l'exportation des lots tant qu'ils n'ont pas satisfait leurs besoins », a-t-il précisé, rappelant que le ministère des Affaires étrangères, en coordination avec le ministère de la Santé, suit de près ce dossier et tous les détails relatifs à l'approvisionnement du Maroc et demeure en contact permanent avec les fournisseurs.
Sinopharm : en attente de l'autorisation de mise en marché
Jusqu'à présent, le vaccin du Laboratoire chinois Sinopharm, dont le Maroc a commandé 40 millions doses, n'a encore pas été autorisé officiellement par le ministère de la Santé. L'autorisation de mise en marché fait toujours l'objet d'examen du Comité technique. Saad Dine El Othmani a rappelé que l'autorisation n'aura lieu qu'après confirmation de l'efficacité de ce vaccin et l'absence d'effets secondaires. En effet, la direction des médicaments et de la pharmacie avait demandé des informations supplémentaires au laboratoire chinois sur les résultats des essais cliniques phase III.
En attendant l'arrivée des premiers lots de vaccins, le Maroc est prêt d'un point de vue logistique et financier pour vacciner les citoyens dans les meilleures conditions. Le Chef du gouvernement a indiqué que le Maroc est prêt à payer la facture des commandes des vaccins. En outre, il a également rappelé qu'une campagne de communication est en préparation pour accompagner les citoyens tout au long de celle de vaccination. Le gouvernement va mettre en place une plateforme électronique dédiée à la campagne et un système de prise de rendez-vous.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.