Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Les atouts du Maroc en tant que destination golfique de premier choix mis en avant en Pologne    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Karaté: Médaillée d'or, la Marocaine Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Ministère public et Gendarmerie Royale collaborent pour une meilleure qualité des prestations aux usagers    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Équipe nationale : On tire la sonnette d'alarme !    Variant indien au Royaume-Uni: Boris Johnson avertit    Le grand pèlerinage à la Mecque en format réduit, les Marocains dépités    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Hajj 2021: les précisions du ministère des Habous et des Affaires islamiques    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Algérie : les législatives anticipées servent à blanchir le régime (collectif)    Résolution européenne: les pays du Golfe solidaire avec le Maroc    Le Maroc peut produire des composants de la voiture électrique    Wikipedia en version Darija est désormais disponible    La Bourse de Casablanca en hausse    L'Istiqlal réaffirme la nécessaire récupération de Sebta et Melilia    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Transfert de Hakimi : Le PSG s'apprêterait à améliorer son offre    La CSMD fait escale à Aït Bouguemez, le désenclavement des zones rurales au centre des débats    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Tan-Tan : un multirécidiviste se suicide en garde à vue, une enquête ouverte    Covid-19 au Maroc : 455 nouveaux cas et 5 décès enregistrés en 24 heures    Le travail des enfants concerne 1,3% des ménages    Don de sang: le beau geste des ultras du Raja et du Wydad    Conférence de Berlin II: Bourita s'entretient avec l'envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Libye    OCP : Succès d'une émission obligataire de 1,5 Milliard de Dollars à l'international    Protection contre les catastrophes naturelles: un chèque de 100 millions de $ de la banque mondiale au Maroc    Entrée au Maroc: les voyageurs en provenance de la liste A ne sont plus obligés de passer le PCR    Résolution européenne sur les migrants mineurs : réunion urgente du Parlement arabe le 26 juin    Rabat restera un indéfectible soutien de Tripoli, déclare Nasser Bourita    Royal air Maroc : les détails des vols pour cet été    Covid-19: Lancement du premier kit de test à domicile en Inde    Covid-19: Les vaccins chinois par pulvérisation nasale en phase d'essais cliniques    Météo: le temps qu'il fera ce samedi 12 juin au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    La posture du professeur et de l'élève ne fonctionne plus    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    Victor Hugo, ses funérailles, ses dessins    Le goût de la vie orientale    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19 : Un allègement du couvre feu prévu après le ramadan
Publié dans L'opinion le 12 - 05 - 2021

Après avoir été confinés le soir durant le mois de ramadan, les Marocains s'attendent à un allègement des mesures restrictives après la fin du mois sacré. Un allègement est envisagé par les autorités sous réserve. Détails.
« Que va-t-il se passer après le ramadan ? », une question que se posent ardemment les Marocains alors que le mois sacré touche à sa fin. Désireux de retrouver une vie normale après un couvre-feu qui a privé les gens de la chaleur sociale ramadanesque, nombreux sont nos concitoyens qui aspirent à un allégement des mesures restrictives après le jour de l'Aid, même si les autorités semblent agir prudemment. Un vœu réalisable en vue de la situation épidémiologique qui s'est visiblement améliorée durant les quatre dernières semaines. Dans son bilan bimensuel, le ministère de la Santé a fait état d'une baisse palpable des cas de contagion, estimée à 19,5% entre le 26 avril et le 10 mai. Comme la fréquence des contaminations et des décès a manifestement baissé, ce qui prémunit le système santé, beaucoup pensent qu'il est normal de redonner du souffle aux citoyens, d'autant que l'activité économique (petits commerces en particulier) a besoin de respirer.
Vers un couvre-feu allégé
Les réunions des comités de veilles régionaux et les autorités territoriales se multiplient, pour songer à ce qu'il faut faire dans chaque région maintenant que l'état d'urgence sanitaire est prolongé jusqu'au 10 juin prochain, ce qui donne plus de marge de manœuvre aux préfets et aux walis en matière de décision. Pour des raisons strictement économiques, un allégement du couvre-feu est fort probable, selon des sources proches du dossier, qui nous indiquent qu'il pourrait être appliqué dorénavant jusqu'à 23h ou minuit, au lieu de 21h pour permettre aux cafés, restaurants et autres types de petits commerces de respirer. Cette décision est toujours en cours d'examen et pourrait être officialisée au cas où un accord définitif est trouvé avec les représentants du secteur de la restauration. L'Association des propriétaires des cafés et des restaurants du Maroc revendique inlassablement cet allègement, nous précise son président Noureddine Harrak, ajoutant que les pourparlers avec les autorités sont toujours en cours.
Un allègement possible d'un point de vue sanitaire
Suite à l'amélioration de la conjoncture épidémiologique, l'allégement des restrictions est possible aux yeux des experts, dont Azzedine Ibrahimi, membre du comité scientifique, pour qui, les circonstances sont propices pour un allégement des restrictions y compris le couvre-feu et l'interdiction des rassemblements. Dans un poste sur Facebook, M. Ibrahimi a expliqué que cela est possible grâce au recul des décès et des cas critiques ainsi qu'à la reprise de la campagne de vaccination. Idem pour Tayeb Hamdi, chercheur en système et politiques de santé qui préconise un allégement progressif du couvre-feu tout en veillant à respecter les gestes barrières dans les lieux publics.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.