Le pdt de la délégation Maghreb au PE salue un geste Royal hautement généreux en direction de l'Algérie (Vidéo)    Affaire Pegasus : la CNDP se saisit du dossier    Agro-alimentaire : bonnes performances des exportations en 2021    Du pétrole à Inezgrane : les précisions de l'ONHYM    Kaboul: Les talibans revendiquent l'attentat contre le ministre de la Défense    Liban : Joe Biden annonce 100 millions de dollars d'aide supplémentaire    Fin du « potentiel détournement » d'un pétrolier britannique    Records du monde ou dopage technologique...    L'Espagne rejoint le Brésil en finale messieurs    Covid-19 : Le Maroc franchit, à nouveau, la barre des 10.000 cas    Vaccination anti-Covid : inauguration du premier vaccinodrome à la pointe de la technologie (Reportage)    La société civile se mobilise contre le travail des enfants    «Prisonnière du silence» remporte le grand prix    Lucien Amiel, doyen des galeristes marocains, n'est plus    Micro-crédit. Les nouvelles dispositions légales entrent en vigueur    JO-2020/Athlétisme: le Kényan Emmanuel Korir champion olympique du 800 m    Issa Hayatou sanctionné par la FIFA    Botola: Walid Regragui proche du Wydad, pour succéder à Benzarti    Football. L'emblématique gardien de but Ahmed Belkorchi n'est plus    Affaire Pegasus : La riposte marocaine se poursuit    Législatives: El Othmani se présentera dans la circonscription de Rabat-Océan    Bonnes performances pour les ventes de voitures à fin juillet    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 4 août 2021 à 16H00    Covid-19: la Chine restreint les déplacements à l'étranger pour ses ressortissants    Fête du Trône: SM le Roi reçoit un message de félicitations du président du Conseil présidentiel libyen    Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. La Douane sensibilise sur les nouvelles dispositions de lutte    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Chambres professionnelles/élections : dans le Souss-Massa, le RNI ratisse large    OMPIC. Un bilan 2020 positif et une feuille de route bien affûtée    Comment se préparer aux Jeux Olympiques ? Une expérience de deux médecins anciens champions sportifs    Covid-19 : Le théâtre national Mohammed V suspend ses activités    JO-2020: Le programme du jeudi 5 août 2021    Justice : Voici les nouveaux procureurs du Roi et présidents de la Cour d'appel    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    Elections : Pour un pluralisme politique dans les médias    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    CRDH : Soulaiman Raissouni se trouve «dans un état très stable»    Campagne électorale et médias : La Haca rappelle les règles du jeu    Ouvert jusqu'au 12 août : L'appel à projet de Madaëf éco 6 Al Hoceima sur les rails    Edito : XXIème    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Liban : un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion, selon l'ONU    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Profonds désaccords et faibles attentes
Publié dans L'opinion le 16 - 06 - 2021

Joe Biden et Vladimir Poutine se rencontraient mercredi à Genève. Plusieurs sujets marquent le désaccord entre les deux puissants mondiaux.
Le président américain Joe Biden et le président russe Vladimir Poutine se rencontraient mercredi pour la première fois depuis l'entrée en fonction de Joe Biden. Les deux hommes ont déclaré qu'ils espéraient que leurs discussions, qui se dérouleront dans une villa majestueuse au bord du lac de Genève, pourraient déboucher sur des relations plus stables et prévisibles, même s'ils restent en désaccord sur des sujets aussi divers que le contrôle des armements, le piratage informatique, l'ingérence électorale et l'Ukraine. «Nous ne nous attendons pas à ce que cette réunion débouche sur un grand nombre de résultats », a déclaré un haut représentant de l'administration américaine aux journalistes à bord d'Air Force One, alors que Joe Biden s'envolait pour Genève, précisant que les deux hommes devraient s'entretenir pendant quatre ou cinq heures à partir de 13h00 heure locale (11 heures GMT).
«Je ne suis pas sûr que des accords seront conclus», a déclaré le conseiller en politique étrangère de Vladimir Poutine, Youri Ouchakov.
Les relations entre les deux pays se sont détériorées ces dernières années, notamment avec l'annexion de la Crimée par la Russie en Ukraine en 2014, son intervention en Syrie en 2015 et les accusations américaines - démenties par Moscou - de son ingérence dans l'élection de 2016 qui a porté Donald Trump à la Maison Blanche.
Elles se sont encore dégradées en mars lorsque Joe Biden a déclaré qu'il pensait que Vladimir Poutine était un «tueur», ce qui a incité la Russie à rappeler son ambassadeur à Washington pour des consultations.
Les Etats-Unis ont rappelé leur ambassadeur en avril. Aucun des deux n'a repris ses fonctions depuis.
Instaurer des liens respectueux
Le haut représentant américain a déclaré que les Etats- Unis visaient un ensemble d'actions «dans des domaines où la collaboration peut faire progresser nos intérêts nationaux et rendre le monde plus sûr». Il a aussi ajouté que Joe Biden définirait également les zones d'intérêt national où l'inconduite de la Russie entraînerait une réponse. En avril, Joe Biden a signé un décret donnant à Washington une plus grande latitude pour imposer des sanctions à Moscou. Vladimir Frolov, un ancien diplomate russe,
a déclaré à Reuters que Vladimir Poutine souhaitait instaurer des liens respectueux et être traité comme les membres du Politburo soviétique l'étaient dans les années 1960-1980, avec «une reconnaissance symbolique de la parité géopolitique de la Russie avec les Etats-Unis».Signe que les relations sont tendues, les discussions ne comprendront pas de repas et Vladimir Poutine et Joe Biden devraient tenir des conférences de presse séparées plutôt qu'une conférence commune.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.