VIDEO// Maroc-Algérie : Que doit-on retenir du discours du Trône ? le décryptage de Zakaria Abou Dahab    Marché automobile : Les ventes en hausse de 14,5% par rapport aux 7 premiers mois de 2019    Maroc/Météo: Temps assez chaud sur le Sud-Est et les plaines intérieures et stable ailleurs, ce mercredi 4 août    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Le Forum Marocain des Jeunes Journalistes tient sa première université d'été du 6 au 8 août 2021 à Chefchaouen    Affaire Pegasus: le Maroc dépose une demande d'injonction à l'encontre d'une société d'édition allemande    Automobile : Plus de 100.000 unités écoulées à fin juillet    Entretien exclusif. Les confidences de Saad Eddine El Otmani    Israël membre observateur au sein de l'UA : revers majeur pour Ramtane Lamamra    Chakib Benmoussa redonne espoir!    Covid-19 : Les Etats-Unis classent le Maroc en «zone à risque élevé»    L'ONU lance la course contre la crise climatique    Liban: un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion (ONU)    Tunisie : l'Egypte exprime son «plein soutien» au président Saïed    L'ex-président de la CAF, Issa Hayatou, suspendu un an de toute activité relative au football par la FIFA    Mobilité électrique : signature d'un accord de transfert de technologie Maroc-Brésil    Attaque du pétrolier israélien: Washington pour une «réponse collective», Téhéran répondra à tout «aventurisme»    Tunisie: Saied poursuit la purge des ministres et les arrestations de députés    Covid-19 : Le pic attendu « dans les tout prochains jours »    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Covid-19: le Maroc reçoit 1 million de doses du vaccin Sinopharm    Covid-19/Maroc : 64 décès et 8760 nouveaux cas en 24H    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 3 août 2021 à 16H00    Une étude montre l'efficacité des vaccins contre les variants du Covid    Maroc-Algérie : Cette presse algérienne qui dédaigne la voie de l'apaisement !    « Forte hausse » du chômage au Maroc, même pour les diplômés    Tokyo 2020/Athlétisme: Le Marocain Soufiane Boukentar éliminé du 1er tour de 5.000 m    JO-2020: Le programme du mercredi 4 août (en heures GMT):    JO 2020: le roi Mohammed VI félicite Soufiane El Bakkali    Performance mensuelle: la Bourse de Casablanca termine juillet en baisse    Covid-19 : l'Espagne prolonge son dispositif social pour les plus vulnérables    Elections professionnelles. Le rendez-vous du 6 août    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Mobilité électrique : un accord de transfert de technologie conclu entre le Maroc et le Brésil    Tokyo 2020 : Grave affaire politique, l'athlète Krystina Tsimanouskaya menacée de prison en Biélorussie    Des projets pilotes pour l'artisanat : Deux «Centres d'excellence» pour le Tapis et la Poterie    JO 2020. Abdellatif Sadiqui qualifié pour les demi-finales du 1500 m    JO-2020 / 3000 m steeple : Soufiane El Bakkali, un champion en or    Merci Soufiane    Inclusion financière : BAM met les bouchés doubles    Programme Intelaka : Un chantier qui avance...mais doucement !    Niger : quinze militaires tués et six portés disparus après une attaque    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Chambre des Conseillers: La Charte des services publics adoptée à l'unanimité
Publié dans L'opinion le 16 - 06 - 2021

Le projet de loi 54.19 a été adopté à l'unanimité par les Conseillers, un texte qui devrait impulser un changement majeur dans les services publics et leur efficacité.
La Chambre des Conseillers a adopté à l'unanimité le projet de loi portant Charte des services publics. Un texte adopté à l'unanimité et en séance plénière le 15 juin dernier, qui vise à renforcer les efforts déployés en vue d'améliorer la performance des services publics via la mise en place des principes et règles de bonne gouvernance permettant au citoyen de bénéficier de prestations répondant à ses besoins et aspirations croissantes.
Un postulat qui passe par la mise à niveau des modes de fonctionnement et de gestion des services publics qui reste conditionné au respect des règles de bonne gouvernance par l'ensemble des responsables de services. Des règles qui reposent sur l'amélioration du système d'organisation des services publics, la promotion de la qualité des prestations publiques et la facilitation de leur accès, le renforcement de la performance des services publics dans la gestion de leurs ressources et l'ouverture des services publics sur leur environnement interne comme externe.
Ce texte de loi définit également les principes de bonne gouvernance, notamment le respect du droit, l'égalité, la continuité des prestations rendues, l'adaptabilité, la qualité, la couverture équitable du territoire national, la transparence, la reddition des comptes, la probité ou encore l'ouverture. La loi 54.19 fixe, par ailleurs, les règles de mise en oeuvre des principes de performance, de relation avec les usagers et de moralisation des services publics.
Un chantier d'envergure dont la réalisation passe, selon le département de Benchaâboun, par l'élaboration de plans d'action pluriannuels. Des feuilles de route, qui devront tenir compte des besoins des usagers, des spécificités territoriales et des exigences de développement durable, voire de la pertinence des missions de ces services par rapport à leurs objectifs généraux. Des objectifs qui devront servir de base pour l'élaboration des structures nécessaires, l'adoption des principes de subsidiarité et de la déconcentration administrative, la convergence des programmes, la mutualisation des moyens ou encore la délivrance des services intégrés.
Ce projet repose, par ailleurs, sur la mise en place de partenariats avec le secteur privé, la société civile, les organisations non gouvernementales ou encore sur la modernisation de la gestion des ressources humaines et la rationalisation des ressources mises à leur disposition.
image.png (1.14 Mo)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.