Entretien téléphonique entre Bourita et son homologue mauritanien    Maroc-Israël-USA : Un nouvel « Ordre régional » se dessine    Coupe du monde de futsal : Le Maroc et le Portugal se neutralisent (3-3)    LDC de la CAF : Le Raja face LPRC Oilers du Liberia, le WAC défiera les Ghanéens de Hearts of Oak    Rico refuse d'affronter Badr Hari « s'il continue de perdre ses matchs »    Mesures restrictives : Azeddine Ibrahimi plaide pour l'allègement    Bourse: Les comptes de Lydec retrouvent des couleurs au premier semestre 2021    Tarik Kadiri de l'Istiqlal prend la tête du conseil communal de Berrechid    Participation au gouvernement. Le Conseil National de l'Istiqlal donne son feu vert    OCP et l'Ethiopie signent un accord de 3,7 milliards de dollars pour une usine d'engrais    Le réseau EF&F lance un concours international de projets innovants    Hapag-Lloyd s'implante au Maroc    Naoufal El Heziti élu président    Les produits agricoles et halieutiques marocains à la conquête du marché américains    La production laitière, fer de lance du développement régional    Mohamed Benhammou désigné président de la Fédération africaine de cybersécurité    Mort d'Abdelaziz Bouteflika : l'ultime humiliation du pouvoir algérien au président défunt    Succès complet pour la première mission privée de SpaceX    Migration : Washington actionne les charters des expulsions    La CDG adhère au programme    La haine dans l'âme...que Dieu lui pardonne!    L'Opinion : L'Istiqlal, valeur sûre pour le prochain gouvernement    La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Angleterre : Liverpool passe devant, Manchester City cale    La Jeunesse sportive Salmi continue sur sa lancée!    Casablanca : L'Eglise de Saint John fin prête pour accueillir les fidèles    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 septembre 2021 à 16H00    Etudes en Chine: Plus de 500 dossiers de bourses remis à des jeunes marocains (FUSAAA)    Qui sabote l'école publique à Essaouira?    Un acte scandaleux qui ne doit plus se répéter    Le « relooking » de l'Education nationale à l'ère du Covid    Kénitra : soupçonnés de corruption et d'extorsion, des policiers renvoyés devant le tribunal    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    L'IMA et la FNM renforcent leur partenariat par une nouvelle convention    Dionysos contre le Crucifié    Afrique du Sud : le nouveau maire de Johannesburg mort dans un accident de la route    Nouvelle secousse de magnitude 3,9 ressentie à Driouch    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Apiculture: une niche au chevet des petits exploitants    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 18 septembre 2021 à 16H00    La Juventus annonce des pertes de 210 millions d'euros    Exposition: horticulteur attentionné    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un pétrolier attaqué en mer d'Oman : Israël veut porter l'affaire devant l'ONU
Publié dans L'opinion le 01 - 08 - 2021

Une attaque au drone menée au large d'Oman contre un pétrolier, a fait deux morts parmi l'équipage. L'Iran serait le principal suspect.
a appelé à une action internationale contre l'Iran après une attaque meurtrière menée en mer d'Oman contre un pétrolier géré par un milliardaire israélien, accusant Téhéran de «terrorisme ». L'armateur Zodiac Maritime, propriété de l'Israélien Eyal Ofer, avait annoncé vendredi «la mort de deux membres de l'équipage: un ressortissant roumain et un ressortissant britannique» lors d'un incident à bord du M/T Mercer Street, signalé, selon le site des opérations maritimes UKMTO, jeudi à 18H00 GMT.
L'armée américaine a dit avoir répondu à un appel de détresse, précisant que des forces s'étaient rendues sur place et avaient pu voir des preuves d'une attaque. Les premières constatations «indiquent clairement» une attaque de type drone. L'attaque n'a pas été revendiquée mais la société Dryad Global, spécialisée dans la sécurité maritime, a évoqué de nouvelles «représailles dans la guerre de l'ombre que se livrent les deux puissances» ennemies, en référence à l'Iran et Israël.
«J'ai donné des consignes aux ambassades à Washington, Londres et l'ONU pour qu'elles oeuvrent auprès de leurs interlocuteurs gouvernementaux et les délégations compétentes au siège de l'ONU à New York», a indiqué le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, vendredi sur Twitter. Lapid a dit avoir parlé avec son homologue britannique Dominic Raab de «la nécessité d'une réponse sévère à l'attaque dans laquelle un citoyen britannique a été tué».
Une réponse à une «récente attaque israélienne»
Le Mercer Street naviguait sans cargaison de Dar es Salaam en Tanzanie à Fujaïrah (Emirats arabes unis), quand il a été pris pour cible, selon Zodiac Maritime qui exploite ce navire japonais battant pavillon libérien.
En Iran, la télévision d'Etat a cité des «sources informées dans la région» selon lesquelles l'attaque répondait à une «récente attaque israélienne» en Syrie -- où Téhéran soutient le régime Assad dans la guerre --, sans donner plus de détails. L'attaque semble avoir été menée par plusieurs drones iraniens qui se sont écrasés dans l'espace de vie situé sous le centre de commandement du bateau, indique le journal américain The New York Times, citant des sources anonymes israéliennes.
Le pétrolier navigue désormais «sous contrôle de son équipage vers un lieu sûr, avec une escorte navale américaine», avait annoncé vendredi après-midi la société Zodiac Maritime. Des analystes ont fait le rapprochement entre cette attaque et des incidents antérieurs. Deux navires exploités par la société israélienne Ray Shipping avaient ainsi été attaqués plus tôt cette année.
«L'attaque du MT Mercer Street est maintenant considérée comme la cinquième attaque contre un navire lié à Israël», ont relevé les analystes de Dryad Global. Aux Etats-Unis, l'administration de Joe Biden est restée prudente. «Nous surveillons la situation de près», s'est contentée de dire une porte-parole du département d'Etat, Jalina Porter.

(Avec Agences)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.