PLF 2022 : Emploi, santé, capital humain, et relance seront prioritaires    Ouverture: La Bourse de Casablanca en grise mine    Activité monétique au Maroc: 325,9 millions d'opérations à fin septembre    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Jerada : Un partenariat pour le soutien à la structuration de l'exploitation du charbon    Maroc: ce qui va changer dans le secteur de la Santé    Le Congrès international de la SMMU appelle à promouvoir la médecine d'urgence au Maroc    Coronavirus. La transmission dans une phase baissière au Maroc [Ministère de la Santé]    Covid-19 : Plus de 700.000 personnes ont reçu la 3ème dose    Le plan d'Ait Taleb pour accélérer la vaccination    Le laboratoire franco-autrichien Valneva annonce des résultats « positifs » de son candidat vaccin    Prévisions météorologiques de ce lundi 18 octobre    Accélération des réformes pour l'amélioration du tissu productif    Entreprises cotées: V.E Maroc publie son évaluation sur les risques de durabilité en 2021    Laâyoune-Sakia El Hamra : Avortement de trois tentatives d'immigration clandestine    Cameroun : neuf morts dans un accident provoqué par des vents forts    Edito : Faux débat    France-Algérie : Quand le régime d'Abdelmadjid Tebboune use de la truanderie politique pour faire plier Paris    Afrique : Les 10 footballeurs les plus riches de tous les temps !    Mohamed Benchaâboun nommé ambassadeur du Maroc en France    Ligue des champions : Le Raja au vert, le Wydad au rouge    Mohammed Benchaâboun et Youssef Amrai ambassadeurs en France et à l'UE    L'Opinion : Le défi malien    Hydrocarbures : Une OPEP du gaz siérait bien à Moscou    Massacre des Algériens : la France commémore les 60 ans    Compteur coronavirus : 269 nouveaux cas positifs, 7 décès enregistrés en 24H    Meknès : Un patrimoine architectural et urbanistique à préserver    Le concours « Ana Maghribi.a » revient pour sa 8ème édition    Classement FIFA. Le Maroc devrait doubler l'Algérie et intégrer le Top 30 mondial pour la première fois    Quatre migrants morts et 13 autres interceptés au large de l'Algérie    Préparation du projet de loi de Finances 2022    Les Emirats Arabes Unis ouvrent la possibilité d'un visa de 5 ans pour les Marocains    Fathallah Sijilmassi en devient le premier Directeur Général    Des experts africains appellent à l'expulsion de la «rasd» de l'UA    La RS Berkane bat l'US Ben Guerdane et met un pied en phase de poules    Le Comité international olympique inquiet    Journalistes et youtubeurs analysent les extériorisations anti-marocaines de l'Algérie    Championnat d'Afrique de natation : Le Maroc récolte 10 médailles et finit 3ème    Une ode à la grâce et à l'élégance    Clôture du FICAM 2021: une édition professionnelle qui a tenu toutes ses promesses!    Fin de la «Crise des sous-marins»?    Créer au pont de Saint-Ange    Michel Barnier : élu, je ne «donnerais pas dans la repentance» sur les questions mémorielles avec l'Algérie    Magazine : Sarim Fassi-Fihri, maux croisés    Migrants: au moins 8 victimes et 17 disparus au large de l'Espagne    Bruits de bottes    Couture : maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    L'Icesco lance à Rabat un laboratoire international de pensée et de littérature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Décès liés au travail : Le nombre s'élève à près de 2 millions chaque année
Publié dans L'opinion le 17 - 09 - 2021

Selon un rapport publié, ce vendredi, par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l'Organisation internationale du Travail (OIT), le nombre des décès liés au travail dans le monde s'élève à près de deux millions chaque année.
« Les maladies et traumatismes liés au travail ont été responsables du décès de 1,9 million de personnes en 2016 », précise un rapport de l'OMS/OIT sur les maladies et les accidents sur le lieu de travail « donnent un aperçu du nombre de décès prématurés évitables dus à l'exposition à des risques sanitaires liés au travail ».
Selon le Rapport mondial de suivi relatif aux estimations communes de la charge de morbidité et des traumatismes liés à l'activité professionnelle, 2000-2016, la majorité des décès liés au travail étaient dus à des maladies respiratoires et cardiovasculaires.
Les maladies non transmissibles étaient responsables de 81 % des décès, dont les principales causes étaient les pneumopathies obstructives chroniques (450 000 décès), les accidents vasculaires cérébraux (400 000) et les cardiopathies ischémiques (350 000). Les accidents du travail étaient quant à eux responsables de 19 % des décès (360 000).
19 facteurs de risque professionnels
L'étude examine 19 facteurs de risque professionnels, notamment l'exposition à de longues heures de travail et l'exposition sur le lieu de travail à la pollution atmosphérique, aux asthmogènes, aux agents cancérogènes, aux facteurs de risque ergonomiques et au bruit.
Le risque principal était l'exposition à de longues heures de travail (environ 750 000 décès). L'exposition à la pollution atmosphérique (particules, gaz et fumées) sur le lieu de travail a provoqué 450 000 décès, note la même source.
« Il est choquant de voir qu'autant de personnes sont littéralement tuées par leur travail, a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, cité dans un communiqué, notant que « notre rapport est un signal d'alarme à l'intention des pays et des entreprises afin qu'ils améliorent et protègent la santé et la sécurité des travailleurs en honorant leurs engagements à fournir une couverture universelle des services de sécurité et de santé au travail. »
Les maladies et les traumatismes liés au travail mettent les systèmes de santé à rude épreuve, font reculer la productivité et peuvent avoir un impact catastrophique sur les revenus des ménages, souligne le rapport.
Diminution de 14 % des décès liées au travail
À l'échelle mondiale, le nombre de décès liés au travail par habitant a diminué de 14 % entre 2000 et 2016. Selon le rapport, cette évolution peut s'expliquer par les améliorations apportées à la santé et à la sécurité sur le lieu de travail. Toutefois, les décès dus aux cardiopathies et aux accidents vasculaires cérébraux associés à l'exposition à de longues heures de travail ont augmenté respectivement de 41 et 19 %. Ces chiffres témoignent d'une tendance à la hausse de ce facteur de risque psychosocial relativement nouveau, précise-t-on.
Ce premier rapport de suivi mondial conjoint OMS/OIT « permettra aux décideurs de mesurer la détérioration de la santé liée au travail aux niveaux national, régional et mondial ». Ils pourront ainsi mieux cibler le champ d'application, la planification, le calcul des coûts, la mise en œuvre et l'évaluation des interventions appropriées pour améliorer la santé de la population des travailleurs et l'équité dans le domaine de la santé, ajoute les auteurs du rapport.
Selon la même source, des mesures supplémentaires sont nécessaires pour garantir des lieux de travail plus sains, plus sûrs, plus résilients et plus justes socialement, grâce au rôle central joué par la promotion de la santé au travail et les services de santé au travail.
« Ces estimations fournissent des informations importantes sur la charge de morbidité liée au travail, et ces informations peuvent contribuer à l'élaboration de politiques et de pratiques visant à créer des lieux de travail plus sains et plus sûrs, a précisé Guy Ryder, directeur général de l'OIT.
« Ces près de 2 millions de décès prématurés sont évitables. Il faut prendre des mesures fondées sur les recherches disponibles pour cibler la nature évolutive des menaces pour la santé liées au travail, a déclaré la Dre Maria Neira, directrice du département Environnement, changement climatique et santé de l'OMS.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.