Conseil des ministres: Examen des Orientations générales du Projet de Loi de Finances 2022 ainsi que des nominations aux fonctions supérieures    Conseil des ministres: Les Orientations générales du projet de loi de finances pour l'année 2022    Classement FIFA. Le Maroc devrait doubler l'Algérie et intégrer le Top 30 mondial pour la première fois    Mohamed Benchaâboun nommé ambassadeur du Maroc en France    Ligue des champions : Le Raja au vert, le Wydad au rouge    Pétrole et gaz : Une compagnie israélienne s'apprête à explorer au large de Dakhla    Egalité de genre : La participation des femmes à la vie politique progresse, les inégalités persistent    Hydrocarbures : Une OPEP du gaz siérait bien à Moscou    Massacre des Algériens : la France commémore les 60 ans    L'Opinion : Le défi malien    Compteur coronavirus : 269 nouveaux cas positifs, 7 décès enregistrés en 24H    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 octobre 2021 à 16H00    Alphabétisation dans les mosquées : Vers plus de bénéficiaires    Kénitra : un individu interpellé pour trafic de comprimés psychotropes    Meknès : Un patrimoine architectural et urbanistique à préserver    Le concours « Ana Maghribi.a » revient pour sa 8ème édition    Quatre migrants morts et 13 autres interceptés au large de l'Algérie    OVH réussit son entrée à la Bourse de Paris    Eqdom: AGR reste à l'achat avec un cours objectif relevé    Les Emirats Arabes Unis ouvrent la possibilité d'un visa de 5 ans pour les Marocains    Le CNDH discute des recommandations à présenter au gouvernement    L'ADFM appelle à une réforme du code de la famille    Laâyoune: Inauguration d'un hôpital de campagne anti-Coronavirus    Un responsable UE salue «l'engagement fort» de la société civile marocaine    La BM et le FMI célébrent le «Success story» de Tanger Med    Fathallah Sijilmassi en devient le premier Directeur Général    Des experts africains appellent à l'expulsion de la «rasd» de l'UA    La RS Berkane bat l'US Ben Guerdane et met un pied en phase de poules    Le Comité international olympique inquiet    17 octobre 1961 : Valérie Pécresse évoque 22 policiers tués par le FLN, nœud de l'actuel régime algérien    Journalistes et youtubeurs analysent les extériorisations anti-marocaines de l'Algérie    Championnat d'Afrique de natation : Le Maroc récolte 10 médailles et finit 3ème    Une ode à la grâce et à l'élégance    Clôture du FICAM 2021: une édition professionnelle qui a tenu toutes ses promesses!    Immobilier: une assurance pour les loyers impayés, pourquoi pas ?    Fin de la «Crise des sous-marins»?    Créer au pont de Saint-Ange    Contraception masculine : La pilule existe, mais elle a du mal à passer    Interview avec Sébastien Vaumoron : Télétravail, un mode alternatif à double face    Michel Barnier : élu, je ne «donnerais pas dans la repentance» sur les questions mémorielles avec l'Algérie    Magazine : Sarim Fassi-Fihri, maux croisés    DHJ-JSS (3-2) : Les Jdidis caracolent en tête de tableau !    Migrants: au moins 8 victimes et 17 disparus au large de l'Espagne    Covid-19: le Maroc vaccine à toute allure, et appelle les réticents à se manifester    Bruits de bottes    FRMB : Abdeljaouad Belhaj réélu président pour un nouveau mandat    Couture : maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    L'Icesco lance à Rabat un laboratoire international de pensée et de littérature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Philip Morris : 91% des fumeurs ne le sont plus grâce à des informations précises sur les produits alternatifs
Publié dans L'opinion le 23 - 09 - 2021

La lutte contre la désinformation relative aux produits alternatifs sans combustion à risque réduit constitue un véritable défi à relever pour Philip Morris International (PMI), a indiqué, mercredi 22 septembre, Gizelle Baker, Vice-présidente du Global scientific engagement à PMI.
Selon une étude récente de PMI sur l'impact de la désinformation sur la compréhension des risques, près de 80% des répondants ont convenu que la réduction des risques exige que les fumeurs adultes aient accès à de meilleures alternatives aux cigarettes en plus de disposer d'informations sur celles-ci, afin qu'ils puissent prendre des décisions, a relevé Gizelle Baker, Vice-présidente du Global scientific engagement à PMI, lors d'un panel organisé sous le thème "Science driving policy", dans le cadre du Global Tobacco & Nicotine Forum (GTNF)

La même étude révèle que 59 % des répondants sont incapables d'identifier la cause principale des maladies liées au tabagisme, au moment où 48% ne savent pas que la nicotine, bien qu'elle crée une dépendance et ne soit pas sans risque, n'est pas la principale cause de maladies liées au tabagisme, a-t-elle ajouté.

Evoquant les produits sans fumée, Mme Baker a précisé que 91% des fumeurs qui sont passés à ces mêmes produits ont indiqué que des informations précises sur les meilleures alternatives et en quoi elles diffèrent des cigarettes, ont constitué un facteur crucial dans leur décision de changer, alors que 33 % n'ont pas envisagé de passer à ces produits en raison d'un manque d'informations scientifiques et équilibrées concernant ces mêmes produits.

Et de poursuivre dans le même contexte: "Nous disposons d'une base de consommateurs qui ne changera vraisemblablement pas d'habitudes de sitôt et notre rôle est de faciliter leur conversion en les poussant vers une transition plus saine ... En offrant des produits à risque réduit, les risques sont automatiquement et considérablement réduits, grâce bien évidemment à la science et à la technologie".

Pour sa part, le directeur général de China National Tobacco Quality Supervision and Test Center, Qingyuan Hu, a relevé que les découvertes scientifiques ont permis aux gens de reconnaître le lien entre les cigarettes et les effets sur la santé, notant dans ce sens, que la mise en œuvre des politiques de lutte contre le tabagisme a également favorisé l'innovation continue dans le domaine de la science et des technologies.

D'après M. Hu, les progrès scientifiques et technologiques en termes de recherche sur le tabac ont favorisé la politique de réglementation de celui-ci, affirmant que la période actuelle constitue "une étape assez critique", en raison de l'émergence continue de nouveaux produits du tabac outre l'application d'un ensemble de méthodes d'évaluation des risques.

Il a, à cet égard, fait savoir que de nombreuses lacunes en matière de recherche doivent être comblées, relatives notamment à l'évaluation des risques de divers produits, notant à ce propos, que l'ouverture aux nouvelles technologies ne peut qu'aider à comprendre les diverses politiques en la matière et à accélérer la mise en œuvre de la lutte anti-tabagisme.

Il a, par ailleurs, relevé qu'un effort conjoint entre la communauté scientifique et les organismes de santé publique demeure impératif, pour accélérer le processus visant à mettre fin à l'utilisation de produits combustibles et à promouvoir l'objectif d'élimination des maladies et de la mortalité liées au tabagisme.

Depuis son lancement en 2008 à Rio de Janeiro à ce jour, le GTNF est devenu un véritable lieu d'échange international d'opinions et d'idées entre les spécialistes de santé publique, les représentants gouvernementaux, les investisseurs et les membres des industries du tabac et de la nicotine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.