Sécurité financière. L'impôt, premier pilier de la souveraineté    CAN Maroc U23. Le tirage au sort des éliminatoires prévu ce jeudi 18 août    Maroc. Ces numéros qu'il faut avoir en cas d'urgence    Récit de vie : Gabriel BANON se raconte    Revue de presse quotidienne de ce lundi 15 août 2022    Carburants : Nouvelle baisse des prix à la pompe    Chine : L'usine Tesla de Shanghai a produit un million de véhicules en trois ans    Convention de partenariat : La famille de l'enseignement bénéficie de plus de 140.000 voyages subventionnés par autocars    Afghanistan: les talibans célèbrent le premier anniversaire de leur retour au pouvoir    USA: Un mort et 4 blessés dans une fusillade en Arizona    USA: Un homme se tue après avoir percuté une barricade près du Capitole    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    Berkane : Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Ceuta : 11 mineurs marocains tentant de traverser le Détroit de Gibraltar secourus    Vahid Halilhodzic a peine débarqué déjà sollicité    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    Des journées de sensibilisation à Dakhla sur la protection du littoral    Marrakech : Un adolescent abuse sexuellement de sa cousine de 5 ans    Casablanca : 8 ans de réclusion criminelle pour un repris de justice qui a tué son ami    Saïdi Resorts : Nass El Ghiwane fait vibrer jeunes et adultes    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Subvention : À la rescousse des salles de cinéma    Premier League : Chelsea - Tottenham (2-2) Un match spectaculaire, une fin de match musclée et inhabituelle    La météo pour ce lundi 15 août    Le vaccin contre la Covid-19 aurait moins d'effets secondaires chez les femmes enceintes    6 millions de jeunes de moins de 24 ans, un atout si nous le voulons !    Cours des devises du lundi 15 août 2022    Kitesurf : Le «Dakhla Downwind Challenge» de retour pour une 7e édition    Norvège: deux véhicules tombent à l'eau après l'effondrement d'un pont    Météo : les températures prévues pour ce lundi 15 août 2022    Tanger-Tétouan-Al Hoceima: Les retenues des barrages en déficit de 306 millions de m3 par rapport à 2021    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    Égypte: 41 morts et 14 blessés dans l'incendie d'une église    Polisario : Bachir Mustapha Sayed tacle Brahim Ghali sur la «guerre contre le Maroc»    Céréales ukrainiennes: Un premier navire de l'ONU prêt à partir    Une délégation du Congrès américain arrive à Taïwan dans la foulée de la visite de Pelosi    Le Polisario : «Il est trop tôt pour parler de trêve» avec le Maroc    Oued Eddahab, le « Tanger du Sud Marocain »    Accords d'Abraham : Le sommet anniversaire annulé    Kénitra : Le soulèvement de 1954, une épopée héroïque    Egypte: L'incendie d'une église au Caire fait 41 morts    « Into The Wild » : électro et techno in the house    Art contemporain : Mustaqbal, les artistes de demain    Danse : Meknès déroule son freestyle    « Casa del Mar » repère architectural à valeur historique    Salman Rushdie sous ventilateur après avoir poignardé, pourrait perdre un œil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tech : 5ème destination mondiale pour la R&D, le Maroc séduit
Publié dans L'opinion le 05 - 07 - 2022

La transformation du Maroc en un centre mondial de R & D est illustrée par les progrès qu'il a réalisés pour attirer les investissements en R & D dans le segment de l'électronique et de l'informatique, se classant au cinquième rang mondial en la matière.
Le Maroc se classe après les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie et la Suisse, comme une destination majeure pour la recherche et le développement dans les nouvelles technologies. Un rang que le Royaume doit à son dynamisme et ses compétences dans le domaine des technologies de l'information, a indiqué la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l'administration, Ghita Mezzour, en réponse à une question orale sur "la stratégie du gouvernement pour encourager et attirer les investissements dans le secteur numérique", présentée lundi à la Chambre des Représentants.
La ministre a souligné l'importance de la position stratégique et de la richesse du Royaume en termes de compétences et d'énergies jeunes dans le domaine de la numérisation, ainsi que sa position parmi les trois premières entités dans le domaine de l'outsourcing en Afrique, notant que ce secteur emploie 120.000 personnes.
Nouveau souffle aux investissements
La responsable gouvernementale a précisé qu'outre les investissements marocains, le domaine de la digitalisation attire les investissements de plusieurs pays, dont les Etats-Unis, la France, le Canada, le Royaume-Uni, l'Espagne, le Japon et l'Inde. Ainsi, le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l'administration cherche, en coordination avec l'ensemble des partenaires et à un rythme soutenu, à conclure des partenariats afin de redynamiser l'investissement au Maroc.
Le programme «Made in Morocco » a, en effet, accéléré cette tendance. Le pays est en train de devenir l'un des marchés émergents les plus importants et à la croissance la plus rapide, en particulier dans des secteurs tels que les énergies vertes et les automobiles. Les entreprises mondiales investissent leurs ressources R & D pour concevoir et fabriquer des produits spécifiquement destinés au marché indien.
Ainsi, « Made in Morocco », combiné aux politiques marocaines visant à attirer les investissements directs étrangers (IDE), qui est un pilier important de la politique de développement économique du pays, est une proposition de valeur attrayante que les entreprises ne peuvent ignorer.
Dans ce sens, Mezzour a évoqué les protocoles d'accord qui ont été signés entre le gouvernement et quatre entreprises internationales pour investir dans le domaine du transfert de services et créer plus de 5.000 emplois directs et permanents, notamment à Tanger, Fès, Rabat, Casablanca et Agadir.
Dans ce contexte, la ministre a salué les efforts déployés au niveau international, rappelant sa récente visite en Inde, premier pays et première destination au monde dans le domaine des services de transport, marquée par la signature d'un protocole d'accord avec une société indienne pour lancer un projet d'investissement au Maroc qui vise à créer des milliers d'emplois à haute valeur ajoutée dans le domaine du codage, des logiciels informatiques et des services informatiques.
Paysage numérique : où en est le cadre juridique ?
Mezzour a également évoqué la visite de Safra Catz, présidente et directrice générale de la société américaine "Oracle", au Royaume, et l'inauguration du premier laboratoire R & D « Oracle Lab » en Afrique, faisant partie de ses six centres dans le monde. Si l'expansion du paysage numérique et l'essor de la technologie au sein des entreprises apportent d'énormes avantages économiques, elle s'accompagne de risques. Être accessibles numériquement en gérant les procédures administratives numérisées, les identités numériques et les données sensibles exposent inévitablement chaque entreprise et ses données privées à différentes formes de risque cyber.
La ministre a rappelé qu'il a été procédé, samedi dernier, à la signature de deux conventions pour la mise en place d'une école de programmation et de codage et d'un centre incubateur émergent au niveau de la région de l'Oriental. Par ailleurs, le ministre a fait savoir que le Maroc travaille à compléter le cadre juridique de la confiance numérique des usagers et de la souveraineté numérique du Royaume, en plus de sa participation à plusieurs accords internationaux dans ce domaine.
Kawtar CHAAT


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.