Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    Cours des devises du mercredi 10 août 2022    USA: Comprendre la perquisition lundi au domicile de Donald Trump    Biden paraphe la ratification des adhésions de la Finlande et la Suède à l'Otan    L'Algérie et la Russie en exercices militaires près de la frontière avec le Maroc    Egypte : une nouvelle étudiante poignardée à mort par un camarade éconduit    Ukraine: La vente du cargo de céréales au Liban annulée    Alerte météo: Temps chaud vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Vidéo. Sebta: arrestation de 2 personnes à bord d'une embarcation avec 600 Kg de haschich    Réunion ce Mercredi pour Ziyech à Londres    Le détail des exportations marocaines au 1er semestre    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    Québec : La piste de meurtre privilégiée dans la mort d'un étudiant marocain    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    La Russie lance un satellite iranien en orbite    Charte de l'investissement, réforme de la santé, PLF 2023 : Les dossiers chauds de la rentrée parlementaire    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Vahid : « J'y suis, je reste ! »    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Budget 2022 : En l'absence de sortie à l'international, le Trésor poursuit le recours au marché intérieur    Dari Couspate s'implante en Europe    Le PLF-2023 fixe quatre grandes priorités    Lutte contre les incendies : Le Maroc se dote de trois nouvelles Canadair    Interview avec Rita Al Khayat : Pour créer, le cinéaste a besoin de la liberté intérieure    Histoire : Les archives des Cahiers d'El Jadida remises aux Archives du Maroc    La Zaouia Habria Derquaouia tient son 120ème moussem    Un film marocain sorti en 2016 continue de reçevoir des prix    Le monde a soif    Météo: les prévisions du mercredi 10 août    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    La revue de presse du mercredi 10 août    Ligue des Champions de la CAF: le Wydad et le Raja fixés sur leurs adversaires    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    COVID-19 : Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    23 marins pêcheurs secourus par la Marine royale au large de Casablanca    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc-Cameroun : Notre dernière chance d'aller à la CAN !
Eliminatoires du Mondial et de la CAN 2010
Publié dans L'opinion le 14 - 11 - 2009

Fès la belle capitale spirituelle et son bijou de stade accueilleront Maroc-Cameroun si décisif pour ces pays de football en Afrique. Deux pays qui ont beaucoup œuvré pour le football de notre continent en s'illustrant au Mondial ouvrant des voies pour la reconnaissance de tout le football africain.
L'Histoire de ces éliminatoires 2010 n'a pas été tendre pour ces deux équipes obligées d'en découdre directement en compagnie du Gabon et du Togo, les autres protagonistes de ce groupe qui ne se sont pas contentés de ne jouer que le rôle d'outsiders. Le Gabon et le Togo ont même étonné en battant d'entrée le Maroc et le Cameroun. Le cheminement de ce groupe a été tel que tout reste jouable pour les billets de la CAN et le ticket du Mondial. Pour la Coupe du Monde, tout se jouera entre le Cameroun et le Gabon. Pour la CAN, tout se jouera entre le Togo et le Maroc de façon indirecte car le Togo reçoit le Gabon et nous les Camerounais. Pour être plus clair, le Gabon devra battre le Togo et le Maroc doit gagner face au Cameroun pour que les Lions de l'Atlas décrochent une place à la CAN. Autant dire que Maroc-Cameroun et Togo-Gabon s'annoncent décisifs pour la distribution des divers billets à la CAN. Pour le Maroc, ses chances de briguer une place à la CAN existent à condition de battre les Camerounais.
Même si nous avons revu nos ambitions à la baisse, une représentation à la CAN de l'Angola 2010 est désormais notre seul objectif à l'issue de ces éliminatoires de ce groupe où toutes les équipes ont passé par des déboires, y compris le Cameroun. Les « Lions indomptables» n'ont pas été si indomptables que ça puisqu'ils auront tremblé jusqu'au bout car une défaite à Fès leur serait fatale les priverait du Mondial si le Gabon gagne à Lomé.
D'abord à la ramasse au début des éliminatoires, le Cameroun a réussi à relever la tête.
Pour nos Lions de l'Atlas, battre le Cameroun est un super challenge afin d'espérer aller à la CAN. Et même si on n'y va pas, on aura au moins redoré notre blason, très touché lors de ces éliminatoires où on attend toujours notre tout premier succès.
Là, nous avons une dernière chance de bien terminer ces éliminatoires où l'on aura accumulé tous les déboires, toutes les malchances et aussi toutes les maladresses possibles alors que nos joueurs sont aussi talentueux que d'autres, sinon plus. Nos entraîneurs n'ont pas été à la fête en accumulant les erreurs de casting et ont multiplié les enfants avec les joueurs qu'ils ont eux-mêmes appelé.
Ce qui a fait qu'on a rarement prouvé notre réelle valeur qui existe de fait. On ne peut oublier le match aller face à ces mêmes Camerounais à Douala où les Marocains auraient pu gagner.
Peut-être pour nos Lions de l'Atlas que le meilleur est à venir. En tous les cas, nos joueurs valent bien d'autres et nous n'avons pas de complexe à nourrir face à personne. Même si le Cameroun s'est redressé depuis l'arrivée de LeGuen, nous jouons chez nous et devant notre public et nous avons autant de chances de gagner. Il y a un match important à jouer et à gagner et on ose espérer que nos entraîneurs choisissent les hommes qu'il faut à la place qu'il faut.
Moumen a choisi des professionnels et des locaux qu'il a jugé aptes à relever le défi. Cela va de sa responsabilité, car il n'y a pas à faire des préjugés ni à faire le faux débat qui consiste à opposer professionnels et locaux.
Un tel débat ne doit pas exister car quels que soient les joueurs choisis, ils représenteront le pays. Le tout est de choisir les meilleurs et les hommes qu'il faut à la place qu'il faut. Peut-être que Moumen aurait pu inclure dans sa liste tout simplement un arrière droit de métier mais on n'a pas à s'immiscer dans ses choix. On verra à l'usage. L'essentiel est que nos entraîneurs présentent une équipe cohérente et qui joue ses chances à fond.
Ce Maroc-Cameroun est pour nous une dernière chance à aller à la CAN et on doit jouer cette chance à fond. Il n'y a pas trente-six solutions et seule la victoire sera belle !
Tout ce qui s'est passé lors de ces éliminatoires est à oublier pour ne se concentrer que sur notre match de Fès. L'adversaire est de grande valeur et sa venue à Fès a été super médiatisée. C'est aussi une occasion pour prouver notre valeur et décrocher enfin ce premier succès qui a trop tardé à venir.
Tout le public marocain sera derrière son équipe pour qu'elle joue cette chance à fond.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.