Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Macron réclame une enquête internationale    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Prime exceptionnelle pour les professionnels de santé: C'est pour bientôt !    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Salon International de l'Agriculture au Maroc (SIAM)
Une promotion et une revalorisation d'un site splendide, le bassin de l'Agdal
Publié dans L'opinion le 27 - 04 - 2010

La capitale ismaïlienne s'apprête à abriter la cinquième édition du Salon International de l'Agriculture du Maroc (SIAM) qui se tiendra du 28 avril courant au 2 mai à Meknès. Comme les précédentes éditions, l'événement aura lieu sur le site historique de Sahrij Souani. L'ambition, selon les organisateurs, est d'accompagner la volonté Royale et de faire de l'édition 2010, le symbole d'un renouveau et une opportunité de réflexion sur une politique agricole claire. La problématique du développement durable sera au cœur des réflexions.
Le bassin de l'Agdal, ou Sahrij Souani pour les méknassis, semble renaître de ses cendres au grand bonheur des amoureux de ce majestueux monument, témoignage vivant du passé glorieux de la plus impériale des villes impériales du Maroc. Le choix de ce site merveilleux pour l'organisation du salon international de l'agriculture au Maroc n'est pas le fruit du hasard, le bassin de l'Agdal ne cesse d'étonner par sa magnificence, sa majesté et sa beauté architecturale.
Le choix de Meknès pour abriter le salon international de l'agriculture du Maroc s'explique notamment sa vocation agricole avérée, ses potentialités touristiques et son histoire millénaire. Le choix du site Sahrij Souani, au cœur de la cité impériale, est plus qu'un symbole pour la réhabilitation des monuments historiques de la cité ismaïlienne
Il est évident que la réhabilitation de la ville historique de la cité impériale et la revalorisation des sites touristiques de la région ne peuvent être conçus que comme un processus de longue haleine et de large envergure qui engage les différentes instructions nationales et locales, les opérateurs privés et les populations concernées.
Pour réussir ce défi on devrait privilégier des actions et des initiatives capables de créer une dynamique, un effet d'entraînement à savoir des initiatives qui puissent enclencher un processus graduel et cumulatif où la valorisation du patrimoine s'accompagne d'un renforcement des activités et par conséquent devient un instrument d'amélioration des conditions de vie de la population locale. A ce titre le déterrement d'un autre site grandiose «Hri Al Mansour» est une initiative louable appréciée par tous les amoureux de ce patrimoine longtemps abandonné.
En ce sens, le tourisme culturel est pour le moment le créneau le plus porteur. Il permet la réhabilitation, la revalorisation du patrimoine en gérant les moyens de son financement à son tour l'attrait du patrimoine accroît les activités touristiques et créé un cercle de développement.
C'est sûrement dans cette perspective que s'inscrit l'initiative de l'organisation du salon international de l'agriculture au Maroc aux abords d'un site aussi majestueux.
Cette initiative est appelé à redonner vie à un patrimoine qui n'a d'égal que la force et la grandeur de son créateur, le sultan Moulay Ismaïl.
Notons que le bassin, qui fut une grande prouesse de son époque, est situé tout près du Hri et de Dar El Ma et alimenté par les dix norias du Hri Ce vaste plan d'eau (319m sur 149m et environ 1.20 de profondeur) fut aménagé sur les ordres de Moulay Ismail pour irriguer les jardins royaux et constituer une réserve d'eau en cas de siège ou de sécheresse.
Entouré de deux murailles, l'une est la muraille des greniers, l'autre un rempart au Sud-ouest, qui isole le bassin du quartier de Béni-Mhammed.
L'immense bassin expose sa richesse en eau avec profusion, il n'est pas un jardin au sens où l'eau serait dissipée par des fontaines, des jets d'eau, de sage ruissellement, de seguia…mais une eau abondante, constante et statique qui évoque un sens de repos et de fraîcheur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.