Le Maroc exprime sa satisfaction quant à la position constructive de la Barbade    Gouvernance spatiale et développement    Ouverture de la 12è retraite du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA à Sekhirat    RAM : APRES NEW-YORK, MIAMI, WASHINGTON...AU TOUR DE BOSTON POUR DES VOLS DIRECTS    Cartier Saada: 80% du programme d'investissements réalisés    Une désinflation qui n'est pas forcément satisfaisante    Lions de l'Atlas. Une victoire, mais encore...?    CAN 2019 : 120 millions de DH privent les Marocains des matchs des Lions de l'Atlas    Abdelhadi El Mouaziz remporte le 11è Trail international des cèdres    L'université Ibn Zohr en apothéose!    Mawazine-2019: le duo Bigflo et Oli propulse le public vers « la lune »    BMW de nouveau transporteur officiel du Festival Mawazine    Immigration illégale : Six individus déférés devant le parquet à Larache    El Jadida : OCP Jorf Lasfar organise une caravane médicale    Le Maroc prend part au "Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée"    Voici l'Académie régionale qui a obtenu la meilleure moyenne au Bac    Festival de Fès, un bilan très satisfaisant pour la 25ème édition    Le Sénégal et l'Algérie prennent les rênes du Groupe C    Edito : Excédent au Bac    Mohamed Aujjar s'informe du fonctionnement de la Cour de cassation hongroise    OPV Maroc Telecom. "Bon timing"    Administration. Où en est le chantier de la déconcentration ?    Vif succès du tournoi de football organisé par Act4Community Jorf Lasfar    Une victoire d'entrée pour les maîtres de céans    Marc Lamti, le plus jeune joueur de la compétition    Amine Harit : Au fond de moi, ça n'allait pas et je me mentais    Les marchands non financiers confiants pour le deuxième trimestre    Mohamed Cheikh El-Ghazouani se déclare vainqueur de la présidentielle mauritanienne dès le premier tour    Washington a lancé des cyberattaques contre l'Iran    Enfin un prix pour l'enseignant inspirant    La politique migratoire de l'Espagne entre façade et réalité    Divers    Répression tous azimuts dans les camps de la honte    Divers    "Futuristic Vision" remporte le prix de la meilleure Junior entreprise    Hamid El Kasri et Susheela Raman enflamment la scène Moulay Hassan    Mawazine 2019: Concerts explosifs de Lartiste et David Guetta à la scène OLM Souissi    Levée du drapeau du "polisario" sur scène. Soolking boycotté par les Marocains    Palestine. Une marche de soutien à Rabat    Délinquance en baisse à Fès: la DGSN donne des preuves    Baccalauréat 2019 : un taux de réussite de 65,55%    Affaire Khashoggi: la responsabilité du prince héritier est engagée…    Ethiopie: le chef d'état-major de l'armée et le président de la région d'Amhara tués    Les Chikhates, une histoire impressionnante    Les Marocains seraient parmi les plus malhonnêtes au monde    MAURITANIE-PRESIDENTIELLE : MOHAMED ABDELAZIZ/GENERAL GHAZOUANI À L'INSTAR DE POUTINE/MEDVEDEV ?    L'Iran reste en alerte, Trump aurait renoncé à des représailles    Le Festival gnaoua et musiques du monde s'ouvre en grande pompe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Salon International de l'Agriculture au Maroc (SIAM)
Une promotion et une revalorisation d'un site splendide, le bassin de l'Agdal
Publié dans L'opinion le 27 - 04 - 2010

La capitale ismaïlienne s'apprête à abriter la cinquième édition du Salon International de l'Agriculture du Maroc (SIAM) qui se tiendra du 28 avril courant au 2 mai à Meknès. Comme les précédentes éditions, l'événement aura lieu sur le site historique de Sahrij Souani. L'ambition, selon les organisateurs, est d'accompagner la volonté Royale et de faire de l'édition 2010, le symbole d'un renouveau et une opportunité de réflexion sur une politique agricole claire. La problématique du développement durable sera au cœur des réflexions.
Le bassin de l'Agdal, ou Sahrij Souani pour les méknassis, semble renaître de ses cendres au grand bonheur des amoureux de ce majestueux monument, témoignage vivant du passé glorieux de la plus impériale des villes impériales du Maroc. Le choix de ce site merveilleux pour l'organisation du salon international de l'agriculture au Maroc n'est pas le fruit du hasard, le bassin de l'Agdal ne cesse d'étonner par sa magnificence, sa majesté et sa beauté architecturale.
Le choix de Meknès pour abriter le salon international de l'agriculture du Maroc s'explique notamment sa vocation agricole avérée, ses potentialités touristiques et son histoire millénaire. Le choix du site Sahrij Souani, au cœur de la cité impériale, est plus qu'un symbole pour la réhabilitation des monuments historiques de la cité ismaïlienne
Il est évident que la réhabilitation de la ville historique de la cité impériale et la revalorisation des sites touristiques de la région ne peuvent être conçus que comme un processus de longue haleine et de large envergure qui engage les différentes instructions nationales et locales, les opérateurs privés et les populations concernées.
Pour réussir ce défi on devrait privilégier des actions et des initiatives capables de créer une dynamique, un effet d'entraînement à savoir des initiatives qui puissent enclencher un processus graduel et cumulatif où la valorisation du patrimoine s'accompagne d'un renforcement des activités et par conséquent devient un instrument d'amélioration des conditions de vie de la population locale. A ce titre le déterrement d'un autre site grandiose «Hri Al Mansour» est une initiative louable appréciée par tous les amoureux de ce patrimoine longtemps abandonné.
En ce sens, le tourisme culturel est pour le moment le créneau le plus porteur. Il permet la réhabilitation, la revalorisation du patrimoine en gérant les moyens de son financement à son tour l'attrait du patrimoine accroît les activités touristiques et créé un cercle de développement.
C'est sûrement dans cette perspective que s'inscrit l'initiative de l'organisation du salon international de l'agriculture au Maroc aux abords d'un site aussi majestueux.
Cette initiative est appelé à redonner vie à un patrimoine qui n'a d'égal que la force et la grandeur de son créateur, le sultan Moulay Ismaïl.
Notons que le bassin, qui fut une grande prouesse de son époque, est situé tout près du Hri et de Dar El Ma et alimenté par les dix norias du Hri Ce vaste plan d'eau (319m sur 149m et environ 1.20 de profondeur) fut aménagé sur les ordres de Moulay Ismail pour irriguer les jardins royaux et constituer une réserve d'eau en cas de siège ou de sécheresse.
Entouré de deux murailles, l'une est la muraille des greniers, l'autre un rempart au Sud-ouest, qui isole le bassin du quartier de Béni-Mhammed.
L'immense bassin expose sa richesse en eau avec profusion, il n'est pas un jardin au sens où l'eau serait dissipée par des fontaines, des jets d'eau, de sage ruissellement, de seguia…mais une eau abondante, constante et statique qui évoque un sens de repos et de fraîcheur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.