Najlae Benmbarek: directrice de la diplomatie publique    Le Maroc plaide pour «un système multilatéral renouvelé et plus équitable»    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Un 5ème Sela Park pour Aradei Capital    La semaine mondiale de l'entrepreneuriat en sa 2è édition    CFG Bank : La masse bénéficiaire ajustée des principales sociétés devrait baisser de 18,3% en 2020.    AWB. Issam Maghnouj : « La relation banque-client a changé »    Chili: La troisième mort de Pinochet    Hier, l'avenir était meilleur !    Coronavirus : plus de 624.000 arrestations pour non-port du masque au Maroc    Khalid Ait Taleb : « Le taux d'occupation des lits dans les services de réanimation est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd'hui »    Coronavirus : la pollution de l'air pourrait augmenter la mortalité de 15%    Une haute délégation visite les laboratoires de recherche de la Fondation MAScIR    Après des semaines d'assouplissement, Tanger de nouveau en alerte    Taroudant/Covid-19 : Nouvelles mesures préventives contre la pandémie    La vie est belle dans les yeux d'un homme qui aime le cinéma    "La démondialisation", thème de la 9e édition des Dialogues Stratégiques    Caricatures du prophète : Le « Conseil des sages musulmans » veut poursuivre Charlie Hebdo en justice    Conférence : L'Afrique dans la pensée de Feu SM Hassan II sous le feu des projecteurs    Affaire des caricatures : Le Conseil Supérieur des Oulémas donne sa position    Maroc Telecom, «Top Performer RSE» pour la 7e fois consécutive    Aquaculture Coopération maroco-espagnole pour lancer des projets au niveau du littoral nord    Ce qu'était le tourisme avant la crise Covid    Kifal auto : La startup qui roule pour les voitures d'occasion (vidéo)    Casablanca : Deux balles de sommation tirées pour neutraliser deux récidivistes    Le Royaume d'Eswatini ouvre son consulat général à Laâyoune    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    Arménie et Azerbaïdjan s'engagent à nouveau sur une trêve à Washington    Lee Kun-hee, l'ermite de l'empire Samsung    Orpheline de Ronaldo, la Juve concède un nouveau nul    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Compteur coronavirus : 2.264 nouveaux cas et 46 décès en 24H    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Mehdi Qotbi : « De nouveaux musées ouvriront prochainement »    Les folies d'Erdogan    Maroc-Egypte: le suspense continue    La CAF et l'ICSS signent un accord de coopération    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    Réédition du roman «Le dernier combat du captain Ni'mat» de Mohamed Leftah    Imane Robelin couronnée par «Les Lorientales 2020»    Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Testé positif au Covid-19, Ronaldinho donne de ses nouvelles    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    Volleyball : Bouchra Hajij élue présidente de la Confédération africaine    La RSB renaît de ses cendres    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accord de libre-échange complet et approfondi Maroc-UE: Services et investissements au menu du 3ème round
Publié dans L'opinion le 29 - 06 - 2013

Les services et les investissements seront discutés à partir du prochain round de négociations de l'accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) entre le Maroc et l'Union européenne, a indiqué, jeudi, le secrétaire général du ministère du Commerce et négociateur en chef du Maroc, El Aïd Mahsoussi.
"Nous n'avons pas discuté ni des services ni des investissements mais nous nous sommes mis d'accord sur le principe de les intégrer à partir du prochain round de négociations", a affirmé M. Mahsoussi dans une déclaration à la presse à l'issue du deuxième cycle de négociations sur l'ALECA, qui s'est tenu du 24 au 27 juin à Bruxelles.
Les services faisaient l'objet de négociations à part entre le Maroc et l'UE. "Les négociations sont bloquées au quatrième round et nous espérons enregistrer des progrès en les intégrant dans le cadre de l'ALECA", a-t-il ajouté, notant que le 3ème round de négociations sur l'ALECA se tiendra probablement en novembre ou en début décembre.
Le secrétaire général du ministère du Commerce a en outre indiqué que l'objectif principal de l'ALECA est l'accès du Maroc au marché intérieur européen, notant que cela passe notamment par la convergence réglementaire.
Pour faciliter l'intégration de l'économie marocaine dans le marché intérieur de l'UE, il faut qu'il ait une convergence réglementaire graduelle et une identité des normes dans la mesure du possible car le Maroc n'est pas assez développé que l'UE, a-t-il dit, relevant que c'est pour cette raison là que la dimension développement a été intégrée dans le cadre de l'ALECA ainsi que les principes de l'asymétrie et de la progressivité.
Et de souligner qu'il faut aussi que l'UE appuie tout l'effort d'adaptation et d'ajustement que nécessite la convergence réglementaire non seulement par un soutien technique mais également financier.
L'ALECA s'inscrit dans le cadre de la nouvelle génération d'accords de libre-échange que l'UE envisage de conclure avec quatre pays du sud de la Méditerranée, à savoir le Maroc, la Jordanie, la Tunisie et l'Egypte.
Il traduit, selon Bruxelles, "l'engagement profond" de l'UE en faveur du développement de ses échanges et de ses investissements avec ses partenaires qui "choisissent la voie des réformes".
Le Maroc est le premier pays avec lequel l'UE a entamé les négociations sur un tel accord, ce qui témoigne de l'engagement ferme et irréversible du Royaume sur la voie de la consolidation du processus de réformes.
L'ALECA, qui fera partie intégrante de l'accord d'association Maroc-UE, couvrira une gamme complète de domaines réglementaires d'intérêt commun, tels que la facilitation des échanges, les mesures sanitaires et phytosanitaires, la protection des investissements, les marchés publics et la politique de concurrence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.