Affaire Pegasus : « 2M » déconstruit la manipulation des leaks    Les positions constantes du Maroc envers la cause palestinienne réitérées devant l'UA    Le Maroc, « partenaire solide » sur lequel peuvent compter la France et l'Europe    Casablanca-Settat : perturbations de l'approvisionnement en eau potable dans certains quartiers    Revue de presse quotidienne de ce jeudi 27 janvier 2022    Représentant 6% du PIB : Un déficit budgétaire de près de 71 milliards de dirhams à fin 2021    Délais de paiement : ce qui va changer avec la nouvelle loi    Les marchés actions troublés après la Fed    Le Canada prolonge sa mission de formation militaire en Ukraine    La CAF suspend le stade d'Olembé après une bousculade meurtrière    Le Sénégal passe en quarts face à des Capverdiens réduits à neuf    Météo : fortes averses attendues jeudi et vendredi dans plusieurs provinces    Covid-19: Moderna entame les essais d'un rappel de vaccin anti-Omicron    Justice : L'Amazighe acte son entrée dans le système judiciaire    400 ans de Molière : Le Maroc présent à Versailles à travers l'œuvre de Tayeb Saddiki    Il permet au public de découvrir la richesse historique et culturelle de la ville    Mehdi Fath publie «Tu avais raison ...» en juin prochain    Etchika Choureau, grand amour interdit de Hassan II, décède à l'âge de 92 ans    Conseil de gouvernement : l'état d'urgence sanitaire sera-t-il prolongé ?    CAN 2021: voici le programme des quarts de finale    Premier League/Covid: plus de report de matchs sans au moins 4 cas positifs    La Corée du Nord effectue son sixième essai de missiles en 2022, selon Séoul    Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021    Khouribga : Report au 28 mai prochain de la 22ème édition du Festival International du Cinéma Africain    Lutte contre le changement climatique : L'ONU salue le leadership du Maroc    Météo Maroc: les températures prévues pour ce jeudi    Foot: un entraîneur allemand falsifie son certificat de vaccination    BCIJ : Deux Daechiens interpellés à Al Haouz    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 27 janvier    Les Etats-Unis fournissent près de 1,6 million de doses Pfizer au Maroc    Glencore et Managem : un partenariat pour produire du cobalt à partir de batteries recyclées    Province de Taroudant : visite de projets agroalimentaires et de développement agricole et rural    Auto: Mini veut convertir ses modèles historiques à l'électrique    CAN 2021: la CAF change le lieu et l'horaire de Maroc-Egypte    L'ambassade américaine à Kiev appelle ses ressortissants à « quitter le pays sans tarder »    Sahara : Des avions Mirage et F-16 des FAR bombardent des positions du Polisario    UA : Le Maroc réitère son attachement à la solidarité africaine pour éradiquer la pandémie de la COVID-19    L'Agence Bayt Mal Al Qods approuve une série de projets de développement à Al Qods pour 1 million USD    Chutes de neige et averses au Royaume ce jeudi 27 janvier    L'espoir s'amenuise pour retrouver des migrants ayant chaviré au large de la Floride    CAN 2021 : Les Lions de l'Atlas se sont entrainés sans Nayef Aguerd    Après la France, le siège du Parlement andalou accueille une réunion de soutien au Polisario    Le PAM, membre du gouvernement, plaide pour la réouverture des frontières    Casablanca : Report de l'audience d'un universitaire soupçonné de harcèlement sexuel    Covid-19 : l'Autriche met fin au confinement des non-vaccinés    CAN 2021 : Vahid Halilhodzic et son arme dernière génération, Achraf Hakimi    "أحسن Pâtissier": La saison II est lancée, (re) vivez le Premier prime en Replay    Report du Festival international du cinéma africain de Khouribga au 28 mai prochain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Egypte: Au Sinaï, un soldat tué et deux autres blessés, au Caire le ballet diplomatique se poursuit
Publié dans L'opinion le 07 - 08 - 2013

Les émissaires internationaux venus au Caire pour tenter de sortir le pays de l'impasse politique faisaient lundi la navette entre les nouvelles autorités installées par l'armée et les partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi.
Un soldat égyptien a été tué lundi par des hommes armés à Al-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï, où plusieurs attaques meurtrières contre les forces de l'ordre ont eu lieu ces dernières semaines, ont annoncé des sources de sécurité.
Deux autres soldats ont été blessés dans une attaque séparée visant également des barrages militaires, ont précisé ces sources.
Depuis la destitution le 3 juillet du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée après des manifestations monstres réclamant son départ, 21 policiers et 12 soldats ont été tués dans le Nord-Sinaï, où des mouvements jihadistes ont multiplié les attaques.
La région du Sinaï est majoritairement peuplée de bédouins, qui entretiennent depuis longtemps des relations difficiles avec le pouvoir central. Cette péninsule frontalière de la bande de Gaza et d'Israël connaît également un regain d'activité de groupes islamistes radicaux qui l'utilisent comme base pour des attaques contre l'État hébreu.
Y a-t-il quelque alternative ?
Par ailleurs, et au lendemain d'entretiens avec le nouvel homme fort du pays, le commandant de l'armée Abdel Fattah al-Sissi, le secrétaire d'État américain adjoint William Burns a rencontré l'adjoint du Guide suprême des Frères musulmans, Khairat al-Chater, actuellement incarcéré, selon l'agence officielle Mena.
Mais un porte-parole des Frères musulmans a assuré sur Twitter que M. Chater avait «refusé» cette visite, à laquelle participaient également les ministres des Affaires étrangères qatari et émirati ainsi que l'émissaire de l'UE Bernardino Leon.
M. Chater a affirmé qu'il n'était «pas en position de discuter» et conseillé à la délégation de «parler à M. Morsi», détenu au secret par l'armée depuis sa destitution le 3 juillet, a ajouté Gehad al-Haddad. Il s'est borné à leur rappeler qu'il n'y avait «pas d'alternative à la légitimité» de la première présidentielle libre du pays qui a porté M. Morsi au pouvoir en juin 2012.
M. Burns, dont le pays a récemment surpris les observateurs en défendant clairement le coup militaire, avait été autorisé à rencontrer M. Chater dans le quartier de haute sécurité de la prison de Tora, en banlieue du Caire, où est également détenu l'ex-président Hosni Moubarak, renversé par une révolte populaire début 2011.
Khairat al-Chater, l'un des plus importants financiers de la confrérie, sera jugé à partir du 25 août avec le Guide Mohamed Badie et son second adjoint Rachad Bayoumi pour «incitation au meurtre» de manifestants anti-Morsi lors d'une attaque de leur QG au Caire le 30 juin, journée de manifestations massives qui a conduit à la destitution de M. Morsi par l'armée. Trois autres figures de la confrérie seront jugées pour «meurtre».
Ballet diplomatique ininterrompu
De son côté, M. Leon a rencontré le Premier ministre Hazem Beblawi, tandis que les influents sénateurs américains Lindsey Graham et John McCain sont attendus pour des entretiens mardi au Caire.
Nouveau pouvoir et partisans de M. Morsi campent fermement sur leurs positions et la communauté internationale redoute que la dispersion par la force des sit-in où les manifestants se sont barricadés avec femmes et enfants ne tourne au massacre.Les heurts en marge des mobilisations rivales pro et anti-Morsi ont déjà fait plus de 250 morts depuis la fin juin.
Les nouvelles autorités, elles, alternent déclarations tonitruantes et appel au calme. Ainsi le général Sissi a assuré dimanche à des dirigeants islamistes qu'il y avait «encore des chances pour une solution pacifique», alors que le gouvernement intérimaire a multiplié les avertissements aux manifestants pro-Morsi qui campent sur deux places du Caire depuis plus d'un mois, les menaçant de les disperser par la force s'ils ne partaient pas «rapidement».
De leur côté, les islamistes appellent quasi-quotidiennement les pro-Morsi à de nouvelles mobilisations, incitant à marcher «par millions» sur les sites militaires ou de sécurité, des appels qui sont toutefois de moins en moins suivis.
L'annonce dimanche de la date du procès des principaux chefs des Frères musulmans pourrait également relancer leur mobilisation. Lundi, un millier d'entre eux ont d'ailleurs manifesté devant la Haute cour de Justice au Caire.
Impasse politique
Les islamistes affirment défendre la «démocratie» contre «le coup d'État», tandis que les détracteurs de M. Morsi l'accusent d'avoir accaparé le pouvoir au profit de sa confrérie sans être parvenu à améliorer la situation économique.
Face à l'impasse politique qui perdure, M. Burns a plaidé auprès du général Sissi pour que toutes les forces du pays soient associées à la feuille de route qu'il avait annoncée au moment du coup militaire et qui prévoit notamment une nouvelle Constitution et des élections générales début 2014.
Les nouvelles autorités ont toutefois prévenu que M. Morsi ne pourrait jouer aucun rôle dans l'avenir de l'Égypte. Il pourrait lui aussi être jugé et est actuellement sous le coup d'une demande de placement en détention préventive pour répondre de son évasion de prison à la faveur de la révolte de 2011.
Dans l'instable péninsule du Nord-Sinaï, un soldat a encore été tué par des hommes armés, le 33ème membre des forces de l'ordre à périr dans cette région depuis le 3 juillet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.