Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Parlement: Les conseillers préparent leur déconfinement    Spoliation: un juriste harcelé en France!    Casa-Settat: Le wali Ahmidouch anticipe l'après-confinement    AGO, arrêté des comptes... Attention aux délais légaux    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Covid19: 81 nouveaux cas ce jeudi à 18H00    Article 1062894    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Le tourisme et le transport seront essentiels à la reprise de l'économie nationale après la crise    Débat sur la place de la culture dans le Maroc d'après-pandémie    Retour d'expérience et stratégies de déconfinement    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    La ministre de la Solidarité détaille son action devant la commission parlementaire des secteurs sociaux    La stratégie de développement durable remise sur le chantier    Covid-19 aidant, SAMIR met à disposition ses bacs de stockage    Opération exceptionnelle d'établissement des CNIE pour les MRE    Les éclaircissements de la Chabiba ittihadia    Le Real Madrid prépare un hold-up pour Sancho    «Dire non ne suffit plus»    Trois questions à Adil Terrab, président du Conseil préfectoral du tourisme de Meknès    Des journaux nord-macédoniens soulignent la reconnaissance internationale croissante de la marocanité du Sahara    Des placements privés pour les filiales d'Akwa    Venezuela: La pandémie comme vecteur de rapprochement…    Covid-19: Débat sur la place de la culture dans «le Maroc d'après»    Italie: le foot avec des spectateurs au stade, déjà?    Pourquoi est-il vraiment dangereux d'utiliser son portable au volant ?    Ligue 1: Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Enseignement français au Maroc: les parents d'élèves obtiennent des avancées    Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7.967 au total, jeudi 4 juin à 10h    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tadla-Azilal : De l'importance du secteur agrumicole dans la région
Publié dans L'opinion le 10 - 03 - 2014

Le secteur des agrumes dans la région de Tadla-Ailla est un secteur stratégique jouant ainsi un rôle socio-économique de premier ordre, il est classé parmi les plus importants de l'économie régionale.
Ainsi, les agrumes occupent actuellement une superficie de 15 710 Ha, soit près de 16% de la superficie nationale et permettent d'assurer une production de l'ordre de 295 000 tonnes, cette moyenne a été enregistrée lors des cinq dernières années, ce qui représente près de 17% de la production nationale.
Sur le plan économique, les agrumes constituent une source importante de recettes pour les agrumiculteurs de la région. Avec ces exportations qui représentent plus de 12% des exportations nationales d'agrumes, la région de Tadla-Azilal contribue dans les recettes en devises pour notre pays.
Sur le plan social, le secteur assure l'emploi d'une main d'œuvre importante procurant plus de deux millions de journées de travail par an dans différentes unités de production.
La superficie plantée a connu une évolution importante durant les quatre dernières campagnes passant de 12 660 Ha en 2007/2008 à 15 666 Ha en 2011/2012, soit une augmentation de 24%. Cette augmentation est due aux encouragements accordés par l'Etat pour la création des vergers agrumicoles dans le cadre du FDA, notamment l'augmentation de la subvention qui est passée de 7800 dirhams à 12 000 dirhams par Ha.
La superficie productive actuelle est de l'ordre de 11 670 Ha, soit près de 75% de la superficie totale plantée. En parallèle à l'évolution des superficies plantées en agrumes, la superficie équipée en goutte à goutte a connu une augmentation considérable depuis 2008 atteignant 12 274 Ha actuellement, soit plus de 78% de la superficie agrumicole totale. Cette progression est le résultat logique de l'entrée en vigueur de l'application du Plan Maroc Vert qui a accordé une importance primordiale au développement des techniques d'irrigation à économie d'eau en accordant des subventions allant jusqu'à 80 à 100% du montant investi.
Selon les techniciens de l'ORMVA du Tadla, la production agrumicole connait des fluctuations d'une campagne à l'autre en fonction des conditions climatiques ; toutefois cette production a nettement progressé au cours des dernières campagnes, enregistrant 295 000 tonnes en moyenne au cours des 5 dernières campagnes, plaçant la région de Tadla-Azilal parmi les principales zones agrumicoles du Royaume et qui contribue avec près de 17% à la production agrumicole nationale.
Le rendement moyen des agrumes au niveau de la région de Tadla-Azilal au cours des 5 dernières campagnes s'élève à 27,2 tonnes par Ha, avec un maximum de 29,5 tonnes par Ha réalisée en 2008/2009 et un minimum de 25 tonnes par Ha en 2011/2012, et ce, à cause des problèmes de gel et des vents chergui qui ont occasionné des dégâts importants.
Malgré l'évolution positive du rendement de 20 tonnes par Ha seulement en 2004/2005, il reste largement en deçà du potentiel de la région qui est de 40 tonnes par Ha.
Pour la campagne 2012/2013, et compte tenu des conditions climatiques défavorables ayant caractérisé l'actuelle durant le mois de mois de mai 2012 qui a provoqué une chute importante des fruits, la production estimée s'élève à 234 000 tonnes pour une superficie productive de 11 670 Ha, soit un rendement moyen estimé de 20 tonnes par Ha.
La région de Tadla-Azilal compte une seule station de conditionnement et d'emballage d'agrumes fonctionnelles, en l'occurrence la station AGRUMCO. Cette station d'une capacité de 20 000 tonnes par an, ne traite qu'environ 5% de la production agrumicole totale et moins de 12% de la production traitée au niveau des stations d'emballage.
La production agrumicole moyenne conditionnée durant ces cinq dernières années s'élève à 90 600 tonnes, le reste, soit 204 400 tonnes sont écoulées soit sur pieds, soit directement au marché local.
Plus de 88% de la production destinée à l'emballage est traitée au niveau des stations de conditionnement de Casablanca, situation qui est appelée à être inversée dans l'avenir avec l'implantation, dans le cadre du Plan Maroc Vert, de nouvelles stations de conditionnement d'agrumes au niveau de la région. Une nouvelle station de conditionnement des agrumes vient d'ailleurs d'ouvrir ses portes au cours de l'actuelle campagne, en l'occurrence la station Atlas Agrumes. La production d'agrumes exportée à partir de la région de Tadla-Azilal s'élève en moyenne à 60 000 tonnes contribuant ainsi avec plus de 12% des exportations nationales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.