Réforme de la retraite : enfin le bout du tunnel ?    Le Nobel de chimie à un trio américano-danois    Le sélectionneur national vise une place au mondial    Le Bayern Munich explose le Viktoria Plzen et prend le large    Le Maroc en quarts de finale de la Coupe du monde de football pour amputés    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    «L'image et l'imaginaire dans le cinéma»    Le Nobel de médecine au Suédois Svante Pääbo    Une soirée littéraire à la Maison de la Poésie    Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Casablanca : Table-ronde sur la gestion de l'eau    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Le Ministère du Commerce et BIM Maroc signent un partenariat pour le développement du local sourcing    Forum mondial de l'Alliance des civilisations: Moratinos exprime ses remerciements au Roi    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    L'ambassadeur Samir Dhar : «Alger est obsédé par la question du Sahara mais assure ne pas se considérer comme partie prenante du dossier, cela fait sourire»    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    CPS de l'UA : Rabat a placé la protection des enfants parmi ses priorités, dit la délégation marocaine    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Mauvais traitements : l'administration pénitentiaire dément les allégations de l'entourage d'un ancien détenu    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Belgique : Hassan Iquioussen pourrait «ne jamais revenir en France»    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Casablanca: arrestation d'une employée de pharmacie pour tentative d'achat d'un nourrisson    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    La campagne de sensibilisation au dépistage précoce du cancer de sein lancée    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    Maroc : Nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,8 degrés au large de Driouch    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Chahidi expose à la nouvelle galerie « Chilham » : «Femme, femme, femme »
Publié dans L'opinion le 08 - 06 - 2015

La nouvelle galerie casablancaise « Chilham » (205, Bd Mostapha El Maani) inaugure son cycle des événements artistiques et culturels par l'exposition individuelle de l'artiste plasticien Abdel-Ilah Chahidi dont le vernissage aura lieu le mardi 16 juin courant à 18h30.
Placée sous le signe « femme, femme, femme », cette exposition nous invite à contempler les facettes les plus représentatives de la peinture onirique de l'artiste peintre qui s›inscrit dans une actualité intemporelle.
Chahidi le magicien
L'art pictural d' Abdel-Ilah Chahidi a suivi dès le départ un cheminement personnel, marqué par une sérieuse et continuelle prospection des formes et une expérimentation/instrumentalisation scrupuleuse des couleurs. Sur ce plan, en plus d'une maîtrise du dessin acquise à titre préliminaire, il a développé une sensibilité aux tons et aux nuances aujourd'hui digne d'admiration parce que d'une grande délicatesse.
Le sens d'observation qu'il accorde à ses formes, aussi bien à propos de ses représentations de la femme qui est son thème essentiel : son visage, ses yeux, son corps dont la nudité vise surtout à sa plastique (lignes courbes, mouvantes, rampantes, indéfinies, etc.), ainsi qu'à celui d'autres motifs « réalistes » (la colombe, les papillons...), anime sa composition d'une foule de vibrations lumineuses et révèle au regard les soubassements d'un imaginaire en perpétuelle exultation.
Comme chez François Rouan artiste connu pour son amour excessif du détail peint jusqu'à saturation, Chahidi travaille ses fonds à coups de touches et de jets de lumière qu'il soumet à des calibrages singuliers. C'est à une véritable opération de fouilles qu'il s'attelle, comptant sur les hasards anecdotés de la matière, ses impacts minéraux et les brillances tactiques qu'elle génère. Le traitement du fond concerne tout l'espace de la toile, une sorte d'all over concerté, entamé de manière stratégique et dans une concentration tensionnelle ; on sent que l'artiste va au devant de tous les risques du métier : maladresse, improvisation, impertinence..., mais qu'il finit toujours par en triompher. Prise à l'état brut la matière, il le sait, est rétive et il faudra à Chahidi toute sa finesse sensitive pour la plier à ses exigences créatives. Le grand artiste français Gérard Garouste ne procède pas autrement. Comme Chahidi, il sait que l'œuvre d'art est par hypothèse un monde clos dont il s'agit de lever un à un les voiles qui l'occultent. L'élément « intuition » est alors de mise pour en pénétrer les arcanes et la rendre « visible » au sens où l'entendait Paul Klee.
L'œuvre de Chahidi se donne ainsi comme une suite d'essais portés par la même passion, essais d'une vaste entreprise de découvertes et de démystification (au sens de dévoilement). Démystification d'une femme particulièrement présente, inspiratrice majeure, à la fois fuyante et métamorphique - ce qui est un de ses attributs symboliques - ; surtout démystification de sa genèse : femme apparemment surgie d'un conglomérat de matières liquides, minérales, végétales, d'étranges sédimentations amorphes qui restent toutes emblématiques, auxquels l'artiste insuffle vie et sens. Ce qui nous vaut cette panoplie de figures et d'attitudes pleines d'énergies fantastiques, ces couleurs rares qui chatoient, innervées d'ondes lumineuses, irradiantes, ces rapprochements surréalisants de contrastes, « conflits de matières » comme les qualifie Chahidi. De sorte que certains tableaux vus le jour voient leur aspect complètement transformé la nuit, affichant de nouvelles gammes encore plus denses. Spectacle d'alchimiste, mu par une technique dont seul l'artiste connaît le fin mot. Une technique exceptionnelle à voir à la nouvelle galerie casablancaise « Chilham » (205, Bd Mostapha El Maani).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.