Le Parti de l'Istiqlal en tête des élections du Conseil provincial de Khouribga    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Energies renouvelables: Des chantiers clés pour la réalisation du développement durable
Publié dans L'opinion le 28 - 12 - 2015

Le Maroc, jouissant d'un soleil illuminant et d'une vitesse de vents des plus considérables, s'est fixé une politique ambitieuse en matière d'énergies propres visant à réduire sa dépendance énergétique et à accompagner le processus d'édification d'une économie dite verte, tout en tenant compte des aspects du développement durable et de la protection de l'environnement.
Face à une raréfaction des gisements fossiles et une nécessité de lutter contre le changement climatique, le Royaume a, à cet égard, érigé en priorité nationale, l'adoption d'une stratégie énergétique basée notamment sur les énergies renouvelables, en se fixant d'atteindre 42 pc de la puissance installée à base d'énergie renouvelable en 2020 (Hydraulique : 2000 MW, Solaire : 2000 MW et Eolien : 2000 MW), et en lançant des mégaprojets dans les domaines liés notamment aux énergies solaire et éolienne.
En effet, le projet marocain de l'énergie solaire s'inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique tracée conformément aux Hautes directives du Souverain. Ce projet vise la mise en place en 2020 d'une capacité de 2.000 mégawatts, ce qui représente une capacité de production de 38 pc de la puissance installée à fin 2008 et 14 pc de la puissance électrique à l'horizon 2020.
Cinq sites ont été identifiés pour la réalisation du projet, à savoir les sites d'Ouarzazate, Aïn Béni Mathar, Foum Al Oued, Boujdour et Sebkhat Tah. Ce projet s'assigne pour objectifs de promouvoir les énergies renouvelables auprès du grand public et auprès des entreprises, réduire la facture d'électricité de la clientèle, contribuer à la préservation de l'environnement et de réduire la production d'électricité à partir des énergies d'origine fossile.
En effet, les projets énergétiques indépendants NOOR II et NOOR III représentent la 2ème phase du complexe solaire NOOR de Ouarzazate, impulsé par l'Agence marocaine de l'énergie solaire (Masen) dans le cadre du Plan solaire marocain NOOR et dont le but est de produire un minimum de 2 gigawatts d'énergie solaire, ce qui équivaut à environ 14 pc de la capacité de production installée du Maroc en 2020.
Noor I, 1ère centrale déployée dans la lignée du dispositif défini de 500 MW
Le premier complexe solaire NOOR est localisé près de la ville d'Ouarzazate. Il abritera à partir de 2015 une capacité de production d'électricité de 500MW.
Le site est d'une superficie de 2 500 hectares et se trouve dans la zone de Tamezghitene, à environ 10 km à l'est-nord-est de la ville d'Ouarzazate.
La première phase du complexe solaire NOOR consiste à développer un projet de production sous forme IPP (Independent Power Producer), portant sur la conception, le financement, la construction, l'exploitation et la maintenance d'une centrale thermo-solaire d'une puissance de 160 MW. Cette première centrale du plan solaire marocain sera développée sur une surface d'environ 480 hectares, sur la base de la technologie thermo-solaire (CSP), avec capteurs cylindro-paraboliques et aura une capacité de stockage de 3 heures à pleine puissance. Cette première phase du complexe, dont la construction a démarré, devra entrer en production au cours de l'année 2015.
La deuxième phase du complexe solaire NOOR, consiste à développer deux centrales solaires NOOR II et NOOR III, selon un schéma IPP également. La centrale NOOR II se fera sur la base de la technologie thermo-solaire (CSP), avec capteurs cylindro-paraboliques. Avec une puissance comprise entre 150 et 200 MW, elle s'étalera sur une surface maximale de 680 ha et aura une capacité de stockage de minimum 3 heures. La seconde centrale NOOR III sera développée en utilisant la technologie thermo-solaire (CSP) avec Tour, et aura une puissance comprise entre 100 et 150 MW. Elle s'étalera sur une surface maximum de 750 ha et aura une capacité de stockage de minimum 3 heures également.
L'évaluation de plusieurs consortiums pour la construction des phases 2 et 3 du complexe Noor Ouarzazate est en cours. La construction débutera en 2015.
Le bouclage financier des projets énergétiques indépendants NOOR II et NOOR III a été achevé en mai dernier.
Programme intégré de l'énergie éolienne d'une capacité de 1000 MW
En ce qui concerne l'objectif éolien, et en complément de la capacité éolienne réalisée et en cours de développement et qui s'élève à 1000 MW, le Maroc a décidé de lancer le programme intégré de l'énergie éolienne d'une même capacité de 1000 MW, devant être réalisé en deux phases, à savoir le projet éolien 150 MW de Taza, et le projet éolien intégré 850 MW.
En avril dernier, l'Office National de l'Electricité et de l'Eau Potable (ONEE) avait annoncé l'achèvement de l'évaluation de la première étape de l'appel d'offres relatif au développement, à la conception, au financement, à la construction et à l'exploitation et maintenance du projet éolien intégré de 850 MW.
Ce projet porte sur cinq parcs éoliens "Midelt" 150 MW, "Tiskrad-Tarfaya" 300 MW, "Tanger II-100 MW", "Jbel Lahdid-Essaouira" 200 MW et "Boujdour" 100 MW à mettre en service, respectivement, entre 2017 et 2020.
Selon l'Office, ce projet structurant contribuera à la dynamique économique que connaît le Maroc et au développement social et régional, en termes notamment d'investissements directs et indirects, de création d'emplois et de recours aux prestations des PME-PMI nationales.
Ces grands projets aussi bien solaires qu'éoliens, dénotent d'une volonté aussi claire qu'ambitieuse du Royaume à aller de l'avant dans son processus de réalisation du développement durable. Une volonté déclinée notamment par l'annonce du Maroc, en prélude de la prochaine COP21 (30 novembre-11 décembre à Paris), à s'engager à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2030 de 32 pc par rapport aux émissions projetées pour la même année.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.