Météo Maroc: Temps nuageux avec pluies ce mardi 9 mars    Cette semaine en Liga...    Carte intégrale du Royaume : La nouvelle cible de la diplomatie algérienne    Ahmad Ahmad et la CAF, c'est fini !    Bounou de retour !    8 mars: Hay Mohammadi rend hommage aux femmes méritantes (VIDEO)    L'OCP et le CAM s'allient pour un meilleur accès des agriculteurs aux solutions mobiles de financement    Sénégal : l'opposant Ousmane Sonko relâché, les blindés de l'armée investissent la capitale    Covid-19 au Maroc : 102 nouvelles infections et 120 735 injections administrées en 24 heures    Tollé en Grèce suite à une intervention de musclée de la police pour faire respecter le confinement    En attendant l'officialisation de la décision à Rabat, Patrice Motsepe serait le nouveau patron de la CAF    Le Raja tenu en échec par le CAYB    Interopérabilité : les marines Américaine et Marocaine conduisent un exercice militaire au large du Sahara    Les perspectives dans l'industrie s'améliorent en janvier    Le Royaume cherche-t-il d'autres fournisseurs de vaccins?    Une soixantaine de migrants franchissent la frontière à Melilla    Manal Benchlikha: Quand pop marocaine rime avec féminisme    Débat littéraire en ligne autour du livre "Tisser le temps politique au Maroc"    Al Bayane fête le 8 mars    Usage licite du cannabis: l'examen du projet de loi se poursuit    Adesanya défait pour la première fois, Nunes GOAT!    N°1 mondial: Djokovic savoure «un grand jour»    Birmanie: L'armée tire à balles réelles sur les manifestants    Aides alimentaires : 45 pays dans le besoin, selon la FAO    Usage légal du cannabis au Maroc: ce qu'il faut savoir sur le projet de loi    Maroc : les femmes, encore trop peu présentes dans les médias    Banques participatives : un bilan encourageant en 2020    Marie Zular, une juive marocaine qui s'est faite ambassadeur de l'art culinaire et des valeurs de solidarité de sa mère patrie    Bris de silence de la poétesse des Doukkala    Le patrimoine millénaire du Royaume exposé au Musée des Confluences-Dar El Bacha    Une célébration de la créativité littéraire féminine    L'ambassadeur israélien en visite à Fès (PHOTOS)    Le Maroc élu à la vice-présidence    La CNSS annonce des indemnités aux industries culturelles, des crèches et des salles privées de sport    Accès aux soins-confinement : Un parcours du combattant pour les ménages dirigés par des femmes    Inauguration de la faculté pluridisciplinaire d'Es-Semara    Guelmim-Oued Noun : La réforme de l'enseignement, tributaire de l'appropriation des projets stratégiques    Les femmes fortement impactées par la pandémie    Hausse de plus de 17% du parc des abonnés Internet en 2020    50 femmes qui comptent : Saloua Belarbi, Directrice Communication, Sponsoring & Evénementiel chez Maroc Telecom    Ligue des champions (3è journée/Gr C) : Trois sur trois pour le Wydad    Barça: Laporta déclare la guerre au PSG à cause de Messi    Législatives en Côte d'Ivoire : le pouvoir et l'opposition se disputent l'annonce de la victoire    Vie politique : Vers une meilleure représentativité des femmes    Assurances: les primes émises en baisse de 6,5% à fin janvier 2021    Laâyoune : saisie de près de 2 tonnes de chira    France: un député tué dans un accident d'hélicoptère    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





5è édition du Festival maghrébin du film à Oujda : Hommage à des figures artistiques de renom
Publié dans L'opinion le 12 - 04 - 2016

Le coup d'envoi de la 5è édition du Festival maghrébin du film, a été donné samedi au théâtre Mohammed VI d'Oujda, avec un vibrant hommage à des figures artistiques de renom dont le réalisateur tunisien Khaled Ghorbal, l'acteur et réalisateur Rachid El Ouali, l'artiste de théâtre Jamal Dkhissi, l'artiste Najat El Ouafi et le cinéaste Ahmed Hafiane.
La cérémonie d'ouverture de cette manifestation culturelle a été marquée par la remise du bouclier du Festival au fils du critique feu Mustapha El Mesnaoui pour sa contribution considérable dans le domaine de la critique cinématographique et au développement du cinéma marocain. Ce festival vise à promouvoir la ville d'Oujda, en tant que destination cinématographique et touristique, à mettre en exergue les potentialités culturelles de la ville et à rendre hommage aux artistes marocains et au Maghreb en général ayant contribué au rayonnement des métiers du 7ème art.
Intervenant à cette occasion, le directeur du festival, Khalid Sli, a mis en relief le rôle de l'art et du cinéma dans la diffusion des valeurs de la tolérance.
Il a également souligné la nécessité de faire de l'éducation, du cinéma et des autres arts un rempart contre toute dérive.
Dix-huit films maghrébins (6 longs métrages et 12 courts-métrages) concourent pour l'obtention d'un des prix de la compétition officielle de cette 5ème édition tenue sous le thème "Pour plus de tolérance, parlons cinéma".
Au menu de ce festival, organisé par l'Association "Ciné Maghreb", figurent deux longs métrages de Tunisie, "Les frontières du ciel" de Fares Naanaa et "Raziz Rouhou" de Sonia Chamkhi, deux films du Maroc, "Petits bonheurs" de Mohamed Chrif Tribak, "La mélodie de la morphine" de Hicham Amal, "Le puits" de Lotfi Bouchouchi et "Mémoires de scènes" d'Abderrahim Alaoui. Quant à la programmation de courts-métrages, elle compte cinq réalisations du Maroc, "L'homme au chien" de Kamal Lazraq, "Les murmures de Vénus" de Ghizlane Assif, "Goi Trung" de Hicham Regragui, "Les mouchoirs blancs" de Farid Regragui, "L'attente en 3 actes" d'Abdilah Zirat, quatre œuvres d'Algérie, "Le silence du sphinx" de Farouk Beloufa, "Lmuja" d'Omar Belkacemi, "Kousayla" de Tahar Houchi, "Papillon" de Kamel Laiche, deux films de Tunisie, "Sniper" de Kamal Laaridhi et "Un conte contemporain" de Sadri Jamal ainsi qu'un film de Mauritanie, "Ishtar & Isis" de Mai Mustafa Ekhou.
Cet évènement sera marqué notamment par l'organisation d'une table ronde sur "Le cinéma et la culture face à l'extrémisme", animée par des critiques, des écrivains et des cinéastes reconnus sur la scène marocaine.
Au programme également des ateliers de formation aux métiers du cinéma, des rencontres artistiques et des tables rondes.
Les organisateurs ont prévu également, des caravanes cinématographiques qui devront sillonner différentes villes de l'Oriental (Jerada, Taourirt, Bni Drar et Oujda), pour des projections en plein air. Le réalisateur marocain Saâd Chraïbi présidera le jury de la compétition officielle de cette édition, composée de l'actrice algérienne Samia Meziane, le journaliste chercheur libyen Mohamed Makhlouf, le président de la Maison des cinéastes en Mauritanie, réalisateur et acteur Abderrahman Lahi ainsi que l'actrice tunisienne Zahira Ben Ammar.
La direction du festival a également annoncé la création du Prix Don Quichotte dont le jury est composé de représentants de la Fédération nationale des ciné-clubs au Maroc, à savoir le critique de cinéma Aït Omar Mokhtar du Ciné-club de Kénitra, Abdellatif Ben Kacem du Ciné-club de Sidi Kacem et Azzedine Krirane du Ciné-club de Khouribga.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.