Hautes fonctions : La procédure de nomination remise à plat    Avis Locafinance ouvre une nouvelle agence à Casablanca    Wafa Assurance lance une gamme de produits à partir de 60 DH/an    Le Souss aura son Forum international en novembre prochain    Rekrute lance un simulateur de salaire gratuit    Education aux valeurs. Oui, mais quoi ?    Tunisie    Immigration clandestine : Six personnes arrêtées à Tan Tan et Laâyoune    Renversement d'un autocar à Errachidia : Le bilan grimpe à 17 morts    Le ministère de l'éducation nationale rassure    Météo: le temps qu'il fera ce mardi    Le CNDH va présenter ses recommandations d'amendement du Code pénal    L'ONU appelle à enquêter sur l'usage "excessif de la force" par la police russe    Le Hezbollah abat un drone israélien à la frontière libanaise    La Tunisie au rythme de soirées politiques télévisées inédites    Brexit: Jamais deux sans trois?    Insolite : L'hymne d'Andorre joué par erreur au coup d'envoi de France-Albanie    Les U23 ont-ils encore une chance de se qualifier ?    Une large revue d'effectif prévue par le sélectionneur national face au Niger    Il fait l'actu : Miloudi Moukharik, président de l'UMT    La Bourse de Casablanca boucle la semaine en baisse    Un haut responsable parlementaire chinois appelle à resserrer la coopération parlementaire avec le Maroc    Forte chute des prix des céréales de base et du sucre à l'échelle mondiale    Les régimes végétariens et végétaliens augmenteraient le risque d'AVC    La cigarette électronique au cœur de la polémique    Accident d'Errachidia: le chauffeur ayant pris la fuite se rend aux autorités    "Les fleurs du passé ont fleuri" Premier souffle poétique d'Alain Psaume Bouithy    "Tiwizi", une nouvelle collection pour diffuser des ouvrages académiques auprès d'un large public    "Ça" démarre fort au box-office    L'Boulevard revient dans tous ses états    Pour un nouveau contrat social (au Maroc et ailleurs)    Elections en Russie : Lourdes pertes pour le pouvoir à Moscou    Les Lionceaux et les Lions de l'Atlas logiquement accrochés    Nucléaire iranien: l'AIEA confirme l'installation de centrifugeuses avancées    Ouverture du 8ème congrès national de la Jeunesse socialiste    Mostra de Venise. Le "Joker" triomphe    La qualité l'emportera    Liban: Le Hezbollah dit avoir abattu un « drone israélien » à la frontière    La rentrée sociale !    Météo: Le temps qu'il fera ce lundi    Match amical : La sélection nationale des locaux bat le Burkina faso 1-0    La sélection nationale des locaux bat le Burkina faso    Soutien des pays d'Amérique latine à la cause nationale    Les sélections du Maroc (A, olympiques et locaux) ont des rendez-vous décisifs    Les Lions de l'Atlas accrochés à Marrakech par le Burkina Faso    La Toile selon l'art de la «halka» dans une peau comique et moderne    bdellatif El Mesnaoui : «Plusieurs scénarios souffrent d'une faiblesse structurelle»    «Eidreadathon»: Des lectures au goût de la fête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





France
Macron officiellement investit chef de l'Etat
Publié dans L'opinion le 15 - 05 - 2017

Emmanuel Macron est arrivé dimanche à 10H00 à l'Elysée, où l'attendait le chef de l'Etat sortant François Hollande, pour devenir le huitième président de la Ve République.
Le plus jeune président français jamais élu, âgé de 39 ans, a remonté d'un pas lent le tapis rouge devant un détachement de la Garde républicaine, avant d'être accueilli par son prédécesseur sur le perron du palais présidentiel.
Les deux hommes ont échangé une poignée de mains de quelques secondes, François Hollande, souriant, posant brièvement la main sur l'épaule de son successeur, avant que tous deux ne gagnent le bureau présidentiel - le Salon d'or du premier étage - pour un entretien d'une demi-heure.
C'est dans ce huis clos que le sortant livre traditionnellement quelques secrets d'Etat à son successeur, à commencer par les fameux codes de l'arme nucléaire. A l'issue de l'entretien, tout s'enchaînera très vite. Emmanuel Macron raccompagnera son prédécesseur jusqu'à sa voiture. Puis il gagnera le Salon des ambassadeurs pour être élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur avant de rejoindre la Salle des fêtes où le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, proclamera les résultats officiels de l'élection présidentielle.
Un juppéiste à Matignon ?
Par ailleurs, plusieurs indice annoncent depuis quelques jours le député de Seine-Maritime, pour le poste de Premier ministre, pourrait être nommé à Matignon dès ce dimanche soir. Ce qui semble un signal fort pour Les Républicains tentés de collaborer avec Emmanuel Macron: Édouard Philippe, juppéiste de longue date, est donné favori pour être nommé Premier ministre par le nouveau président de la République. Le chef du gouvernement sera désigné aujourd'hui lundi au plus tard, mais Emmanuel Macron pourrait nommer le maire du Havre à Matignon dès ce dimanche, au risque de jeter une ombre sur son propre sacre.
Les deux hommes sont largement compatibles idéologiquement: «Macron pense à 90% la même chose que moi», déclarait Édouard Philippe fin 2016. Sa nomination à la tête du premier gouvernent du quinquennat d'Emmanuel Macron serait une nouvelle étape dans le projet de recomposition du paysage politique voulu par ce dernier. Cependant, le poids politique modeste d'Édouard Philippe chez Les Républicains, jusqu'ici simple lieutenant d'Alain Juppé, limite l'impact que pourrait avoir sa nomination dans les rangs de la droite.
Ces derniers jours, les indices accréditant l'hypothèse Édouard Philippe se sont multipliés. Vendredi, Richard Ferrand estimait sur BFM TV que la nomination du Premier ministre serait «sans doute l'élément déclencheur» d'un ralliement des Républicains modérés à la cause présidentielle.
Jeudi, Édouard Philippe se demandait lui-même si Emmanuel Macron allait choisir «la tradition», qu'il regarderait «avec respect mais avec distance», ou la «transgression», à propos de laquelle il ne souhaite pas «répondre par avance». Dans la foulée, le député de Seine-Maritime s'est lancé dans un discours de politique générale et internationale, surprenant dans un discours de campagne législative.
Le Premier ministre choisi par Emmanuel Macron aura pour première mission de mener le camp présidentiel aux législatives, afin d'obtenir une majorité pour gouverner.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.