Sahara : José Manuel Albares rectifie les duperies du Polisario    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Equipement : Baraka annonce un grand chantier d'infrastructures    Un homme retrouvé décapité et éviscéré dans le sud-est de la France, le suspect en fuite    Déclarations de l'Algérien Mohamed Antar Daoud : la France enjoint au «respect» de sa souveraineté    Kénitra : trois interpellations dans une affaire d'escroquerie    Le prix Sakharov 2021 décerné à la bête noire de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny    Compteur coronavirus : 499 nouveaux cas en 24h, 784.478 troisièmes doses administrées    Livres : Le chercheur Taib Ajzoul publie deux nouveaux travaux    Gazoduc Maghreb-Europe: Rabat étudie (déjà) les alternatives    Affaire Brahim Ghali: Les ingérences du gouvernement Sanchez dénoncées par le procureur général de Saragosse    En Espagne, le 40e congrès du PSOE prend fait et cause pour le Maroc, le Polisario choqué    Evolution du coronavirus au Maroc. 188 nouveaux cas, 942.967 au total, mercredi 20 octobre 2021 à 16 heures    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Selon la dernière note du HCP, la confiance des ménages s'améliore    Crise Maroc-Algérie : le nouvel ambassadeur d'Israël apporte son soutien à Rabat    Dell Technologies contribue à l'évolution du support informatique et de la sécurité    Ligue des Champions : Youssef En-Nesyri absent ce soir    Newcastle : Les Saoudiens arrivés, l'entraîneur limogé    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Sahara marocain : Le Mexique réaffirme son soutien à une solution juste et mutuellement acceptable    PLF 2022 : Net rebond des recrutements au sein de l'administration de la Défense nationale    Décès d'Ahmed Snoussi, ancien diplomate, 92 ans    Comment le Maroc se prépare pour exploiter son "or vert"    Abdulrazak Gurnah, prix nobel de littérature 2021    Impôt sur les sociétés: le PLF propose une nouvelle mesure    Urgent. Le Maroc suspend ses vols vers l'Allemagne, les Pays-bas et le Royaume-Uni à compter de ce mercredi 20 Octobre    Covid-19 : Le pass vaccinal invalide sans la troisième dose    Liaisons aériennes : Suspension des vols avec trois pays européens    Covid-19: une nouvelle forme de variant inquiète le gouvernement britannique    Chine. Quatre propositions pour assurer la protection de la biodiversité    LaLiga et le monde du football se préparent pour le premier ElClasico de la saison    Budget de l'Etat: ce que dit la note de présentation PLF 2022    Latifa Akharbach: "La pandémie a rappelé la grande utilité sociale des médias"    Le FMI s'attend à un renforcement de la reprise post-Covid au Maroc    Le nouvel ambassadeur d'Israël au Maroc accorde un entretien à la chaîne i24news [Vidéo]    Marrakech : La Mamounia s'apprête à abriter une grande vente aux enchères organisée par Artcurial Maroc    ''Femmes écrites'', un nouveau recueil de Houda El Fchtali en kiosques au Maroc et dans plusieurs pays francophones    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Grâce Royale au profit de 510 personnes à l'occasion de l'Aïd Al Mawlid Annabawi    Les 100 ans de Georges Brassens.. Un souffle de poésie et de musicalité joyeuse parcourt la ville de Sète    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    Arabie Saoudite : Levée des restrictions liées au Covid-19    Couture : Maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Covid-19. Colin Powell, secrétaire d'Etat sous George W. Bush, est décédé    «Te Amo» : Nouveau tube de Khaoula Moujahid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



France
Macron officiellement investit chef de l'Etat
Publié dans L'opinion le 15 - 05 - 2017

Emmanuel Macron est arrivé dimanche à 10H00 à l'Elysée, où l'attendait le chef de l'Etat sortant François Hollande, pour devenir le huitième président de la Ve République.
Le plus jeune président français jamais élu, âgé de 39 ans, a remonté d'un pas lent le tapis rouge devant un détachement de la Garde républicaine, avant d'être accueilli par son prédécesseur sur le perron du palais présidentiel.
Les deux hommes ont échangé une poignée de mains de quelques secondes, François Hollande, souriant, posant brièvement la main sur l'épaule de son successeur, avant que tous deux ne gagnent le bureau présidentiel - le Salon d'or du premier étage - pour un entretien d'une demi-heure.
C'est dans ce huis clos que le sortant livre traditionnellement quelques secrets d'Etat à son successeur, à commencer par les fameux codes de l'arme nucléaire. A l'issue de l'entretien, tout s'enchaînera très vite. Emmanuel Macron raccompagnera son prédécesseur jusqu'à sa voiture. Puis il gagnera le Salon des ambassadeurs pour être élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur avant de rejoindre la Salle des fêtes où le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, proclamera les résultats officiels de l'élection présidentielle.
Un juppéiste à Matignon ?
Par ailleurs, plusieurs indice annoncent depuis quelques jours le député de Seine-Maritime, pour le poste de Premier ministre, pourrait être nommé à Matignon dès ce dimanche soir. Ce qui semble un signal fort pour Les Républicains tentés de collaborer avec Emmanuel Macron: Édouard Philippe, juppéiste de longue date, est donné favori pour être nommé Premier ministre par le nouveau président de la République. Le chef du gouvernement sera désigné aujourd'hui lundi au plus tard, mais Emmanuel Macron pourrait nommer le maire du Havre à Matignon dès ce dimanche, au risque de jeter une ombre sur son propre sacre.
Les deux hommes sont largement compatibles idéologiquement: «Macron pense à 90% la même chose que moi», déclarait Édouard Philippe fin 2016. Sa nomination à la tête du premier gouvernent du quinquennat d'Emmanuel Macron serait une nouvelle étape dans le projet de recomposition du paysage politique voulu par ce dernier. Cependant, le poids politique modeste d'Édouard Philippe chez Les Républicains, jusqu'ici simple lieutenant d'Alain Juppé, limite l'impact que pourrait avoir sa nomination dans les rangs de la droite.
Ces derniers jours, les indices accréditant l'hypothèse Édouard Philippe se sont multipliés. Vendredi, Richard Ferrand estimait sur BFM TV que la nomination du Premier ministre serait «sans doute l'élément déclencheur» d'un ralliement des Républicains modérés à la cause présidentielle.
Jeudi, Édouard Philippe se demandait lui-même si Emmanuel Macron allait choisir «la tradition», qu'il regarderait «avec respect mais avec distance», ou la «transgression», à propos de laquelle il ne souhaite pas «répondre par avance». Dans la foulée, le député de Seine-Maritime s'est lancé dans un discours de politique générale et internationale, surprenant dans un discours de campagne législative.
Le Premier ministre choisi par Emmanuel Macron aura pour première mission de mener le camp présidentiel aux législatives, afin d'obtenir une majorité pour gouverner.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.