Inclusion financière : BAM et HPS développent un Proof of Concept    Bourita représente le roi à l'Africa Investment Forum 2019    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Aziz Akhannouch décoré en Côte d'Ivoire    WAC/RCA: le consulat américain alerte ses ressortissants vivant au Maroc    Météo : Un weekend qui risque de secouer…    Finale de la Copa Libertadores : Un match sur fond de crise    Wydad-Raja en huitièmes de finale retour de la Coupe arabe Mohammed VI : Le derby qui tient tout le Maroc en haleine    BMCE Bank Of Africa et une de ses filiales certifiées "Top Employer 2020"    Même pas peur: Xi Jinping réplique à Trump en pleine guerre commerciale    Le moteur d'un Boeing s'enflamme dans le ciel, frayeur à Los Angeles (Vidéo)    Positionnement du Maroc à l'international : Sécurité, développement humain, éducation : Un bilan plutôt mitigé    Quelques heures après son retour du Maroc, French Montana hospitalisé    Elalamy s'insurge contre la «mafia» des sacs en plastique    Dans quelle langue pleure votre bébé?    Lydec : Hausse de 1,8% du CA à fin septembre    Des parlementaires du Pays Basque dénoncent vigoureusement    Au-delà des célébrations, l'urgence de concrétiser les droits…    Son business model arrive à bout : L'ONCF se prépare à tourner la page    MDJS vs PSG : Une rencontre choc pour l'e-sport marocain    L'hétéroclicité fortement dominée par la technocratie    Une incommunication inquiétante    Selon les détails de l'enquête nationale du HCP : 63% des entreprises sur l'axe Casa-Tanger    Maroc : Un autre opérateur renonce à ses explorations d'hydrocarbures    Le froid de canard!    Destitution: Trump jugé pire que Nixon par les démocrates après des auditions choc    Rabat vibre aux rythmes internationaux!    18è FIFM: La 2ème édition des Ateliers de l'Atlas accompagnera 28 projets    La 9e édition d'une tradition sensationnelle!    USA : Les meilleurs écrivains de l'année primés au "National Book Awards"    La police tangéroise met la main sur un dangereux récidiviste    Hervé Renard fan de cuisine marocaine    La province de Midelt frappée pour la deuxième fois en une semaine par un séisme    Euro 2020 : Casse-tête au tirage et chocs en perspective    Le régime successoral est à revoir    Philippe Vasseur : On ne va pas changer le monde uniquement avec des décisions qui viennent d'en haut    Shinzo Abe, une longévité record sans successeur en vue    Tiznit s'achemine vers un nouveau marketing territorial    L'OCS croit pleinement en ses chances à Radès    Les billets du derby se font désirer sur internet    Deux films marocains en compétition aux Journées cinématographiques de Kairouan    Malgré la polémique, le film de Polanski attire le public    Lizzo en tête des nominations aux Grammys, la diversité triomphe    Bourita reçoit Jean-Yves Le Drian à Rabat    IRAN: L'augmentation du prix de l'essence met le feu aux poudres…    Le Maroc que nous voulons...    Los Angeles se met à l'heure marocaine    Gordon Sondland, l'ambassadeur au centre des accusations contre Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Emmanuel Macron entre à l'Elysée
Publié dans Challenge le 14 - 05 - 2017

Emmanuel Macron, 39 ans, est devenu dimanche 14 mai 2017 le plus jeune président jamais élu en France, au cours d'une solennelle passation de pouvoir à l'Elysée avec son prédécesseur, le socialiste François Hollande.
« En cet instant précis, vous prenez vos fonctions », lui a lancé le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, lors de la cérémonie organisée dans le salon de l'Elysée, en lui souhaitant « d'apaiser les colères, de réparer les doutes, d'incarner l'espoir ».
Pour la très solennelle passation de pouvoir, le nouveau président, un centriste pro-européen de 39 ans qui se dit « ni de droite, ni de gauche », a raccompagné jusqu'à sa voiture le sortant François Hollande dont le mandat a été marqué par une impopularité record. Les deux hommes se sont serré la main sur le tapis rouge placé au centre de la cour ratissée, devant un détachement de la Garde républicaine, sous les yeux des centaines d'invités et de centaines de photographes et de télévisions du monde entier. Emmanuel Macron est ensuite remonté sur le perron de l'Elysée pour poser main dans la main avec son épouse Brigitte, 64 ans, vêtue d'une robe bleu lavande. Le couple atypique qui a focalisé l'attention du monde entier du fait des 24 ans qui les séparent compte vivre à l'Elysée.
Signe de sa volonté de relancer l'axe franco-allemand, celui qui effectuera son premier déplacement à l'étranger lundi 15 mai 2017 à Berlin a choisi comme conseiller diplomatique l'actuel ambassadeur de France en Allemagne, Philippe Etienne, 61 ans. Son ancien directeur de cabinet à Bercy, Alexis Kohler, 44 ans, a été nommé secrétaire général de l'Elysée. Après sa victoire face à l'extrême droite, Emmanuel Macron, élu sans expérience électorale et sans parti politique structuré, a promis de réformer profondément la vie politique, dans un pays très divisé, en proie à un chômage endémique (10%) et toujours sous état d'urgence du fait des menaces terroristes. Pour gouverner et mettre en oeuvre son programme libéral, en économie comme sur les sujets de société, l'ancien banquier d'affaires et ancien ministre de l'Economie a besoin que son jeune mouvement remporte la majorité aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017.
Après son arrivée à l'Elysée, le président sortant a passé une heure en tête à tête avec lui dans le bureau présidentiel, au premier étage du palais. Au cours de cet échange confidentiel, François Hollande devait lui livrer quelques secrets d'Etat dont les fameux codes de l'arme nucléaire. François Hollande souhaitait que son successeur dispose de tous les éléments qui lui permettront d'être efficace dès le premier jour, que tous les dossiers sur les sommets internationaux soient préparés, que les sujets économiques et industriels soient bien appréhendés et que toutes les équipes fonctionnent en harmonie », comme il l'avait confié en rentrant de Berlin, après un dîner d'adieu avec la chancelière allemande Angela Merkel. « Je ne passe pas le pouvoir à un opposant politique, c'est quand même plus simple », a-t-il dit. C'est lui qui avait lancé la carrière politique de ce haut fonctionnaire devenu banquier d'affaires en le choisissant comme conseiller économique en 2012, avant qu'il ne devienne ministre de l'Economie en 2014. La victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, le 07 mai 2017, a bouleversé le paysage politique français, au terme d'une campagne électorale à rebondissements marquée par le score historique de l'extrême droite, l'élimination tout aussi historique des partis traditionnels, droite et gauche, et les profondes fractures d'un pays divisé entre perdants et gagnants de la mondialisation.
Honneur au drapeau, hymne national, revue des troupes dans le parc et 21 coups de canon devaient compléter le cérémonial qui suit un protocole extrêmement précis. Emmanuel Macron devait ensuite partir pour l'Arc de Triomphe déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu, qui représente tous les soldats tués au cours de la Première guerre mondiale.
Très vite, Emmanuel Macron devrait désigner son premier ministre et former son gouvernement. Ses prédécesseurs dans la fonction ont le plus souvent nommé leur chef de gouvernement le jour même de la passation de pouvoir. Emmanuel Macron devrait attendre lundi 14 mai 2017, selon le calendrier évoqué par son entourage. Le centriste qui prône une Europe à la fois conquérante et protectrice doit aussi se rendre à Berlin, son premier déplacement à l'étranger, pour rencontrer Angela Merkel. La chancelière a souligné lors d'une précédente rencontre leurs nombreuses convergences de vue. En 2012, François Hollande avait rendu visite à Angela Merkel le jour même de son investiture. Le président Macron entend également se rendre très prochainement sur un théâtre d'opérations, auprès des troupes françaises, sans doute en Afrique.
François Hollande a préparé discrètement sa sortie. Mais contrairement à Nicolas Sarkozy (droite) qu'il avait remplacé en 2012, cet homme de 62 ans s'est gardé d'annoncer son retrait de la vie politique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.