Marrakech-Safi : Le CRT lance une grande campagne de promotion digitale    97% des pharmaciens affirment que la chloroquine n'est pas disponible    L'arrivée d'Enzo Zidane au WAC : De l'infox et du « fake news » !    Demi-finales de la Ligue des Champions : Un vol spécial d'Al Ahly pour rallier Casablanca    Botola Pro D1 : Une bouffée d'oxygène pour le Hasania d'Agadir    Vente de boissons alcoolisées : la campagne d'assainissement se poursuit    Coronavirus: le Maroc enregistre 2444 nouveaux cas ce dimanche    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Plaidoyer du CNDH en faveur du respect du droit de manifester pacifiquement    L'ambassadrice du Guatemala réitère la position de son pays en faveur de notre intégrité territoriale    Pour un nouveau multilatéralisme équitable et inclusif    Le Real Madrid piétine mais gagne enfin Zidane peut souffler    Botola Pro D2 : Le suspense jusqu ' au bout MAS-SCCM à l' affiche    Lancement d'un baromètre régional de l'investissement à Béni Mellal-Khénifra    Les exportations nationales accumulent les contre-performances    Mohcine Zouak : La transition numérique pose le défi de repenser l'école    Haro sur l'hydrochloroquine    Soutien exceptionnel à l'édition et au livre au titre de l' année 2020    Plaidoyer à Safi pour la création d' une Fondation du Festival national de l'Aïta    Programme d' animation culturelle à Guelmim-Oued Noun en dépit des contraintes du Covid-19    De précieuses découvertes archéologiques datant d'au moins du 2è siècle avant J.C    La formation et le travail de base, priorités de la FRMF    Centre d'immatriculation de Marrakech : tous les rendez-vous fixés précédemment sont annulés    Lycée Descartes : les parents d'élèves insatisfaits de l'enseignement à distance    Nouveaux programmes à fort impact social en 2020-2021    La généralisation de la couverture sociale nécessite une cohérence dans l'investissement à engager    La CGEM révèle ses propositions pour la LF-202    Or : c'est le moment de vendre vos bijoux !    «Revitaliser et répondre aux besoins de la standardisation de la langue amazighe»    L'émissaire par intérim de l'ONU en Libye soutient les conclusions des pourparlers de Bouznika    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    Cour suprême : Biden exhorte le Sénat à ne pas confirmer la juge Barrett avant la présidentielle    Aéronautique : cinq nouvelles ouvertures d'usines d'ici fin 2020    Casablanca : une intervention policière vire au drame    Bourita s'entretient par vidéoconférence avec le Secrétaire Général de l'ONU    El Otmani : Le Maroc toujours engagé en faveur d'«une solution définitive au différend régional» autour du Sahara marocain    Le président du gouvernement espagnol réitère l'appel à une solution politique basée sur le compromis    13e Festival de Fès de la culture soufie: une édition très spéciale!    HUSA-FUS (2-1) : Une défaite "cruelle", une victoire tombée du ciel !    Guerguerat: l'ONU réagit aux gesticulations du polisario    Vaccin chinois : trois hauts responsables marocains participent aux essais    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc à la conquête de l'espace
1ère communication spatiale à partir d'un pays arabe
Publié dans L'opinion le 01 - 01 - 2018

La première communication avec la station spatiale internationale "ISS" à partir d'un pays du monde arabe se fera au Maroc et précisément à Rabat, le 03 janvier prochain.
Cet événement, une première dans les pays de la région MENA, coïncide avec le lancement réussi du Satellite Mohammed VI-A, et permettra au Royaume de devenir "une puissance spatiale" incontournable dans la région.
Organisée dans le cadre du programme Radio Amateur ISS (ARISS), en partenariat avec la fondation de l'espace "KSF Space", la NASA, l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et Maroc Télécom, cette communication s'assigne pour principal objectif la promotion de la recherche et l'innovation dans le domaine des télécommunications spatiales à même de renforcer la position du Royaume comme nouvel acteur de l'innovation technologique et spatiale. Elle réaffirme également le leadership du Royaume sur les plans régional et arabe et consacre l'entrée du pays dans le cercle très convoité des pays disposant de la technologie des télécommunications spatiales.
Hébergé à l'École Nationale Supérieure d'Analyse des Systèmes (ENSIAS) à Rabat, cet événement regroupera l'écosystème marocain et international dans le dessein de promouvoir la recherche, l'innovation et les services à hautes valeurs ajoutées basées sur les télécommunications spatiales, et honorera l'élite scientifique marocaine œuvrant dans ce domaine.
Communication avec l'ISS
La Station spatiale internationale (abrégée en SSI1, ou ISS, d'après son nom en anglais: International Space Station) est une station placée en orbite terrestre basse, occupée en permanence par un équipage international qui se consacre à la recherche scientifique dans l'environnement spatial. Ce programme, lancé et piloté par la NASA, est développé conjointement avec l'agence spatiale fédérale russe (FKA), avec la participation des agences spatiales européenne, japonaise et canadienne.
Le Directeur général de la fondation de l'espace "KSF Space" Mohamed Kayyali, a indiqué que le Maroc qui abrite cet évènement inédit dans l'histoire du monde arabe a été parmi les premières nations à promouvoir la recherche dans le domaine technologique et aérospatiale, soulignant que le Royaume accorde une grande importance à la promotion de la technologie et de la recherche scientifique, à la lumière de la dynamique que connait le pays et en faveur de son développement et rayonnement.
Il s'est félicité de la volonté affichée par les universités marocaines et plus spécialement l'ENSIAS dans l'accueil de cette expérience au niveau de la région du MENA, faisant remarquer que la communication avec l'ISS se fera entre un astronaute de la NASA qui sera interrogé par une vingtaine d'étudiants de ladite école sur plusieurs questions en relation avec les sciences et technologies de l'espace et la vie dans la station.
La communication avec la station spatiale sera accompagnée par un ensemble d'interventions de qualité animées par plusieurs experts et chercheurs internationaux en présence de représentants de l'aérospatiale de la NASA et de KSF Space, a ajouté le responsable.
Plus d'opportunités à la communauté universitaire
Cette communication spatiale a comme principal but d'inciter les étudiants marocains à poursuivre des carrières en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques grâce à cette opportunité de communication radioamateur avec l'équipage de l'ISS en orbite, a affirmé le directeur de KSF, faisant savoir que le lancement du satellite Mohammed VI-A et cette téléconférence spatiale ouvriront plus d'opportunités à la communauté universitaire pour devenir plus consciente des avantages substantiels de l'exploration de l'espace et de se familiariser avec les technologies spatiales.
Le parrain de cet évènement historique abrité par le Royaume du Maroc n'est autre que "KSF Space", qui est une fondation à but non lucratif enregistrée au Royaume-Uni et fondée à l'origine pour permettre un accès économique à l'orbite terrestre basse (LEO).
La fondation a choisi le Maroc comme destination afin d'encourager les universités à développer des missions aérospatiales en utilisant de petits satellites et des microsatellites en vue de jouer des rôles plus importants dans le développement des futures missions spatiales scientifiques, a conclu M. Kayyali.
Amateur Radio on International Space Station
Il est à rappeler que la Station spatiale internationale est placée en orbite terrestre basse à environ 400 km d'altitude depuis le 20 novembre 1998 et accomplit 16 rotations par jour autour de la Terre. Elle est occupée en permanence par un équipage international qui se consacre à la recherche scientifique dans l'environnement spatial. Ce programme, lancé et piloté par la NASA, est développé conjointement avec l'agence spatiale fédérale russe (FKA), avec la participation des agences spatiales européenne, japonaise et canadienne.
Quant au programme "Amateur Radio on International Space Station" (ARISS) (radio Amateurs à bord de la Station Spatiale Internationale) est un programme qui offre aux étudiants et aux radioamateurs une opportunité de tenter l'expérience en parlant directement avec des radioamateurs à bord de la station spatiale internationale.
L'événement sera rehaussé par la présence de plusieurs chercheurs et scientifiques nationaux et internationaux. Le grand public est également convié à assister à cette communication avec l'équipage de la SSI et la discussion sera diffusée en direct sur les réseaux sociaux de la fondation KSF Space.
Avec cette conscience historique pour le domaine de la technologie spatiale, le Maroc s'est offert une entrée par la grande porte dans le cercle restreint des pays avancés en matière de technologie spatiale et marque ainsi une percée majeure dans la maitrise de cette technologie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.