Réforme électorale : les très attendus amendements dès la semaine prochaine    Mustapha Ramid démissionne du gouvernement pour « raisons de santé »    L'ONCF dévoile ses résultats    Evolution du coronavirus au Maroc : 480 nouveaux cas, 482.994 au total, vendredi 26 février 2021 à 18 heures    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le Maroc pourrait recevoir un don de vaccins de la part d'Israël    Russie : Washington n'acceptera «jamais» l'annexion de la Crimée, affirme Joe Biden    Rapport du renseignement américain : MbS accusé d'avoir «validé» le meurtre de Jamal Khashoggi    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    HCR / JICA: Un projet de 275.000 $ pour soutenir les réfugiés au Maroc en contexte de Covid    Percevoir le cannabis tout autrement    Une rareté en trompe-l' oeil    Immigration : un réseau qui faisait passer des migrants pour des sahraouis démantelé    DGAPR : les détenus impliqués dans les événements d'Al Hoceima sont en bonne santé    Le vice-président du Mali salue le rôle joué par le Maroc dans le processus de transition de son pays    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    L'ONU demande la libération immédiate de tous les détenus du Hirak en Algérie    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    Réunion vendredi du Conseil de gouvernement    Tanger Med : tous les indicateurs de l'activité portuaire sont au vert au 4ème trimestre 2020    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    Questions à El Ec-Cherif Larkem Directeur régional de l'agriculture    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    TPE : un nombre record de faillites en 2020    Transport touristique : un encours de crédits de plus de 5 MMDH    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Des leaders politiques et élus internationaux adressent une lettre à Joe Biden pour appuyer la décision US reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    ALM en visite à El Guergarat    Vaccination au Maroc: un bilan encourageant avec plus de 3 millions de personnes vaccinées    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Eau potable : Lydec annonce une perturbation du service dans certaines zones de Casablanca    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La création de la Commission consultative de la régionalisation, une décision sage et courageuse (ex-dirigeant du Polisario)
Publié dans MAP le 19 - 01 - 2010

M. Bachir Edkhil, acteur associatif et l'un des fondateurs du +Polisario+, a souligné que la création par SM le Roi Mohammed VI de la commission consultative de la régionalisation constitue une décision courageuse et sage et une consécration de la diversité culturelle et sociale du Maroc.
Faisant observer que la création de cette commission s'inscrit en droite ligne du modèle démocratique moderniste, M. Edkhil a estimé, dans une interview au quotidien " Rissalat Al Oumma", que la régionalisation élargie va permettre à toutes les sensibilités et composantes marocaines de participer à la gestion de la chose publique locale et régionale, ce qui constitue un précédent dans le monde arabe.
M. Edkhil a soutenu que la régionalisation "incarne réellement une forme avancée d'autodétermination garantissant aux sahraouis le droit d'assumer dans les meilleures conditions leur devoir envers leur région".
SM le Roi a défini une feuille de route claire et sans ambiguïté de façon à renforcer la position du Maroc et promouvoir l'initiative d'autonomie pour mettre en échec les complots ourdis par l'autre partie, et ce à la faveur de la mise en oeuvre de l'agenda défini, de manière pacifique, a poursuivi M. Edkhil. Il a indiqué que "les partis politiques, les associations et toutes les forces vives dans les provinces du Sud et les autres régions du Royaume, ont le droit et le devoir de contribuer à ce chantier politique démocratique et de développement, car il apporte la meilleure réponse aux manigances de l'autre partie et conforte la conviction de la communauté internationale quant au sérieux et à la crédibilité de la thèse marocaine".
Notant que la réalité dans les provinces sahariennes est bien différente de ce qu'elle était dans le passé, M. Edkhil a affirmé que le Sahara marocain se prévaut aujourd'hui de ses élus, ses parlementaires, ses investisseurs et ses cadres qui travaillent dans l'administration locale.
Il a indiqué dans le même ordre d'idées que les provinces du sud ont accumulé une expérience considérable tout au long de trente ans, ce qui habilite leurs habitants à gérer convenablement leurs affaires locales dans le cadre de la régionalisation, la décentralisation et la déconcentration. Il a aussi souligné qu' "il est grand temps de mettre fin à l'attentisme fatal dont pâtissent non seulement les populations des camps mais également les habitants des provinces du sud, dont de nombreuses familles souffrent de la séparation, ce qui constitue un grand obstacle devant la solution politique, le développement et la démocratie".
Et M. Edkhil de souligner que, "les habitants du Sahara marocain pratiquent quotidiennement l'autodétermination à travers leur participation à la gestion de leurs affaires via les notables de leur tribu, leurs shioukhs, leurs élus, leurs parlementaires, leurs cadres administratifs et leurs responsables locaux". Cela constitue le meilleur camouflet à la thèse de l'autodétermination -entendue dans le sens du séparatisme- dont +le Polisario+, avec le soutien de l'Algérie, fait son cheval de bataille dans les forums internationaux.
Abordant les derniers développements intervenus dans le dossier du Sahara, M. Edkhil a déploré le manque de volonté véritable de l'autre partie pour régler les problèmes générés par ce conflit artificiel alimenté par l'Algérie grâce aux revenus pétroliers et aussi l'achat des reconnaissances d'un Etat fantoche, dans le seul dessein de faire perdurer le statu quo. L'Algérie, a-t-il dit, "ne veut pas de solution définitive et dans le même temps ne veut pas d'un Etat au Sahara". Son seul souci est de faire durer le conflit et détourner le Maroc de ses projets et chantiers de développement, a-t-il soutenu, concluant que "l'Algérie s'accommode de la situation actuelle, de préférence à des évolutions différentes, ce qui se reflète dans son manque de sincérité dans ses rapports avec l'Organisation des Nations Unies et avec le Maroc".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.