Covid-19: Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 9 Aout 2022    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    PLF 2023. Quel impact de la mise en œuvre de la loi-cadre sur la fiscalité ?    La circulation fiduciaire progresse de 5,6% en 2021 (BAM)    Grève de Ryanair : dix vols annulés en Espagne    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Mer de Chine : Exercices militaires de Taipeh et prolongement des manœuvres chinoises    Palestine : Tel-Aviv poursuit l'élimination des cadres de la résistance    Chambre des Conseillers : la sécurité sanitaire est une priorité centrale de la souveraineté nationale    Incendie de forêt : 700 hectares partis en fumée en France    Transfert : Isco rejoint le FC Séville    Mondiaux juniors : Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    La CAF lance une nouvelle plateforme en ligne de licences de clubs    Ukraine : Au 166è jour de guerre, Moscou et Kiev échangent les accusations    Les Etats-Unis mettent fin à des mesures migratoires de Donald Trump    Eaux contestées : le Hezbollah libanais hausse le ton contre Israël    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Insolite : une compagnie de matelas recrute des dormeurs professionnels    5èmes jeux de la Solidarité islamique : une forte participation marocaine pour faire briller le sport national    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Jidar Rabat Street-Art Festival: Neuf nouvelles oeuvres garnissent la capitale    SNRT: Journées portes ouvertes au profit des Marocains du monde    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Le mercato international du Raja : Un Libérien pour faire oublier Ben Malango !    Enseignement supérieur: Pourquoi nos Universités peinent-elles à monter en gamme ?    Sports urbains : Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent au Mondial    Région TTA : 206 projets approuvés pour 8,4 MMDH    Maroc : Manifestations de solidarité avec le peuple palestinien    Mercato de L'AS FAR : Derrag, Naji, Assout et Jouini et prolongement de Neffati    Botola Pro D1 et D2 : La feuille d'arbitrage digitalisée dès le début de la saison    Eté 2022, une opération Marhaba qui tranche avec les précédentes    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Coupure temporaire de la circulation ce mercredi sur cette route    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts du Roi en faveur de la Palestine    Bourse de Casablanca: l'essentiel de la séance du lundi 08 août    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    ONU : Le Groupe arabe salue les efforts soutenus du Roi en faveur de la cause palestinienne    La revue de presse du mardi 9 août    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Rabat: le patrimoine culturel populaire valorisé par la célébration de Baba Achour    La politique actuelle des visas «abîme» les relations de la France avec le Maghreb    Les faucons de Lekouassem d'Oulad Frej sont lâchés    L'apostille de "Dbibina" : quand les Soros-suceurs se mélangent les pinceaux et en paient le prix fort !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara marocain: l'Algérie doit assumer sa responsabilité dans les tables rondes
Publié dans Maroc Diplomatique le 30 - 10 - 2021

L'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU, Omar Hilale, a affirmé, vendredi à New York, que sans l'Algérie, « partie prenante » au conflit artificiel autour du Sahara marocain, « ll ne peut y avoir de processus politique".
"Pour tout le monde et pour le Conseil de sécurité de l'ONU, l'Algérie joue un rôle" dans ce différend régional. "Elle est responsable et partie prenante", a insisté M. Hilale, soulignant qu'"en l'absence de l'Algérie, il ne peut tout simplement pas y avoir de processus politique ».
M. Hilale répondait à une question sur la décision algérienne de ne pas prendre part aux Tables-rondes et sur l'impact de ce boycott sur le processus politique, et ce lors d'une conférence de presse tenue suite à l'adoption, par le Conseil de sécurité de l'ONU, de la résolution 2602 prorogeant le mandat de la MINURSO jusqu'au 31 octobre 2022.
Le diplomate marocain a également indiqué que l'Algérie, qui a pris une décision que "personne ne comprend", "n'a qu'à le dire" à l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, Staffan de Mistura, ainsi qu'au Conseil de sécurité", relevant à cet égard que l'Algérie "doit assumer sa responsabilité devant la communauté internationale parce que cela constituera une violation des résolutions du Conseil de sécurité".
→Lire aussi : Sahara marocain: La nouvelle résolution du Conseil de sécurité confirme le "continuum" du processus des tables rondes
M. Hilale a rappelé, dans ce sens, les faits "têtus" de l'histoire notamment la lettre que le président de la république algérienne avait adressée au Secrétaire général de l'ONU, demandant instamment la reprise du processus politique. Il a fait la même demande devant les Chefs d'Etat africains.
De son côté, le ministre algérien des Affaires étrangères a envoyé des missives au SG de l'ONU sur le même sujet, tout en multipliant les déclarations et les tweets faisant appel à la reprise du processus politique, a relevé l'ambassadeur, ajoutant que même le représentant permanent de l'Algérie auprès de l'ONU "n'a cessé de faire des démarches de pression sur des membres du Conseil de sécurité et sur le Secrétariat pour la nomination d'un envoyé personnel" afin de permettre la reprise de ce processus.
"L'Algérie a mobilisé tout le monde pour exiger, et parfois avec des termes très critiques à l'égard du Secrétariat et du Secrétaire général de l'ONU, la reprise du processus politique", a précisé M. Hilale.
"Alors qu'il y a une nomination et que tout le monde attend la reprise du processus politique, l'Algérie se dérobe" de sa responsabilité, a indiqué l'ambassadeur, en rappelant que l'Algérie a tenté un "dernier chantage" en envoyant une lettre la semaine dernière au Conseil de Sécurité pour "annoncer qu'elle se retire du processus (politique) afin de faire pression sur les membres du Conseil de sécurité".
Or, « le Conseil de sécurité a bien confirmé, dans sa nouvelle résolution, le processus politique, les tables rondes, la participation de l'Algérie (citée 5 fois), et la solution politique pragmatique, réaliste, mutuellement acceptable et basée sur le compromis", a expliqué le diplomate.
Par la même occasion, M. Hilale a tenu à rappeler "l'histoire têtue", faisant référence à la participation de l'Algérie dans les deux précédentes tables rondes qui ont eu lieu à Genève en 2018 et 2019.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.