L'Iran proteste l'arraisonnement de ses navires et détourne deux pétroliers grecs    Ukraine: l'armée russe confirme la conquête de la localité clé de Lyman    Lions de l'Atlas : Noussair Mazraoui forfait contre les Etats Unis    Lors de son 8è congrès, l'Alliance de l'enseignement privé adopte le statut et du règlement intérieur    Congo-Cameroun. 347 km de fibres optiques    Une digitalisation « déshumanisée » n'atteindra jamais son objectif (Hassan Alaoui)    Transport/logistique: Abdeljalil souligne la nécessité d'asseoir une souveraineté nationale    Zimbabwe. L'inflation atteint des sommets    Vidéos. Un étudiant marocain, accusé d'avoir combattu pour l'Ukraine, risque la peine de mort    Inflation au Maroc: Fitch alerte sur la détérioration des finances publiques    Real Madrid vs Liverpool: Paris, capitale mondiale du foot le temps d'un duel de prestige    PSG : Achraf Hakimi était au courant pour la prolongation de Kylian Mbappé    Forfait, Riyad Mahrez s'offre des moments de détente à Marrakech    Maroc: la croissance prévue à 1,8% en 2022, selon la BAD    Hépatite d'origine inconnue chez les enfants : 650 cas probables dans le monde    Intégration des étudiants d'Ukraine. Les solutions du ministère    L'Union africaine souligne la responsabilité des pays d'accueil dans la protection des réfugiés    Le Marocain Aomar Boum cosigne le livre «Wartime North Africa : A Documentary History, 1934–1950»    Benslimane : Le 15e Festival national de zajal célèbre le «Zajal au féminin» du 3 au 5 juin    La 5ème édition des rencontres Internationales de Toumliline, du 31 mai au 2 juin    Sahara : Le Burkina Faso appuie le plan d'autonomie comme seule et unique solution    La HACA signe une convention de partenariat avec le régulateur des médias capverdien    Les ventes à l'export de Chery ont augmenté de janvier à avril 2022    Indice mondial de performance des ports à conteneurs : Tanger Med en 6è position    Marine Royale: 1,5 tonne de drogue saisie au large de Tanger    Revue de presse quotidienne de ce samedi 28 mai 2022    Sothema. Le chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre 2022    UA : La solidarité agissante du roi Mohammed VI en Afrique, socle de l'engagement humanitaire du Maroc    Plus de 700 exposants de 55 pays, à l'occasion de la 27ème édition du SIEL    Chelsea annonce un « accord final et définitif » pour son rachat    Faouzi Lekjaa rend visite au Wydad    La revue de presse du samedi 28 mai    Maroc : interdiction d'une manifestation non autorisée contre la vie chère    Le secteur des assurances au Maroc appelé à relever plusieurs défis    Fusillade au Texas: la police sous le feu des critiques    Tottenham: Conte tranche pour son avenir    Météo au Maroc: les prévisions du samedi 28 mai    5 façons dont les partenariats de l'ONU favorisent la paix et le développement    Tests PCR : le Conseil de la Concurrence juge les marges des laboratoires "élevées"    Billets WAC-Al Ahly : « En ligne »...d'attente !    Nasser Bourita représente SM le Roi aux deux sommets extraordinaires de l'UA à Malabo    Le SIEL sera-t-il organisé en permanence à Rabat?    Casablanca : 1er championnat de lecture rapide et mind mapping en Afrique les 28 et 29 mai    L'ONU rend hommage à l'action des Casques bleus marocains déployés en RDC    «Yallah Rouh», nouveau single de Samira Saïd en dialecte marocain    Maintien de la paix: l'ONU exprime son « extrême reconnaissance » au Maroc    Patrimoine urbain : Appel au renforcement de l'arsenal juridique    Festival de Cannes 2022 : Sofia Saidi attire les regards sur le tapis rouge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Selon « Enjeux stratégiques », la communauté mondiale condamne fermement l'enrôlement d'enfants soldats par le polisario
Publié dans Maroc Diplomatique le 23 - 01 - 2022

La présence d' «enfants soldats» des séparatistes du Polisario lors de la visite de l'Envoyé Personnel du Secrétaire Général des Nations Unies, Staffan DE MISTURA, suscite l'indignation de plusieurs organismes internationaux.
En effet, l'Alliance internationale pour la défense des droits et libertés (AIDL) s'est insurgée contre l'enrôlement militaire des enfants par le "polisario", en dénonçant un crime passible de poursuites devant les juridictions internationales.
AIDL a qualifié cet acte «de crime international » qui nécessite des poursuites et un suivi international de toutes les personnes impliquées. La Coalition internationale a affirmé que « tout recrutement d'enfants, leur exploitation et leur implication dans des conflits et des guerres est complètement interdit et criminalisé par le droit international ». Il s'agit de la Charte des Nations Unis, la Charte des Droits de l'Homme, les Pactes internationaux du droit politique, économique et sociale, la Convention sur les Droits de l'Enfant de 1989, les principes de Vancouver, les principes de Paris et la Résolution 2602 dans le paragraphe opératif 1.
Ces enfants des camps de Tindouf censés être dans les écoles se retrouvent à manipuler des armes. Ils seraient enrôlés sans le consentement de leurs parents. Plusieurs images et vidéos font état des entrainements que font subir les responsables du Polisario aux enfants sahraouis dans les Camps de Tindouf.
La Coalition internationale AIDL appelle à l'ouverture d'une enquête internationale afin de poursuivre les personnes impliquées devant la justice internationale.
L'AIDL confirme qu'elle suit en permanence ce dossier, et des communications officielles seront adressées à cet égard au Secrétaire Général des Nations Unies Antonio Guterres et à l'Envoyé des Nations Unies pour la question du Sahara Staffan de Mistura, au Conseil de l'Europe, à la Commission européenne et au Parlement européen pour exiger que toutes les mesures dissuasives soient prises pour tenir responsables ceux qui sont impliqués dans le recrutement d'enfants.
Surtout que ces crimes de guerre ont récemment été mis en évidence à travers des images d'enfants soldats diffusées par les médias de propagande du Polisario lors de la visite de l'Envoyé spécial des Nations unies, Staffan de Mistura, dans les camps de Tindouf.
Les enfants sahraouis sont obligés de prendre part à toutes les cérémonies militaires et politiques. Exploités, endoctrinés à la haine du Royaume du Maroc, ils sont forcés à se déplacer vers Cuba. Cette immigration forcée est « une violation grave des clauses du Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer, additionnel à la Convention des Nations-Unies contre la criminalité transnationale organisée, d'où la responsabilité civile et pénale des chefs du Polisario et de leurs complices ».
Ces innocents sont envoyés en première ligne pour dissuader l'intervention des forces armées royales marocaines.
Source : https://courrierstrategique.com/


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.