CAN féminine: bon départ pour les Lionnes de l'Atlas (VIDEO)    Foot U18: fin de l'aventure pour le Maroc (VIDEO)    Météo Maroc: temps assez chaud ce dimanche 3 juillet    Mali: l'ambassadeur d'Espagne convoqué après des propos sur une implication de l'Otan    Immigration illégale : Le Maroc fait face à une "situation extrêmement complexe" affirme le ministre espagnol de la Migration    Botola Pro: l'AS FAR bat l'OCK et termine la saison à la 3e place (VIDEO)    Restrictions commerciales algériennes : l'Espagne transfère à l'UE les plaintes des hommes d'affaires    Région TTA: plus de 14.800 candidats passeront le rattrapage du bac    Maroc/Covid-19: 3.306 nouveaux cas et 3 décès ces dernières 24h    Covid-19: le ministère de la santé recommande une dose de rappel du vaccin pour les personnes âgées    Amal Ayouch réagit à la condamnation de Faouzi Skalli    CAN Féminine: La dotation revalorisée à hauteur de 150%    Le leadership marocain en matière de sécurité énergétique et alimentaire mis en avant à Naples    Dakar: "Annato" de Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix du chef de l'Etat du 3-ème Festival de cinéma "Les Téranga"    Gazoduc Maroc-Nigéria : Les études avancent dans de »très bonnes conditions'' (Amina Benkhadra)    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdelhadi Baraka    Jeux méditerranéens : Le boxeur marocain Said Mortaji remporte l'argent    Echange de tirs dans le Kentucky: Trois policiers tués, l'assaillant arrêté    L'activité industrielle poursuit son amélioration    Casablanca, capitale marocaine du Jazz pendant trois jours (vidéo)    La CDT appelle à l'arrêt de la flambée des prix et à manifester contre le gouvernement Akhannouch, ce samedi à 19h à Mohammedia    L'apostille : Dbibina a bien cru être atteint de Polyopie, avant que Fouad Abdelmoumni, Aziz Chahir et Ali Anouzla ne le rassurent    CAN, Maroc 2022 : Lionnes de l'Atlas et Etalons Dames pour lancer le bal    Maroc-Japon: Signature d'un Accord de prêt de 1,6 MMDH pour améliorer l'environnement des apprentissages    Ambiance festive pour l'ouverture de Jazzablanca (VIDEO)    Sahara : Séminaire sur la dévolution des compétences législatives dans les régions autonomes    Casablanca : Mise en échec du trafic de 2 tonnes de résine de cannabis    Devant la Commission des finances, Nadia Fettah décortique la loi sur les pratiques anticoncurrentielles    Marché des capitaux : Plus de 27,7 milliards DH de levées    African Lion 2022 : Cap Draâ sous un déluge de feu    Abattage, écorchage, stockage... Les conseils de l'ONSSA pour l'Aïd al-Adha    Renouvellement du mandat de la MINUSMA: Bamako pose ses conditions    Libye: des manifestants investissent le siège du Parlement    Selon le Sunday Business Post, le roi Mohammed VI a changé la face du Maroc    Un étudiant déguisé en femme pour passer les examens condamné à de la prison ferme    CAN féminine 2022 : La VAR disponible pour tous les matchs du tournoi    Maroc: lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    Sahara: Staffan de Mistura attendu samedi à Rabat pour une nouvelle tournée dans la région    Remise des prix de la deuxième phase du programme éducatif « inwi Challenge » (VIDEO)    Lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    L'ANME tient une « rencontre communicationnelle » à Casablanca    Marhaba 2022 : Journée infernale pour des Marocains bloqués à Ceuta    Général Stephen J. Townsend : « Les Forces Armées Royales ont atteint les standards de l'OTAN »    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feue Maria Rosa de Madariaga    Maluma sort du silence après l'annulation de son concert à Marrakech    Cinéma : quand Elvis se raconte à travers Baz Lhurrman    Agenda culturel: les bons plans de ce vendredi et du week-end    Théâtre Cervantes : L'appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation est lancé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Qui est Salvador Ramos, le tireur d'Uvalde ?
Publié dans Maroc Diplomatique le 25 - 05 - 2022

Le jour de son 18e anniversaire, il a acheté deux armes style militaire, tué sa grand-mère puis a attaqué une école, faisant au moins 21 morts. Voici ce que l'on savait jusqu'à présent sur le tireur de l'école Robb d'Uvalde au Texas. De nouvelles données viennent d'émerger. Détails.
A nouveau, les Américains se retrouvent traumatisés, après un nouvel épisode de meurtres de masse et la pire fusillade dans une école depuis Sandy Hook, il y a dix ans. Cette fois-ci, c'est à Uvalde, une ville située à environ 130 km à l'ouest de San Antonio près de la frontière mexicaine, et où réside une communauté de 16.000 habitants, majoritairement latino. Mardi 24 mai 2022, une fusillade à l'école primaire Robb en Uvalde au Texas a coûté la vie à au moins 19 élèves et 2 employés.
L'auteur de ce massacre ? Un jeune homme d'à peine 18 ans qui s'appelait prétendument Salvador Ramos, et qui aurait fait preuve de comportements de plus en plus bizarres bien avant le carnage.
Auparavant amateur de Basketball et de jeux vidéo, le caractère de Ramos a commencé a changé quelque temps avant la fusillade, et son comportement à « se détériorer », rapporte le Washington Post. À un moment donné Ramos s'est même coupé le visage avec des couteaux juste « pour le plaisir », racontent des amis à lui.
Une enfance troublée
Elevé par une mère célibataire, Ramos a eu une enfance difficile. Sa mère souffrant de problèmes d'addiction, il déménagea dans la maison de sa grand-mère, selon des voisins. Sa grand-mère aurait aussi tenté d'expulser sa fille de la maison dont elle était propriétaire.
→ Lire aussi : Fusillade au Texas: Pour Biden, « il est grand temps d'agir » face aux armes à feu
Selon un des voisins, cité par le Washington Post, Ramos était très réservé et timide, mais se disputait tout le temps avec sa mère. Des amis à lui ont même souligné qu'il avait publié des vidéos où il insultait sa mère.
Victime d'intimidation
« C'était le plus gentil des enfants, le plus timide des enfants. Il avait juste besoin de sortir de sa coquille », explique un ami de Ramos. Souffrant d'un trouble de la parole -un bégaiement et un zézaiement- depuis son jeune âge, Ramos fut victime d'intimidation tout au long du collège et du lycée.
Il a d'abord essayé d'ignorer l'intimidation, mais a ensuite dit à sa grand-mère qu'il ne voulait pas retourner à l'école, précise sa cousine Mia. « Il n'était pas vraiment une personne sociale après avoir été victime d'intimidation pour le bégaiement. Je pense qu'il ne se sentait plus à l'aise à l'école », détaille-t-elle.
Amoureux des armes
« Il était du genre calme, celui qui ne dit pas grand-chose. Il n'a pas vraiment socialisé avec les autres employés », souligne l'ancien manager de Ramos. « Il a juste travaillé quelque temps, a été payé et est venu chercher son chèque », ajoute-t-il.
Néanmoins, le jeune garçon calme et timide a soudainement commencé à développer d'autres aspects de sa personnalité. « Il est juste devenu une personne différente. Il a changé de pire en pire », se remémore un de ses amis. D'autres amis de Ramos ont également décrit comment il avait l'habitude de conduire avec un autre copain et de tirer sur des gens au hasard avec un pistolet BB.
L'année dernière, Ramos aurait publié sur les réseaux sociaux des images de fusils automatiques qu'il aurait sur sa « liste de souhaits ». Quelques jours avant la fusillade, il a publié des photos de deux fusils qu'il a appelés « mes photos d'armes à feu », écrit le journal. Remplies d'images d'armes, son compte sur Instagram ne contenait qu'un selfie
Son compte Instagram comprenait trois photos – un selfie miroir de Ramos dans un sweat-shirt, un gros plan granuleux en noir et blanc de son visage et une d'une personne tenant un chargeur d'armes à feu sur ses genoux.
Les autorités américaines essaient toujours de déterminer s'il était vraiment l'auteur d'une conversation sur Instagram, où il demande à son interlocuteur de partager des images de ses armes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.