Mohamed Joudar élu nouveau Secrétaire général de l'UC    Pêche : Le Maroc et la Mauritanie signent un programme exécutif 2023-2024    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite suite à sa nomination président du Conseil des ministres    L'équipe du Maroc remporte le titre du All Africa Golf Championship 2022 en Egypte    Championnats du monde de judo: La sélection marocaine y prend part    Tanger: Un Colombien interpellé par la DGSN    Annulation des vols de la RAM vers et depuis Ouagadougou du 1er au 2 octobre    L'Boulvart souhaite l'ouverture d'une enquête sur les témoignages de viols lors du concert    La Galerie Banque Populaire inaugure sa rentrée culturelle    Casablanca: La première soirée de L'Boulevard vire au chaos    La RAM annule ses vols de Casablanca vers une destination    Tunisie : La conseillère du chef du Polisario rencontre le chef d'un parti, proche de Saïed    فيروس كورونا: تسجيل 16 إصابة جديدة في 24 ساعة الأخيرة    Scandale. Des contrebandiers du Polisario coincés révèlent les noms de leurs complices hauts gradés de l'armée algérienne    L'Association Nationale des Eleveurs Ovins et Caprins tient son AG à Meknès    Burkina: déploiement de militaires à Ouagadougou après de nouveaux tirs    Urbanisme : Le CESE plaide pour un aménagement durable du littoral    Elections au Québec: Le chef d'un parti exclut deux candidats pour des propos antimusulmans    Vingt individus interpellés pour liens présumés avec un réseau d'immigration illégale    Covid-19/Maroc : 3.087 PCR réalisés en 24H    Plus de six tonnes de chira incinérées à Dakhla    Le Maroc présentera sa candidature pour l'organisation de la CAN-2025 de football    Victoire historique de nos Lions équipe Amputé!    Diaspo #258 : Fattah Abbou enseigne la musique amazighe aux Américains    Institut Choiseul. Qui sont ces 12 Marocains dans le top 100 meilleurs Africa 2022    Rabat, Kénitra, Meknès, Ifrane...les dernières hauteurs de pluie au Maroc    Carburant. Baisse des prix à la pompe, dès ce samedi 1er octobre    Opération non-notifiées : le Conseil de la Concurrence durcit le ton et enchaine les sanctions    Délais de paiement : Détails du nouveau projet de loi adopté par le gouvernement    Botola Pro D1 "Inwi" (4è journée): Résultats et classement    CAF - CAN 2025 : L'organisation retirée à la Guinée, le Maroc serait parmi les candidats    Nouakchott: Sadiki reçu par le Premier ministre mauritanien    Aérien: levée des restrictions sanitaires à l'entrée du territoire marocain    Les Lionnes de l'Atlas participent à un tournoi en Espagne    Burkina Faso: les tirs ont repris dans la zone résidentielle de la présidence    Les camps de Tindouf sont totalement abandonnés par l'Algérie « dans des conditions scandaleuses »    Gasoil/essence: le gouvernement travaille sur les recommandations du Conseil de la concurrence    Message de félicitations du roi Mohammed VI à l'émir du Koweït    Nord Stream : les fuites sur les gazoducs dues à des explosions menées avec «des centaines de kilos» de TNT    Symphonyat 2022. « L'art n'a pas de religion »    Conseil de gouvernement : Le mandat des membres du CNP prorogé de six mois    Juan Vivas appelle au maintien de l'obligation de visa pour tous les Marocains se rendant à Ceuta    Amine Harit : "Mettre du rythme" face à Boufal, Ounahi et Salama    Festival du court métrage de Marrakech : «Ultimate Ink» de Yazid El Kadiri primé    Jazz au Chellah : Un concert d'ouverture inédit avec Arifa, Soukaina Fahsi et Aziz Ouzous    L'Institut français de Tanger expose ses priorités    Exposition de l'artiste-peintre Aziz Arbaoui du 1er au 15 octobre à Béni Mellal    Armement/CAATSA : 27 députés américains demandent des sanctions économiques contre l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



MD Talks- Bensaid : Réussir la Régionalisation est un des défis majeurs pour le Maroc
Publié dans Maroc Diplomatique le 28 - 06 - 2022

La consécration de la régionalisation avancée dans la Constitution marocaine de 2011 marque un tournant dans la vie politique et l'organisation territoriale de notre pays, elle nous a fait passer d'une régionalisation naissante à une régionalisation réelle d'essence démocratique et tournée vers un développement intégré du territoire et durable tant dans le temps que dans son essence et sa nature a rappelé M. Mehdi Bensaïd, Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, en Marge de la deuxième session des MD Talks.
Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la conférence a vu la participation de plusieurs membres du gouvernement dont M. Abdellatif Miraoui, Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, M. Mehdi Bensaïd, Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication et de M. Mohand Laenser, (Ancien ministre de l'Intérieur Ex-Président de la Région Fès-Boulemane Ancien Ministre de l'Agriculture et du Développement rural. Ex-président de l'Association des Présidents des Régions (ARM) et aujourd'hui président d'honneur.
Pour la deuxième édition, la Régionalisation l'un des enjeux majeurs du développement du Royaume est débattue autour de la thématique : « La Régionalisation avancée pour une intégration régionale gage de réussite pour le NMD »
Il s'agit aujourd'hui de discuter de la Régionalisation avancée sous le prisme de l'intégration régionale, a expliqué M. Mehdi Bensaïd, Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, qui souligne qu'il convient d'abord d'en définir l'espace et d'émettre des « contraintes géographiques » à même d'aider dans la réflexion qui est menée aujourd'hui.
Si la régionalisation avancée concerne le territoire national en infra étatique, telle que la consacre le deuxième alinéa de l'article 35 de la Constitution marocaine ; M. Bensaid rappelle que « l'intégration régionale nous renvoie vers l'espace mondial, plus large ; nous rappelant que la mondialisation n'a pas aboli la géographie, et que la régionalisation peut être mise au service de l'intégration régionale à travers la constitution d'espaces économiques communs, favorisant le passage d'un degré à un autre de régionalisation, en mettant l'infra étatique au service de la construction supranationale. »
Dans ce contexte particulièrement marqué par la globalisation des échanges et des défis internationaux, il estime qu'il convient de poser la question de la régionalisation avancée à l'aune d'un espace mondial de plus en plus intégrer et de plus en plus interdépendant.
En effet, le processus de mondialisation, s'il paraît inéluctable, d'autant que l'actualité des derniers mois « démontre sa prégnance et sa pertinence » ; il n'en demeure pas moins que les particularismes culturels et les spécificités locales demeurent au cœur des prismes pertinents de l'analyse géographique, et économique, des sociétés, souligne le ministre de Culture, qui ajoute qu'il s'agit donc « de répondre à la question de la dichotomie et l'articulation entre les territoires, avec leurs spécificités propres, et les faits sociaux plus fluides qui s'y produisent. »
Pour le ministre, il faut réussir à articuler régionalisation avancée et intégration régionale, dans son sens large, est donc un des défis majeurs auxquels le Maroc doit répondre.
Compte tenu de sa place constitutionnelle et de son importance dans l'édifice institutionnel du pays, « la Régionalisation doit nous aider à parachever ses structures institutionnelles, financières et humaines, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste. »
L'époque actuelle étant par excellence celle de la compétition territoriale, M. Bensaid souligne que « notre pays affrontera mieux les défis du 21ème siècle avec des institutions à fort ancrage local, en mettant au cœur de son approche la Région comme chef de file du développement économique, culturel et environnemental et en réaffirmant son attachement à une intégration régionale permettant d'inscrire la Région dans un espace-monde de plus en plus intégré. » Au cœur de ce maillage institutionnel, il a relève que « les politiques culturelles et de jeunesse doivent également s'adapter aux particularités régionales afin d'être en adéquation avec les réalités de terrain. »
A travers la consécration de la diversité culturelle et linguistique marocaine, le ministre de la Culture souligne que « le Maroc affirme dans sa Constitution sa volonté de promouvoir toutes les expressions culturelles participant à l'établissement de l'identité nationale, propre et unique. »
« La prise en compte des éléments culturels joue ainsi un rôle important dans la volonté de promotion de la diversité des confluents de l'identité nationale », rappelle le ministre, qui dans son discours prend en considération la dimension historique du fait régional marocain, et qui aujourd'hui sont autant d'atouts dans la réussite de la régionalisation avancée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.