Marché des changes (10-16 juin): Le dirham s'apprécie face à l'euro    Football / Coupe Arabe des Nations (U20): Le Maroc domine le Tadjikistan (6-1)    Baccalauréat-2021 : Un taux de réussite de 68,43%    Benabdallah appelle à une participation massive des jeunes aux prochaines échéances électorales    Le SG du PPS reçoit une délégation de Hamas conduite par Ismaïl Haniyeh    Le vote est une nécessité et la parité Homme/Femme un principe cardinal    Maroc-Espagne: Gonzalez Laya toujours confiante pour une sortie de crise    Nouvelles MINI. Elles montent toutes en gamme    Collectivités territoriales. Voici le dernier délai pour bénéficier de l'amnistie sur la fiscalité locale    Benguérir: Partenariat pour la protection sociale    VEFA: «Les innovations de la récente loi restent contournables»    La Bourse et la reprise économique    Madaëf mobilisé pour la relance du secteur du tourisme    Chef Najat Kaanache propose ses expériences culinaires uniques    La coopération militaire est «illimitée» et riche en opportunités    Régionales françaises : la droite s'accroche, la droite dure moins vigoureuse que prévu    ONU: adoption d'une résolution condamnant le putsch en Birmanie    Israël : feu vert à une commission d'enquête sur la tragédie du mont Meron    Sri Lanka : ouverture d'une enquête sur des soldats suspectés d'humilier des musulmans    Covid-19: Hausse des cas attribués au variant Delta au Canada    Deux ex-policiers français rejugés pour le viol d'une Canadienne    L'Opinion : Coup de semonce pour le PJD    Botola D1 : Les FAR et le SCCM bénéficiaires des matches joués samedi    Euro 2020 : Les Allemands se reprennent face aux Portugais (4-2)    Ligue des champions : le WAC surclassé à Casablanca par Kaizer Chiefs (0-1)    Coupe de la CAF : Le Raja face à l'épreuve Pyramids pour une place en finale    Jose Mourinho et Stefano Pioli à la lutte pour Ziyech!    Tennis: Raonic ne disputera pas Wimbledon    Euro: les joueurs du Danemark rassérénés par la visite d'Eriksen (entraîneur)    Ismail Ould Cheikh Ahmed :«sur le Sahara, la Mauritanie ne joue pas un rôle de médiateur, mais elle maintient sa position de neutralité positive»    Compteur coronavirus : 288 nouveaux cas, 9.375.240 personnes vaccinées    Nador: il sème le chaos et fracasse trois voitures (DGSN)    René-Marc Chikli, Pdt du Syndicat français des Entreprises de Tour Operating :«la décision du Maroc de placer la France sur sa liste A et d'ouvrir ses frontières nous a fait plaisir et nous arrange»    Plaidoyer pour un système de santé équitable    Sources médicales: Souleymane Raissouni se porte bien    Adam Muhammed écrit à l'AMDV pour le soutenir contre S. Rassouni, Wahiba Kharchich, Chafik Amrani et Mohamed Hajib    Deux ex-policiers français rejugés pour le viol d'une Canadienne    Une vitrine de la haute couture traditionnelle marocaine    La littérature, la catharsis, et l'essence de l'humanité    Parution de l'ouvrage «Histoires des Prophètes»    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    Le Maroc change de fusil d'épaule...    Amal Saqr fait des confidences sur sa vie privée (VIDEO)    Le roi Mohammed VI, personnalité de la semaine selon le quotidien hollandais NRC Handelsblad    Union Africaine: une pléiade d'experts africains appellent à exclure le polisario    L'Agadir d'Aït Kine à Tata : un grenier collectif symbolisant le riche patrimoine architectural de la région    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Faire face aux défis liés à la pandémie
Publié dans MarocHebdo le 20 - 10 - 2020

Le Groupe de la Banque mondiale et le FMI sont appelés à continuer d'examiner les défis liés à la dette des pays à faible revenu et à proposer des mesures pour remédier à leurs difficultés financières et à leur endettement.
La pandémie du coronavirus est à l'origine de la plus forte contraction de l'économie mondiale depuis huit décennies, nous disent les experts du groupe de la banque mondiale et du FMI. Experts qui se sont réunis virtuellement, lors de leurs assemblées annuelles du mois d'octobre 2020, et dont le Comité de développement vient d'annoncer, dans un communiqué, un certain nombre de conclusions allant dans le sens de faire face aux multiples défis liés à la crise sanitaire et économique.
En effet, selon ces experts, «la contraction de l'économie mondiale touche aussi bien les pays en développement que les économies émergentes et développées, accroît la pauvreté à l'échelle mondiale, exacerbe les inégalités et détériore les perspectives de croissance économique à long terme». La crise économique est d'autant plus inquiétante qu'elle «menace l'existence et les moyens de subsistance des populations vulnérables.
Elle accroît également les disparités entre les sexes et met en péril les gains durement acquis sur la voie du développement ». Aussi les deux institutions de Bretton Woods devraient riposter à cette crise exceptionnelle en maintenant «le cap sur le double objectif qui consiste à mettre fin à l'extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée de manière durable, ainsi que sur IDA-19 et les engagements de capitaux pris à ce titre, et en soutenant parallèlement les progrès vers la réalisation des ODD.»
Extrême pauvreté
C'est à cet effet que Le Groupe de la Banque mondiale appuie les efforts déployés par les pays pour renforcer leurs systèmes de santé et devrait continuer à le faire. Le Comité réaffirme l'importance d'un vaccin efficace contre la COVID-19, et «nous nous réjouissons de l'enveloppe de 12 milliards de dollars de financements approuvée récemment au profit des pays IDA et BIRD pour soutenir l'achat et la distribution de vaccins», soulignent les analystes de la Banque mondiale et du FMI. Le Comité exhorte, ainsi, la Banque «à oeuvrer à un accès équitable des pays en développement à des kits de test, des traitements et des vaccins abordables».
Par la même occasion, le Comité du développement n'as pas pu s'empêcher de féliciter le Groupe de la Banque mondiale pour «l'effort exceptionnel qu'il a accompli au dernier trimestre de l'exercice 2020, qui s'est traduit par des engagements de 45 milliards de dollars, dont 32 milliards de dollars de la BIRD et de l'IDA, 11 milliards de dollars d'IFC et 2 milliards de dollars de la MIGA». Des engagements consentis notamment via les mécanismes de financements accélérés des deux institutions financières internationales en appui à des opérations menées dans plus de 100 pays.
Dans tous les cas de figure, le Groupe de la Banque mondiale et le FMI sont appelés «à continuer d'examiner les défis liés à la dette des pays à faible revenu et à proposer des mesures pour remédier à leurs difficultés financières et à leur endettement, au cas par cas».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.