Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    Tunisie: La directrice de cabinet de Kaïs Saïed rend le tablier    Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales : Un bilan conséquent et des projets prometteurs en 2021    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Selim Amallah : « On devra être à 100% pour faire la différence »    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Passe Vaccinal : Entrée en vigueur dès ce lundi en France    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière
Publié dans MarocHebdo le 02 - 11 - 2020

Dans le contexte épidémique très difficile que nous vivons, le ministre de la santé avait initialement promis de lancer une vaste campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Or, c'est finalement une mini campagne qui vient d'être concoctée pour les Marocains.
Alors que le ministre de la santé, Khalid Aït Taleb, avait évoqué une vaste campagne qui allait profiter à tous les Marocains dans ce contexte de crise du Covid-19, c'est finalement une mini campagne qui a été lancée, lundi 2 novembre 2020. Elle cible avant tout les personnes à risque, notamment les femmes enceintes, les personnes souffrant d'affections chroniques, ainsi que les sujets âgés de 65 ans et plus et les enfants de moins de 5 ans.
La vaccination grippale profitera également aux professionnels de santé puisqu'elle permet, en plus de leur protection individuelle et celle de leur entourage familial et professionnel, la prévention de la transmission de la maladie aux patients admis dans les structures de soins. Le vaccin grippal disponible cette année est un vaccin quadrivalent. Sa composition est adaptée annuellement, suivant la recommandation de l'Organisation mondiale de la Santé.
Frein à la vaccination massive
Par ailleurs, dans le contexte sanitaire inédit que connaissent plusieurs pays du monde, dont le Maroc, où la co-circulation du virus grippal et du virus SARS-COV2 n'est pas exclue, le ministère de la santé souligne l'importance majeure d'une couverture vaccinale antigrippale élevée chez les personnes à risque, rappelant que le respect rigoureux des mesures barrières, d'hygiène et de distanciation physique permettent de prévenir à la fois la Covid-19 et la grippe.
Aussi ridicule que cela puisse paraître, les autorités sanitaires n'ont commandé qu'une faible quantité équivalente à 320.000 doses de ce vaccin. Or, pour vacciner le plus grand nombre de Marocains, il faut au moins 30 millions de doses. Le drame est que la quantité commandée en 2020 est inférieure à celle de 2019, qui a été de 520.000 doses.
Autre frein à la vaccination massive: le vaccin ne pourra être vendu par les pharmaciens que sur présentation d'une ordonnance médicale. Un passage obligé mais qui peut paraître inaccessible pour bon nombre de Marocains qui se trouvent dans une situation financière difficile à cause de la crise économique engendrée par la crise sanitaire.
Car, en plus de payer le vaccin, dont le prix est désormais de 125 dirhams au lieu de 72 dirhams l'année dernière, les Marocains vont devoir débourser la prestation médicale. Des frais supplémentaires dans un contexte difficile où la pauvreté s'est répandue dans tout le pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.