OPCVM : Plus de 939 MMDH de souscriptions en 2020    Maroc/Météo : Temps assez chaud ce mardi 3 août    Tokyo 2020 / Athlétisme : Première médaille d'or pour le Maroc grâce à Soufiane El Bakkali    Adjudications: Hausse de 46,2% des émissions du Trésor en 2020    La canicule sévit en Grèce, les vagues de chaleur se font fréquentes en Europe    Covid-19/ Casablanca : Reportage au cœur des services de réanimation du CHU Ibn Rochd    Hommages olympiques du roi Mohammed VI à Soufiane El Bakkali après son sacre    Eagle Hills livre la première phase de « Rabat Square »    Le Parlement Jeunesse du Maroc tient sa 3ème session législative    Israël accuse et menace l'Iran qui rejette toute implication    Lancement du Guide de la procédure d'extradition    Le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre des Etats-Unis reçu par le ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale    JO-2020 : El Bakkali offre au Maroc l'Or olympique    Une coupe spectaculaire... sur les traces de la Botola    Dissolution de la direction technique nationale et gel de toutes les activités    Rabat/plage des Oudayas : Le surf de plus en plus populaire (Reportage)    Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi    Baisse des revenus des sociétés de financement en 2020    Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur    Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le Covid    L'intérieur dément les allégations sur la désertion des Forces auxiliaires à Sebta    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    Fatima Regragui tire sa révérence    Le groupe marocain Asif est de retour avec « Balbala »    Couvre-feu à 21H, interdiction des déplacements, fermeture des salles de sport...le gouvernement annonce de nouvelles restrictions    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    Chambres professionnelles : plus de 12.000 candidats aux élections    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Sites marchands/e-marchands. Les transactions par cartes bancaires atteignent un chiffre record    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    L'ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli, tire sa révérence    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Perspectives de l'économie mondiale en 2021 et 2022
Publié dans MarocHebdo le 03 - 02 - 2021

Parmi les éléments laissant espérer une croissance de l'économie mondiale plus forte en 2021, la fabrication de vaccins, ainsi que leur distribution et l'efficacité des thérapies.
Le déploiement accéléré des vaccins contre le Covid-19 dans le monde combiné à des plans de relance massifs, aux Etats-Unis notamment, rendent le FMI optimiste pour 2021, et ce, malgré les incertitudes. Le FMI s'attend, désormais, à un rebond de 5,5% du PIB mondial contre 5,2% trois mois plus tôt. Un rebond conditionnel à l'évolution future de la pandémie du Covid-19. «Ces développements indiquent un point de départ plus solide pour les perspectives mondiales», a souligné le Fonds monétaire international dans ses dernières perspectives de l'économie mondiale rendues publiques mardi 26 janvier 2021.
Il précise que le scénario de référence repose sur «une large disponibilité» des vaccins dans les économies avancées et certains pays émergents à l'été 2021 ainsi que dans la plupart des pays d'ici la seconde moitié de 2022, soit un calendrier accéléré par rapport aux attentes d'octobre. Pour autant, cette dernière estimation recouvre des réalités disparates d'un pays à l'autre. Tout dépendra de l'exposition des différents pays aux effets de la contagion et de leurs caractéristiques structurelles à l'aube de la crise.
Les Etats-Unis, première puissance économique mondiale, devraient ainsi enregistrer une croissance de leur Produit intérieur brut (PIB) de 5,1%, dopé par le dernier plan de soutien économique de 900 milliards de dollars adopté fin décembre 2020 par le Congrès américain. La deuxième puissance, la Chine enregistrera, elle, une croissance de 8,1%, à peine moins que les 8,2% projetés il y a trois mois. En zone euro, la résurgence de la pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement qui en résultent ont affaibli l'activité. L'institution de Washington n'attend plus qu'un PIB à 4,2%.
La prévision mondiale est certes meilleure qu'attendu à l'automne mais elle ne doit pas masquer «l'incertitude extraordinaire» pour l'économie mondiale, a en outre mis en garde le Fonds.
La confiance renforcée
Et, ce sont les pays qui garderont le cap en matière de soutien budgétaire qui retrouveront le plus vite leur vigueur économique, note-t-il. Rappelons à ce titre que le Maroc a eu recours à toute une série de mesures, dont l'endettement et l'augmentation des dépenses publiques pour pouvoir couvrir le besoin de financement de l'économie.
Le Royaume est, ainsi, en mesure de s'attendre à une évolution de 4,5% pour 2021, alors que les effets de la sécheresse et de la pandémie diminuent et que la politique monétaire et budgétaire reste accommodante. Parmi les éléments donnant matière à espérer une croissance de l'économie mondiale encore meilleure que prévu cette année: la fabrication de vaccins y compris ceux en cours de développement dans les économies émergentes ainsi que leur distribution et l'efficacité des thérapies.
Cela signifierait une fin de pandémie plus rapide, renforçant la confiance des entreprises et des ménages. Une hypothèse qui entraînerait une reprise plus forte de la consommation, de l'investissement et de l'emploi, les entreprises embauchant et augmentant leur capacité en prévision d'une demande croissante.
A contrario, la croissance pourrait s'avérer inférieure aux 5,5% dévoilés mardi dernier si la flambée de virus, y compris à partir de nouveaux variants, s'avère plus difficile à contenir. Pour 2022, le Fonds a laissé inchangée sa prévision à 4,2%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.