CAN 2022: les Zambiennes s'imposent in extremis face aux Tunisiennes (VIDEO)    Jeux méditerranéens en Algérie : Le Maroc réalise le pire classement depuis 1959    Le Maroc en tête des listes du patrimoine de l'ICESCO avec 46 sites    Après Marrakech, Ivanka Trump découvre Dakhla (PHOTO)    Championnat arabe de robotique : Les équipes marocaines remportent plusieurs prix    Coronavirus au Maroc: 3.043 nouvelle infections et 2 décès enregistrés ce mercredi    Colloque / Settat : Apologie de l'initiative d'autonomie pour le Sahara marocain    Maroc : Les Bouquinistes en ligne, une nouvelle vision de la littérature ?    Rabat : « Spectres dansants », exposition d'Abdelhadi Mourid    L'Espagne adopte l'accord de Marrakech portant création de l'Alliance solaire internationale    L'école en mode reboot    Covid-19 : 3.043 nouveaux cas et 2 décès ce 6 juillet    USA : des sénateurs réclament une enquête sur TikTok et la sécurité des données    Économie du sport: le CESE préconise une politique publique opérationnelle inscrite dans une loi-cadre    Coupe du Trône : le derby Raja-Wydad délocalisé au stade Larbi Zaouli sans public    Aéroport Mohammed V: interpellation de deux Subsahariens pour leur implication présumée dans le trafic international de cocaïne    Narcotrafic : saisie de drones sous-marins opérant entre l'Espagne et le Maroc    La délégation officielle pour le pèlerinage se rend aux lieux de résidence des pèlerins marocains à La Mecque    Coupe du Trône: tout ce qu'il faut savoir avant Wydad-Raja    Maroc : Tan-Tan signe un deuxième accord de jumelage avec une ville italienne    Automobile: 5 points clés des statistiques de l'AIVAM    Football : L'international marocain Hamza Mendyl signe au club belge de l'OH Louvain    Euro Féminin / Angleterre 2022 : Programme de la phase de poules, chaînes de diffusion    USA: un week-end du 4 juillet sanglant    Allemagne : Sept ans de prison requis contre un Marocain accusé de terrorisme    Les deux Soudan facilitent la circulation des biens    En Algérie, les étranges manœuvres d'un président mal élu pour se survivre    Aid Al-Adha: une offre de près d'un million d'ovins et caprins à Rabat et sa région    L'assaut de migrants clandestins contre la clôture métallique de Melilla marqué par une violence féroce    «Le Maroc a parfaitement le droit de questionner la souveraineté espagnole sur Ceuta et Melilla»    Coup de bluff de la "Mecque des révolutionnaires"    Paris : L'Oriental Fashion Show célèbre le caftan marocain    Littérature : Fouad Laroui raconté par ses amis d'enfance    Alejandro Guillan: «Aussi bien les rythmes que les chants marocains ont des points en commun avec ceux de l'Espagne»    Shéhérazade : Immersion dans l'époque la plus glamour de l'histoire arabo-maghrébine    Le Souverain plaide pour une coopération internationale plus conséquente    Officiel: le derby Wydad-Raja délocalisé et à huis clos    La MDJS remporte la médaille d'or dans la catégorie gaming    Programme solaire Noor Atlas : Masen lance un appel d'offres    Zone franche à Nador : Une première tranche pour bientôt    Croissance économique : 0,8% attendue pour le T3 2022 (HCP)    Dakar: la RAM signe cinq conventions avec des partenaires au Sénégal    Maroc : Le Comité CEDAW recommande des avancées égalitaires en arrondissant les angles    L'ancien PDG de l'aéroport d'Alger condamné à 8 ans de prison pour corruption    Covid-19 : Le ministère de la Santé recommande en urgence une dose de rappel    Le Groupe AKDITAL lance la Fondation AKDITAL    L'ONU répond à l'Algérie et au Polisario sur l'annulation des visites de De Mistura au Sahara    BTS : 2.186 candidats réussissent l'examen cette année    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Commerce mondial: L'Afrique à la tête de l'OMC
Publié dans MarocHebdo le 24 - 02 - 2021

La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala est la nouvelle directrice l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), devenant ainsi la première femme et la première Africaine à occuper ce poste. Une belle consécration pour l'une des femmes les plus puissantes du Nigéria et du continent.
C'était dans l'air du temps, c'est désormais officiel. L'Afrique dirigera l'Organisation mondiale du commerce (OMC) durant les quatre prochaines années, par l'entremise de Ngozi Okonjo-Iweala. La nomination de cette économiste nigériane chevronnée a été annoncée lundi 15 février 2021 par l'institution onusienne, à l'issue d'une réunion spéciale de son Conseil général.
Cette dame, qui prendra ses fonctions à partir du 1er mars 2021 pour un mandat renouvelable qui expirera le 31 août 2025, est la première femme et la première Africaine à présider aux destinées du gendarme du commerce mondial. Créée en 1995, l'OMC a été dirigée par six hommes: trois Européens, un Néo-zélandais, un Thaïlandais et un Brésilien, Roberto Azevedo. Ce dernier avait démissionné en mars 2020 pour raisons personnelles et familiales.
Cette double casquette historique, l'heureuse élue n'en est pas peu fière. «C'est à la fois excitant et intimidant parce que je prends les rênes de l'OMC à un moment de grandes incertitudes et de défis», s'est-elle réjouie, lors d'une réunion virtuelle avec les représentants des pays membres de l'organisation. «À l'heure actuelle, l'OMC est confrontée à de nombreux défis et il est clair pour moi que des réformes profondes et de grande envergure sont nécessaires. On ne peut pas continuer comme avant», renchérit-elle.
Un beau parcours
Ce plébiscite constitue une belle consécration pour l'une des femmes les plus puissantes du Nigéria et l'une des plus influentes d'Afrique, maintes fois citée dans plusieurs classements. Elle fut à deux reprises ministre des Finances de son pays, deuxième économie du continent, et ministre des Affaires étrangères pendant deux mois. Mme Okonjo-Iweala a également travaillé pendant vingt-cinq ans à la Banque mondiale, qu'elle avait intégrée en 1982.
Candidate à la présidence de l'institution de Bretton Woods en 2012, elle avait échoué face à l'Américano-coréen Jim Yong Kim. Elle a été nommée, en juillet 2020, envoyée spéciale de l'Union africaine pour lutte contre la pandémie de Covid-19 sur le continent avec comme principale mission de mobiliser des soutiens à l'international pour faire face à la crise économique qui impacte plusieurs pays africains.
Cette nomination a bien évidemment été vivement saluée sur le continent, et au-delà. «Félicitations à mon amie Ngozi Okonjo-Iweala, qui est devenue la première femme directrice générale de l'OMC. Je connais Ngozi depuis de nombreuses années. Sa forte volonté et sa détermination l'amèneront à promouvoir sans relâche le libre-échange au profit des populations du monde entier», a écrit sur son compte twitter Christine Lagarde, ancienne DG du Fonds monétaire international (FMI) et actuelle présidente de la Banque centrale européenne (BCE).
Quant à Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, elle a salué, sur le même réseau social, ce «moment historique pour le monde entier», et exprimé sa fierté «de voir une femme d'Afrique à la tête de l'OMC». Toujours dans son tweet, elle indique que son département soutient la réforme de l'OMC et aidera la nouvelle directrice et son staff «à protéger les règles qui régissent le système commercial multilatéral».
Après les honneurs, place au labeur. La Nigériane de 66 ans en est consciente et souhaite être à la hauteur, dans un contexte marqué par une paralysie de l'institution. Ses principales priorités durant les 100 prochains jours: la réponse à la pandémie et à celles à venir, les subventions à la pêche et le règlement des défaillances du bras juridique de l'OMC. Top chrono !.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.