Entretien téléphonique entre Bourita et son homologue mauritanien    Maroc-Israël-USA : Un nouvel « Ordre régional » se dessine    Coupe du monde de futsal : Le Maroc et le Portugal se neutralisent (3-3)    LDC de la CAF : Le Raja face LPRC Oilers du Liberia, le WAC défiera les Ghanéens de Hearts of Oak    Rico refuse d'affronter Badr Hari « s'il continue de perdre ses matchs »    Mesures restrictives : Azeddine Ibrahimi plaide pour l'allègement    Bourse: Les comptes de Lydec retrouvent des couleurs au premier semestre 2021    Tarik Kadiri de l'Istiqlal prend la tête du conseil communal de Berrechid    Participation au gouvernement. Le Conseil National de l'Istiqlal donne son feu vert    OCP et l'Ethiopie signent un accord de 3,7 milliards de dollars pour une usine d'engrais    Le réseau EF&F lance un concours international de projets innovants    Hapag-Lloyd s'implante au Maroc    Naoufal El Heziti élu président    Les produits agricoles et halieutiques marocains à la conquête du marché américains    La production laitière, fer de lance du développement régional    Mohamed Benhammou désigné président de la Fédération africaine de cybersécurité    Mort d'Abdelaziz Bouteflika : l'ultime humiliation du pouvoir algérien au président défunt    Succès complet pour la première mission privée de SpaceX    Migration : Washington actionne les charters des expulsions    La CDG adhère au programme    La haine dans l'âme...que Dieu lui pardonne!    L'Opinion : L'Istiqlal, valeur sûre pour le prochain gouvernement    La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Angleterre : Liverpool passe devant, Manchester City cale    La Jeunesse sportive Salmi continue sur sa lancée!    Casablanca : L'Eglise de Saint John fin prête pour accueillir les fidèles    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 septembre 2021 à 16H00    Etudes en Chine: Plus de 500 dossiers de bourses remis à des jeunes marocains (FUSAAA)    Qui sabote l'école publique à Essaouira?    Un acte scandaleux qui ne doit plus se répéter    Le « relooking » de l'Education nationale à l'ère du Covid    Kénitra : soupçonnés de corruption et d'extorsion, des policiers renvoyés devant le tribunal    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    L'IMA et la FNM renforcent leur partenariat par une nouvelle convention    Dionysos contre le Crucifié    Afrique du Sud : le nouveau maire de Johannesburg mort dans un accident de la route    Nouvelle secousse de magnitude 3,9 ressentie à Driouch    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Apiculture: une niche au chevet des petits exploitants    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 18 septembre 2021 à 16H00    La Juventus annonce des pertes de 210 millions d'euros    Exposition: horticulteur attentionné    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Investissement de 3,3 milliards de dollars du Maroc à Niamey: Des questions et encore bien peu de réponses
Publié dans MarocHebdo le 09 - 07 - 2021

Annoncés en grande pompe dans les médias, les projets industriels et d'infrastructures de Ymmy Finance Holding dans la capitale nigérienne posent encore de nombreuses questions, notamment eu égard à leur montant conséquent. Un des investisseurs cités dans le protocole d'accord afférent, à savoir le fonds américain National Standard Finance, a d'ailleurs démenti dans des déclarations à Maroc Hebdo toute implication de sa part.
Depuis que le groupe marocain Ymmy Finance Holding a annoncé, le 5 juillet 2021, avoir signé deux jours plus tôt avec la ville de Niamey, capitale du Niger, un protocole d'accord portant sur plusieurs projets industriels et d'infrastructures, le landerneau économique non seulement au Maroc, mais aussi en Afrique de l'Ouest, ne cesse de se poser des questions, surtout eu égard à la somme qui serait en jeu: 3,3 milliards de dollars. Ce qui, comme nous le fait d'ailleurs remarquer une source jointe par nos soins au sein de la mairie de Niamey, fait de cet investissement "un des plus grands jamais réalisés par le Royaume du Maroc dans la sous-région ouest-africaine" -seuls les 3,6 milliards engagés depuis décembre 2016 par le groupe OCP au Nigéria le dépassent.
Certes, derrière Ymmy Finance Holding on trouve Ahmed Lotfi, qui n'est autre qu'un des héritiers du groupe Lotfi, fondé au cours du siècle dernier par celui qui fut notamment longtemps député du Rassemblement national des indépendants (RNI) et de l'Union constitutionnelle (UC), Mohamed Lotfi, dit "El Hajj Lotfi" -décédé début avril 2005 dans la ville de Casablanca.
Mais, à la connaissance des milieux concernés, il n'en demeure pas moins que Ymmy Finance Holding n'aurait pas les épaules assez larges pour un investissement de plusieurs milliards de dollars, d'autant plus que c'est fin novembre 2020 seulement qu'elle a vu le jour. Est-ce, soit dit en passant, une des raisons pour lesquelles, comme l'affirmait en octobre 2020 la lettre d'informations Africa Intelligence, Ymmy Finance Holding aurait tenté d'embarquer l'homme d'affaires saoudien Tarek bin Laden, qui avait défrayé la chronique au milieu des années 2010 au Maroc en annonçant la construction à Casablanca de la plus haute d'Afrique -elle n'a finalement jamais vu le jour-, et l'ancien ministre béninois de l'Economie, Soulé Mana Lawani, qui se serait recyclé au Maroc dans le domaine des énergies renouvelables -il détiendrait la société Energo Projects Maroc, basée dans la ville de Had Soualem, dans la province de Berrechid? En tout cas, dans le document du protocole d'accord diffusé ce jeudi 8 juillet 2021 par le média électronique Médias24 et dont Maroc Hebdo a pu vérifier la véracité auprès de la mairie de Niamey, on trouve effectivement la présence de SY Ventures Capital, qui est une société basée dans la capitale du Royaume-Uni, Londres, et que M. bin Laden avait fondée en avril 2018, ainsi qu'une autre mystérieuse société aux initiales d'EPK.
Plan d'implication
Mais ce ne sont pas ces sociétés qui, selon le protocole d'accord, financeraient les projets, mais plutôt le fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA) et le fonds d'investissement américain National Standard Finance, et ce suite à un montage effectué par le cabinet britannique Charter HCP: le document assure même que Ymmy Finance Holding "a pu obtenir l'accord de" ces deux fonds.
Sauf que National Standard Finance, dont Maroc Hebdo a pu directement échanger avec le PDG, Russell Duke, nous a assuré non seulement ne pas avoir Ymmy Finance Holding comme client, mais aussi ne jamais avoir été en contact avec Charter HCP. " National Standard n'offre actuellement pas de services ni n'exerce d'activité ni au Maroc ni au Niger et n'a aucun client ou activité commerciale dans l'un ou l'autre pays.
A ce titre, notre société n'a aucune participation ou implication dans Ymmy Finance Holding ou dans le projet immobilier nigérien déclaré. Nous ne connaissons pas, à ma connaissance, la société Ymmy Finance Holding et n'avons pas d'informations sur ce projet. Nous n'avons aucun plan d'implication ou de participation financière pour le moment," nous a déclaré M. Duke. Charter HCP ainsi que QIA sont, pour leur part, demeurés injoignables et nous n'avons donc pas (encore) pu obtenir de réponse de leur part.
Quelle va être la réponse de Ymmy Finance Holding à ce démenti? Dans un autre article de Médias24, publié celui-là le 6 juillet 2021, un membre de Ymmy Finance Holding a promis "une communication en direction de la presse marocaine dès son retour" -la délégation conduite par M. Lotfi en personne se trouvait ce 9 juillet 2021, d'après nos informations, au Sénégal-, et nul doute que des explications devront être fournies, d'autant qu'il s'agirait là d'un projet réalisé "sur haute instruction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI", comme l'a déclaré M. Lotfi le 2 juillet 2021 au cours des entretiens qu'il a eus avec le Premier ministre nigérien, Ouhoumoudou Mahamadou -ce serait d'ailleurs l'ambassadeur du Maroc à Niamey, Allal El Achab, qui selon nos sources, aurait, en décembre 2020, mis en contact Ymmy Finance Holding avec les autorités nigériennes, "ce qui a mis en confiance" ces dernières selon un membre du cabinet du maire de Niamey, Oumarou Dogari. Il en va de la crédibilité du Maroc en tant qu'acteur régional de premier plan, étant depuis plusieurs années déjà le premier investisseur africain en Afrique de l'Ouest...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.