Les salaires des fonctionnaires vont augmenter au Maroc    Maroc: ce qui va changer dans le secteur de la Santé    Unité flottante de stockage du gaz au Maroc : les dernières infos du ministère    Le laboratoire franco-autrichien Valneva annonce des résultats « positifs » de son candidat vaccin    Prévisions météorologiques de ce lundi 18 octobre    Laâyoune-Sakia El Hamra : Avortement de trois tentatives d'immigration clandestine    Accélération des réformes pour l'amélioration du tissu productif    Entreprises cotées: V.E Maroc publie son évaluation sur les risques de durabilité en 2021    Cameroun : neuf morts dans un accident provoqué par des vents forts    Edito : Faux débat    France-Algérie : Quand le régime d'Abdelmadjid Tebboune use de la truanderie politique pour faire plier Paris    Afrique : Les 10 footballeurs les plus riches de tous les temps !    La Turquie reconnait le Pass vaccinal marocain    Ligue des champions : Le Raja au vert, le Wydad au rouge    Mohammed Benchaâboun et Youssef Amrai ambassadeurs en France et à l'UE    Pétrole et gaz : Une compagnie israélienne s'apprête à explorer au large de Dakhla    Hydrocarbures : Une OPEP du gaz siérait bien à Moscou    Massacre des Algériens : la France commémore les 60 ans    El Othmani gouverne... son cabinet de psychiatrie    L'Opinion : Le défi malien    Compteur coronavirus : 269 nouveaux cas positifs, 7 décès enregistrés en 24H    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 octobre 2021 à 16H00    Meknès : Un patrimoine architectural et urbanistique à préserver    Le concours « Ana Maghribi.a » revient pour sa 8ème édition    Classement FIFA. Le Maroc devrait doubler l'Algérie et intégrer le Top 30 mondial pour la première fois    Quatre migrants morts et 13 autres interceptés au large de l'Algérie    Les Emirats Arabes Unis ouvrent la possibilité d'un visa de 5 ans pour les Marocains    L'ADFM appelle à une réforme du code de la famille    Le CNDH discute des recommandations à présenter au gouvernement    Préparation du projet de loi de Finances 2022    Fathallah Sijilmassi en devient le premier Directeur Général    Le Livre Blanc de la CGEM : 10 priorités pour l'opérationnalisation du « Nouveau modèle de développement »    Des experts africains appellent à l'expulsion de la «rasd» de l'UA    Championnat d'Afrique de natation : Le Maroc récolte 10 médailles et finit 3ème    La RS Berkane bat l'US Ben Guerdane et met un pied en phase de poules    Le Comité international olympique inquiet    Journalistes et youtubeurs analysent les extériorisations anti-marocaines de l'Algérie    Une ode à la grâce et à l'élégance    Clôture du FICAM 2021: une édition professionnelle qui a tenu toutes ses promesses!    Fin de la «Crise des sous-marins»?    Créer au pont de Saint-Ange    Contraception masculine : La pilule existe, mais elle a du mal à passer    Michel Barnier : élu, je ne «donnerais pas dans la repentance» sur les questions mémorielles avec l'Algérie    Magazine : Sarim Fassi-Fihri, maux croisés    Migrants: au moins 8 victimes et 17 disparus au large de l'Espagne    Bruits de bottes    Couture : maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    L'Icesco lance à Rabat un laboratoire international de pensée et de littérature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc interpelle le HCR sur la responsabilité du régime Algérien
Publié dans MarocHebdo le 17 - 09 - 2021

Le Royaume accuse les forces de sécurité algériennes de commettre des crimes abjects contre les populations sahraouies dans les camps de Tindouf. Il appelle ainsi à l'intervention urgente du HCR.
L'ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, a interpellé jeudi 16 septembre 2021 le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) sur l'entière responsabilité du régime algérien dans la persistance du calvaire enduré par les populations séquestrées dans les camps de Tindouf.
S'exprimant dans le cadre de la 82ème réunion du Comité permanent du programme du HCR, M. Zniber a énuméré les multiples violations du droit international et du droit humanitaire commises à l'encontre des populations des camps de Tindouf. Le Maroc continue d'exprimer sa vive préoccupation concernant la dévolution par l'Algérie de ses pouvoirs au groupe armé du Polisario dans les camps de Tindouf, ce qui constitue une situation singulière et sans précédent dans le droit international. Le diplomate marocain a, de même, dénoncé la militarisation des camps de Tindouf en violation des obligations internationales stipulant que les pays d'accueil assument la responsabilité d'assurer le caractère humanitaire de l'asile.
Vive préoccupation
L'ambassadeur a condamné, par ailleurs, les crimes abjects commis par les forces de sécurité algériennes contre les habitants des camps de Tindouf, rappelant le cas de deux jeunes Sahraouis brûlés vifs par une patrouille de l'armée algérienne. M. Zniber s'est élevé, en outre, contre le recrutement forcé d'enfants soldats dans des milices armées à Tindouf en violation des chartes internationales relatives aux droits des enfants. Il a attiré, par ailleurs, l'attention sur la poursuite du détournement de l'aide humanitaire destinée aux populations desdits camps.
Tout en dénonçant l'attitude du régime algérien, qui refuse de procéder au recensement de la population de Tindouf, M. Zniber a noté que son enregistrement devrait permettre non seulement aux personnes concernées d'accéder à leurs droits, mais il est aussi nécessaire pour prévenir la fraude et la criminalité, y compris la traite des êtres humains.
Usant d'un droit de réponse aux allégations mensongères du représentant de l'Algérie, M. Zniber a mis en avant l'essor que connaissent les provinces du sud du Royaume, relevant que les efforts consentis par le Maroc en matière de développement socio-économique au Sahara marocain se concrétisent par des investissements publics conséquents et des infrastructures de haut niveau.
«La situation dans le Sahara marocain est bien meilleure que celle en Algérie, où des centaines de milliers de personnes défilent chaque jour dans les rues, revendiquant leurs droits les plus élémentaires et la libération des journalistes et des détenus politiques», a-t-il résumé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.