Edito : Faux débat    France-Algérie : Quand le régime d'Abdelmadjid Tebboune use de la truanderie politique pour faire plier Paris    Conseil des ministres: Les Orientations générales du projet de loi de finances pour l'année 2022    Conseil des ministres: Examen des Orientations générales du Projet de Loi de Finances 2022 ainsi que des nominations aux fonctions supérieures    Classement FIFA. Le Maroc devrait doubler l'Algérie et intégrer le Top 30 mondial pour la première fois    Mohamed Benchaâboun nommé ambassadeur du Maroc en France    Ligue des champions : Le Raja au vert, le Wydad au rouge    Pétrole et gaz : Une compagnie israélienne s'apprête à explorer au large de Dakhla    Egalité de genre : La participation des femmes à la vie politique progresse, les inégalités persistent    Hydrocarbures : Une OPEP du gaz siérait bien à Moscou    Massacre des Algériens : la France commémore les 60 ans    L'Opinion : Le défi malien    Compteur coronavirus : 269 nouveaux cas positifs, 7 décès enregistrés en 24H    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 octobre 2021 à 16H00    Alphabétisation dans les mosquées : Vers plus de bénéficiaires    Kénitra : un individu interpellé pour trafic de comprimés psychotropes    Meknès : Un patrimoine architectural et urbanistique à préserver    Le concours « Ana Maghribi.a » revient pour sa 8ème édition    Le CNDH discute des recommandations à présenter au gouvernement    Un responsable UE salue «l'engagement fort» de la société civile marocaine    Les Emirats Arabes Unis ouvrent la possibilité d'un visa de 5 ans pour les Marocains    La BM et le FMI célébrent le «Success story» de Tanger Med    L'ADFM appelle à une réforme du code de la famille    Laâyoune: Inauguration d'un hôpital de campagne anti-Coronavirus    OVH réussit son entrée à la Bourse de Paris    Quatre migrants morts et 13 autres interceptés au large de l'Algérie    Fathallah Sijilmassi en devient le premier Directeur Général    Des experts africains appellent à l'expulsion de la «rasd» de l'UA    Journalistes et youtubeurs analysent les extériorisations anti-marocaines de l'Algérie    Championnat d'Afrique de natation : Le Maroc récolte 10 médailles et finit 3ème    La RS Berkane bat l'US Ben Guerdane et met un pied en phase de poules    Le Comité international olympique inquiet    Une ode à la grâce et à l'élégance    Clôture du FICAM 2021: une édition professionnelle qui a tenu toutes ses promesses!    Immobilier: une assurance pour les loyers impayés, pourquoi pas ?    Fin de la «Crise des sous-marins»?    Créer au pont de Saint-Ange    Contraception masculine : La pilule existe, mais elle a du mal à passer    Interview avec Sébastien Vaumoron : Télétravail, un mode alternatif à double face    Michel Barnier : élu, je ne «donnerais pas dans la repentance» sur les questions mémorielles avec l'Algérie    Magazine : Sarim Fassi-Fihri, maux croisés    DHJ-JSS (3-2) : Les Jdidis caracolent en tête de tableau !    Migrants: au moins 8 victimes et 17 disparus au large de l'Espagne    Covid-19: le Maroc vaccine à toute allure, et appelle les réticents à se manifester    Bruits de bottes    FRMB : Abdeljaouad Belhaj réélu président pour un nouveau mandat    Couture : maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    L'Icesco lance à Rabat un laboratoire international de pensée et de littérature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Classement Times Higher Education 2022: Les universités marocaines se distinguent
Publié dans MarocHebdo le 20 - 09 - 2021

D'après le département de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le nombre d'universités marocaines présentes dans ce récent classement a augmenté par rapport à l'année précédente, en passant de cinq à six dans le domaine de la physique et de deux à trois en sciences cliniques et en sciences de la vie.
Les universités marocaines se distinguent à nouveau à l'échelle internationale. Six d'entre elles figurent dans le prestigieux Times Higher Education (THE) 2022 publié par le magazine britannique Times. L'université Ibn Tofail de Kénitra s'est particulièrement illustrée en figurant dans le Top 601-800 dans la filière «sciences physiques», devant l'université Hassan II de Casablanca et Cadi Ayyad de Marrakech qui se trouvent dans le segment 801-1000, et les universités Mohammed V de Rabat, Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès et Hassan Ier de Settat.
Trois établissements supérieurs marocains ont également enregistré de belles performances dans les «sciences cliniques et de la santé» en faisant partie des 600 meilleures universités dans le monde dans cette catégorie. En l'occurrence l'université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès qui se place dans la fourchette 301-400, ainsi que celles de Hassan II et de Mohammed V. De beaux scores ont été aussi observés dans la filière «sciences de la vie», où les universités Hassan II (501-600), Cadi Ayyad (601-800) et Mohammed V (+800) se sont illustrées.
Fruits d'une stratégie ministérielle
Ce classement THE se base sur l'environnement éducatif, la production scientifique, la réputation des établissements et l'ouverture sur l'international. D'après le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le nombre d'universités marocaines présentes dans ce récent classement a augmenté par rapport à l'année précédente, en passant de cinq à six dans le domaine de la physique et de deux à trois en sciences cliniques et en sciences de la vie.
Cette évaluation intervient plus de trois mois après le classement QS World University Ranking 2022 publié le 8 juin où l'université Mohammed V était la seule représentante du Royaume, sur les 1300 meilleures universités mondiales. Pour établir ce classement, le cabinet britannique Quacquarelli Symonds s'est basé sur la réputation académique (40%), la réputation de l'employeur (10%), la ratio professeurs/étudiants (20%), les citations et la qualité de la recherche (20%), le ratio de professeurs internationaux (5%) et le ratio d'étudiants internationaux (5%).
Si les universités marocaines ont pu évoluer dans le THE 2022, c'est en partie grâce à la stratégie nationale sur leur gouvernance autonome, la recherche scientifique et l'innovation mise en place par leur département de tutelle pour la période 2017-2021. Des projets qui ont notamment permis au Maroc de se classer 3e en Afrique et 3e dans le monde arabe dans la production scientifique relative à la transformation digitale et dans la production scientifique sur la Covid-19, d'après le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
La création de cinq cités de l'innovation d'un coût de 65 millions de dirhams, dont 3 opérationnelles dans les universités Ibn Zohr d'Agadir, Hassan 1er de Settat et Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès et deux en cours de réalisation à Cadi Ayyad et Mohammed V, stimule la recherche scientifique dans ces établissements, précise-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.