Parlement: Séance plénière lundi 25 Octobre pour présenter le PLF2022    Le Maroc et la Russie démentent les rumeurs sur un prétendu "refroidissement des relations bilatérales"    Tramway Rabat-Salé : Le contrôle du pass vaccinal commence dès vendredi    Covid-19 : Les vaccins Johnson & Johnson et Pfizer en rupture de stocks    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    Niger : Neuf gardes nationaux et deux gendarmes tués dans une attaque armée    Covid-19 : des chercheurs s'inquiètent d'éventuels dommages sur le cerveau [Etude]    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Dr. Abdelouahed Belkeziz    La République Dominicaine appuie les efforts du Maroc dans la recherche d'une solution politique    Le Maroc premier dans la région MENA    Otman Mouden: "Le gouvernement a une marge d'action très limitée dans le temps et sur le plan financier"    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    USA : Des emplois, des salaires qui flambent mais pas de postulants    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Donald Trump annonce le lancement de son réseau social et dénonce le règne unique des GAFAM    Racisme en France, ça continue    Akhannouch a-t-il les moyens de ses ambitions ?    Bamako choisit de continuer son rapprochement avec Rabat    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 octobre 2021 à 16H00    Lutte contre les nuisibles : Comme Israël, le Maroc recourt aux rapaces    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Interview avec Mustapha Meloui « Le digital sera une priorité de ce gouvernement »    Botola Pro D1 / RSB-OCK (3-3): Un match prolifique doublé d'une remontada!    Botola Pro D1 / MCO-RCA (1-3): Le Mouloudia victime de ses dirigeants et du Raja!    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Errachidia: 4 individus interpellés pour liens présumés avec un réseau de trafic international de drogue    Concours de police: les candidates et candidats appelés à présenter leurs passeports vaccinaux    Pass vaccinal. La légalité sacrifiée sur l'autel de l'efficacité    Fiscalité : le PLF-2022 veut réduire le taux marginal sur les sociétés à 27 %    Véhicules d'occasion. Autocaz lance une nouvelle offre innovante    Sahara marocain : Le SG de l'ONU met à nu, de nouveau, les violations et mensonges de l'Algérie et du Polisario    Trois membres du PJD «suspendus» de leurs fonctions exécutives chez le parti, dissentions internes    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Le diplomate Abdelouahed Belkeziz n'est plus    Explosion de gaz en Chine: au moins trois morts    Loi de Finances 2022: IR, douane, budgets sociaux…les dossiers chauds    Projet de loi de Finances 2022 : Les premiers détails    Liqah Corona : comment télécharger le pass vaccinal    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Reda Cherqaoui lance une start-up de sécurité informatique en France
Publié dans MarocHebdo le 17 - 04 - 2017

PROFIL. A seulement 28 ans, Reda Cherqaoui implante une start-up technologique en France. Un rêve qu'il concrétise grâce à l'appui de l'Etat français.
Le jeune expert en sécurité informatique Reda Cherqaoui a bien pris des ailes. Il figure parmi 70 génies informaticiens venus des quatre coins du monde dont des projets ont été sélectionnés par le French Tech Ticket, un programme lancé en France pour encourager des start-ups étrangères. Inspiré d'une expérience chilienne, le programme français est tellement stratégique pour la France que son parrainage est assuré par l'Elysée. Et c'est bien le Chef de l'Etat, François Hollande, qui a présidé, le 16 janvier 2017, la cérémonie de réception des candidats retenus, dont fait partie Reda Cherqaoui. «Un honneur et un immense privilège pour moi», estime ce fils de magistrat, né à Casablanca en 1989. Benjamin d'une famille qui compte trois enfants, Reda se porte candidat dans ce programme à travers son projet BugLab, une plateforme électronique qui met en relation les entreprises et les chercheurs en sécurité informatique. «L'avantage de ce projet, c'est que l'entreprise peut avoir accès à plusieurs chercheurs en sécurité informatique qui travaillent sur les failles que peut présenter le système d'information de cette entreprise», explique Reda.
Pour une aide publique française de 57.000 euros et un accompagnement assuré par l'Etat français, auxquels s'ajoutent ses modestes fonds propres, M. Cherqaoui estime être bien outillé pour démarrer son projet à Rennes, où il compte s'installer dans un premier temps.
Un coup de maitre technologique
Avant d'envisager un déménagement vers Paris dans maximum deux ans. La phase de développement du projet, Reda compte la financer grâce à un recours à des «business angels», ces investisseurs français et américains qui acceptent non seulement un apport en fonds propres mais également un apport en expertise et en accompagnement.
Si ce jeune lauréat de l'Ecole marocaine des sciences de l'ingénieur a réussi ce coup de maître technologique à l'étranger, c'est grâce à sa ténacité, sa détermination, son génie et sa grande capacité de travail. Depuis son jeune âge, 15 ans, Reda se passionne énormément pour l'informatique.
Il commence alors à créer ses propres sites et engrange de l'argent par la publicité en ligne en utilisant Google AdSense, un programme gratuit qui permet aux éditeurs internet de générer des revenus en diffusant des annonces ciblées sur une large gamme de supports web. Dès 2007, il crée sa propre société, Viventic communications, spécialisée en création de sites web, en événementiel mais également en sécurité informatique.
Opérant à domicile, il réussit à décrocher quelques marchés importants. Mais c'est en 2011 que Reda Cherqaoui se fera connaître brillamment dans le monde de l'informatique. Il crée un logiciel qu'il baptise Agatha et dont la particularité est d'ouvrir un accès à l'intégralité des informations des membres de Facebook, préalablement piégés. En l'espace de quelques semaines, il arrive à avoir les informations de profil, le statut, les photos et même la messagerie privée de 80.000 utilisateurs du réseau social.
Il rend alors l'information publique sans pour autant donner accès à son logiciel, par crainte d'un usage malveillant, pour que les concepteurs de Facebook puissent corriger la faille. Le moins que l'on puisse dire, avec son projet français BugLab, Reda Cherqaoui est aujourd'hui promis à un très bel avenir dans le domaine de la sécurité informatique


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.