Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    Le poison du racisme fait trembler l'Allemagne    Bulletin météorologique spécial : de fortes rafales de vent, attendues ce week-end    Ce que pense Nouamane Lahlou de Dounia Batma et Saad Lamjarred (VIDEO)    Modèle de développement : La DG du FMI livre sa recette    La déconstruction d'un mythe    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    Trump remplace le patron du renseignement après un briefing lié à la Russie    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    Basket : le Maroc remporte un match amical face à l'Algérie    Transferts: Après Ziyech, Idrissi annoncé en Premier League?    L'Atalanta Bergame séduit l'Europe    Officiel: Badr Hari de retour sur le ring (VIDEO)    Taghazout Bay: la notion introuvable du développement    Coronavirus : le nombre de nouveaux cas en forte baisse, près de 900 nouvelles contaminations    Commission spéciale du modèle de développement : Chakib Benmoussa à l'écoute à Paris des Marocains du Monde    Wana retire sa plainte contre Maroc Telecom    Lancement à Hay Hassani d'une plateforme d'intégration économique dédiée aux jeunes    Education à la santé sexuelle et reproductive : Les Nations Unies appuient le ministère de l'éducation nationale    Economie nationale : 2020 devrait connaître un ralentissement    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Hicham Alaoui, paradoxes et prétéritions    Opacité financière: Le Maroc dans le rouge    Pourquoi Marrakech perd ses événements    Contemporary African Art Fair: à Marrakech, la culture reste «Capitale»    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    Le Maroc constitue la première destination des exportations valenciennes en Afrique    Divers Economie    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    Entretiens maroco-mauritaniens sur les moyens de renforcer la coopération bilatérale    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    Le cancer n'est pas une fatalité    Divers    L'OMDH-Casablanca sensibilise des élèves contre les dangers d'Internet    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    Lancement de la deuxième édition du programme "Spin-off by PIS" dédié à l'entrepreneuriat des jeunes    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    CSMD : Chakib Benmoussa initie à Paris une série de réunions d'écoute avec des Marocains du monde    Classement FIFA: Le Maroc se maintient à la 43ème position    «Archéologie de l'intime» à la Fondation Dar Bellarj de Marrakech    Ouverture officielle d'un consulat à Laâyoune    Les jurys du 21e Festival National du Film dévoilés!    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





J. Worsley : “Le gotha mondial de l'hôtellerie sera à Casablanca”
Publié dans MarocHebdo le 01 - 07 - 2011

ENTRETIEN. Le président de l'agence Bench Events, Jonathan Worsley, est le fondateur et l'organisateur de l'événement International Hotel Investment Forum (IHIF). Il explique les raisons du choix du Maroc pour abriter, en septembre 2011, cette manifestation.
Maroc Hebdo International: Pourquoi avoir choisi le Maroc pour accueillir la Hotel Investment Conference in Africa (HICA)?
Jonathan Worsley: Le Maroc est un pays très important sur le plan stratégique parce qu'il est le pont entre l'Europe et l'Afrique mais aussi parce qu'il jouit d'une grande notoriété sur le plan international et de la confiance des investisseurs internationaux pour l'organisation de ce type de manifestations. N'oublions pas que pour les investisseurs internationaux, l'Afrique est un continent émergent. Le Maroc est un pays qui séduit les investisseurs et qui attire les grands projets. Nous constatons que les autorités marocaines facilitent et accompagnent les investisseurs étrangers dans un climat de confiance à travers, notamment, la création de fonds touristiques. D'où notre choix de tenir ces conclaves sur le sol marocain, un pays qui vit une croissance stable, qui a une vision à long terme pour le secteur. Le Maroc a mis en place une batterie de mesures incitatives, notamment à travers la création de fonds touristiques.
A vous entendre parler des atouts du Maroc, on dirait que vous n'y voyez pas de faiblesses…
Jonathan Worsley: Le Maroc doit préserver ses acquis, notamment la stabilité politique. En outre, il faut axer les efforts sur la formation du personnel qualifié pour les enseignes qui s'installent dans le pays.
Ressentez-vous un intérêt de la part des investisseurs pour le Maroc?
Jonathan Worsley: Il y a un véritable et immense engouement des investisseurs étrangers pour le Maroc et cela est visible à travers l'installation et le développement des grandes enseignes et chaînes hôtelières internationales telles que Sofitel, Carlton, Four Seasons... Ce qui est sûr, c'est que le Maroc va drainer davantage d'investissements. Il suffit de voir la qualité des intervenants prévus au Forum IHIF de septembre 2011 à Casablanca, aussi bien nationaux qu'internationaux. Le gotha mondial de l'hôtellerie sera à Casablanca. Il y aura la présence du président de Accor; du président de Hilton pour la région MENA; du président de Mariott; du président de Razidor Hotel; et du viceprésident de Hyatt International. L'intérêt pour le Maroc, on le voit aussi dans le programme du Forum.
Sur quoi vont porter les rencontres justement ?
Jonathan Worsley: Les panels, entre débats, discussions et autres conférences, vont porter sur de nombreux sujets d'actualité et surtout ceux qui vont permettre aux différents participants de savoir comment traiter les contrats, comment gérer les projets de Resort depuis la planification jusqu'à la réalisation du projet, comment trouver les fonds nécessaires et les banques partenaires qui vont accompagner les projets. Aussi, les discussions portent essentiellement sur la manière dont le gouvernement peut aider l'investissement dans ce secteur et les moyens à mettre en place pour une meilleure visibilité de rendement dans le secteur du tourisme. Sans oublier les opportunités qui peuvent faire du tourisme un levier économique à même d'impacter positivement la croissance économique du Maroc.