Kénitra : Réception en l'honneur des MRE    La Bourse de Casablanca clôture ses échanges en hausse ce jeudi    Immobilier : Mubawab Advisory annonce le lancement du Landscape Digital    Aérien : L'ère des billets à 10 euros est révolue, selon le patron de Ryanair    L'ambassadeur de Chine au Maroc : La Visite de Nancy Pelosi à Taïwan, « un évènement grave qui viole le principe d'une seule Chine »    Maroc/Covid-19: le dernier bilan de ces dernières 24 heures    Officiel : Vahid Halilhodzic demis de ses fonctions    Le Maroc, un partenaire stratégique « fiable et influent » au Proche-Orient et en Afrique    Colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du 12 août    Saad Lamjarred profite pleinement de ses vacances au Liban (VIDEO)    Paulino Ros : «Les Marocains en Espagne ont changé la société et l'économie en mieux» [Interview]    La Colombie rétablit ses relations diplomatiques avec la RASD    Ukraine: 168è jour de guerre, inquiétudes sur la centrale nucléaire de Zaporijjia    Royaume-Uni: arrestation d'un des « Beatles » présumés de l'Etat islamique    Coopération militaire: l'axe Bamako-Moscou se renforce    Etude : Quand le changement climatique aggrave les maladies infectieuses !    Syrie : Offensive de l'armée sur la ville de Tafas    Panama : L'art culinaire marocain en vedette    5èmes Jeux / Solidarité Islamique / Turquie /Handball : Elimination de l'équipe nationale    Sport et éducation: La FRMSPH et l'ONEE pour un sport inclusif de l'environnement durable    Supercoupe UEFA : Le Real bat l'Eintracht et s'adjuge le Trophée    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Une rencontre de communication au profit des MRE à Khénifra    Autoroutes: ADM rappelle l'interdiction de rouler ou de s'arrêter sur la Bande d'Arrêt d'Urgence sauf en cas d'extrême urgence    Autoroutes: ADM rappelle l'interdiction de rouler ou de s'arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence    Déradicalisation : Comment le Royaume gère ses détenus extrémistes ?    Casablanca : Une infirmière arrêtée pour corruption et remise de faux certificats médicaux    Chichaoua : Un homme découvert mort... Une enquête est ouverte    Mariage des mineures : il est temps d'abroger l'article 20 de la Moudawana    Perspectives économiques mondiales et inflation : Le Maroc reste malgré tout optimiste    Interview avec Hicham Lasri : « La majorité des films marocains sont des soap opéras »    Journées portes ouvertes à la SNRT : Des associations MRE témoignent de la promotion de la culture amazighe    Oussama Almouhandiz, un maquilleur cinémato-graphique à la quête de renommée mondiale    Ifrane : 22 sorbas au festival régional de Tbourida de la zaouïa de Sidi Brahim    Gucci Beauty fait sensation avec sa gamme de make-up pour peau foncée    2023 sous le signe du social    Banques: les créances en souffrance de près de 85 milliards de dirhams en 2021    Jeux de la solidarité islamique : 4 médailles de bronze pour le Maroc dans le sport-boules    L'apport des MRE au développement local mis en exergue à Kénitra    Football : La CAF annonce une Super Ligue africaine dès août 2023    Medradio à ses auditeurs : Grand Merci !    BCIJ: Interpellation à Tétouan d'un partisan de "Daech" très actif sur les réseaux virtuels    Washington révèle un plan iranien pour assassiner un ex-haut responsable américain    Les consulats français continuent « d'humilier » les Marocains en refusant à les demandes de visas    Casablanca : Une Journée nationale du migrant axée sur les Marocains du monde    Football : La FRMF et Halilhodžić discutent du départ du sélectionneur du Maroc    Oscars 2023: lancement d'un appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    PLF-2023 : La langue amazighe, une priorité gouvernementale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés
Publié dans PanoraPost le 25 - 06 - 2022

En décembre 2019, l'Unesco, qui considère le patrimoine culturel immatériel comme creuset de la diversité culturelle et garant du développement durable, ne s'est pas trompé en accordant le statut de patrimoine culturel immatériel de l'humanité aux Gnaoua. Car cette culture ne cesse de gagner en popularité, en vitalité, au Maroc et à travers le monde.
L'organisation du Gnaoua Festival Tour vient le confirmer dans la foulée de 22 éditions à succès du Festival Gnaoua et Musiques du monde. Après deux années d'arrêt en raison du Covid19, cette tournée du festival à travers 4 villes est venue une fois de plus démontrer la remarquable capacité des Gnaoua à fédérer et participer à la promotion des valeurs d'ouverture, de tolérance et de partage.
La culture est ce par quoi les personnes s'ouvrent à l'universel. La musique est ce par quoi les personnes se rassemblent, se transcendent, quintessence de l'éphémère… aussitôt émises les notes disparaissent, et pourtant leur impact est immense...
Les maâlems Gnaoua ont prouvé une fois de plus la force de leur patrimoine et le succès de l'échange. Ils ont invité des musiciens du monde entier à partager, à créer un dialogue renouvelé, et contribuer ainsi à l'enrichissement de la diversité culturelle et de la créativité humaine.
Le public a répondu en force et dans la joie, un public acteur, au même titre que les artistes, du dialogue qui se jouait sur scène, chaque soir, lors des 30 concerts du Gnaoua Festival Tour. Il était au rendez-vous tout le long de cette aventure artistique et humaine, à Essaouira, Marrakech, Casablanca et Rabat, dans la bonne humeur et la célébration des retrouvailles. Les quatre étapes du Gnaoua Festival Tour ont rencontré un succès au-delà des espérances : 120 000 festivaliers ont vibré aux rythmes enchanteurs de ces fusions si particulières, retrouvant dans quatre villes la magie du Festival Gnaoua, qui compte parmi les événements les plus populaires et appréciés de notre paysage culturel.
« La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée » disait Platon. Les artistes présents lors de cette tournée exceptionnelle, musiciennes et musiciens issus du Maroc et des 15 pays invités, ont montré le pouvoir du brassage culturel, lorsque les rencontres artistiques créent des ponts. La musique entre alors en résonance avec le public, la musique devient fédératrice, messagère de paix et de complicité partagée, valeurs si chères à notre pays, son écho raisonnant au-delà de nos frontières.
On retiendra des moments de pure magie musicale lors de fusions qui resteront dans les annales. Comme celles teintées de jazz d'Avishai Cohen Trio avec le saxophoniste Emile Parisien et l'accordéoniste Vincent Peirani en fusion avec le grand Hamid El Kasri en clôture de cette tournée à Rabat, enrichie par la douceur de Nabyla Maan. Celles chargées d'énergie du Trio Assala, ou des cubains de CimaFunk avec les maâlems Khalid Sansi et Ismail Rahil. Le Gnaoua Festival Tour a été une véritable réussite : plus de 150 artistes dont 23 maâlems se sont produits lors de 30 concerts hauts en couleur et en émotion. Une programmation artistique exceptionnelle pensée, créée, portée avec passion par les deux directeurs artistiques, le grand maâlem Abdeslam Alikane et le talentueux batteur Karim Ziad.
Le Festival Gnaoua et le Gnaoua Festival Tour ont depuis 25 ans relevé le pari de traverser les générations. Comme l'a rappelé sa productrice, Neïla Tazi, lors de la soirée de clôture « les organisateurs ont depuis le début choisi d'aborder ce projet comme s'il s'agissait d'un trésor inépuisable qui attend d'être découvert et conquis. Ce Trésor c'est notre culture populaire et notre jeunesse ! Oui le monde a découvert les Gnaoua - et - notre jeunesse nous a conquis ! »
Et si l'on devait retenir une particularité à cette tournée, c'est sa féminité. Les musiciennes étaient là en force, ont enchanté le public et conquis la presse. Les deux maâlemates, Asmaa Hamzaoui qui a su s'imposer et la jeune Hind Ennaira promise à une belle carrière, la Sénégalaise à la voix d'or Kya Loum, la gardienne du temple de la chanson marocaine Soukaina Fahsi, l'envoûtante Hindi Zahra, la flûtiste virtuose Naïssam Jalal, la chanteuse Fama Mbaye venue de Mauritanie, la batteuse prodige américaine du Avishai Cohen Trio Roni Kaspi, la douce et profonde Nabyla Maan véritable trait d'union entre la musique contemporaine et la tradition arabo-andalouse.
Le Gnaoua Festival Tour a été aussi l'occasion de permettre à la nouvelle génération des artistes gnaouis de montrer toute l'étendue de leur talent : aux côtés de plus grands noms de la tagnaouite, il a mis en vedette la relève Gnaoua et les jeunes maâlems, qui ont repris le flambeau et sont les garants de la pérennité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.