Le Chef du gouvernement s'entretient au téléphone avec la présidente de la Commission européenne    Lions de l'Atlas: le moment où Ziyech a failli marquer contre le Paraguay (VIDEO)    "Le bleu du caftan" représentera le Maroc dans la présélection des Oscars 2023    Botola Pro D1 et D2 : Le programme    Sortie du Trésor à l'international : Les conditions "de plus en plus difficiles" (Jouahri)    le prince héritier Mohammed ben Salmane nommé Premier ministre Politique    Santé : Un contrat-programme pour la création de près de 16 000 emplois industriels au Maroc    Maroc – Paraguay : Composition officielle des Lions de l'Atlas    Murcie : La sélection du Maroc U20 de football s'impose face au Chili    Tanger-Med: saisie de pièces en or d'une valeur de plus de 500.000 dirhams    فيروس كورونا : الحالة الوبائية تتميز بانتشار جد ضعيف للفيروس بالمغرب    Maroc : 9 morts après la consommation d'alcool frelaté, 2 arrestations    Une caravane de l'Association Moltaka B'ladi pour la citoyenneté cible 950 bénéficiaires    Santé : le Groupe AKDITAL met en service sa 12éme infrastructure de santé à Sidi Maarouf    Abdellatif Hammouchi reçoit le patron de la Sûreté nationale en Mauritanie    Shakira va être jugée en Espagne pour fraude fiscale    Vidéo / Festival « Symphonyat » : A la rencontre d'artistes de la 2ème édition    Inclusion financière des artisans :convention entre le ministère du Tourisme et Crédit agricole    «Ormindo», un opéra baroque le 30 septembre à Rabat    Football pour amputés: «L'équipe nationale en stage de préparation en Turquie»    Covid-19 : l'épidémie poursuit son déclin au Maroc    Nul fou mais en trompe-l'oeil entre Angleterre et Allemagne    Le Conseil de la concurrence dénonce l'absence de toute concurrence sur les prix et la forte concentration du marché    Sommet de la Ligue arabe: le ministre algérien de la Justice reçu par Nasser Bourita    Le Maroc lance un appel à l'Algérie pour reprendre le processus des tables rondes    Politiques culturelles. Le Maroc participe aux travaux de Mondiacult de l'UNESCO    Questions à Yasmean, DJ marocaine: «Je joue des genres électroniques différents et «pointus»»    Béni Mellal: plusieurs blessés dans un terrible accident d'autocar (PHOTOS)    M. Akhannouch représente SM le Roi Mohammed VI aux funérailles d'Etat de l'ancien Premier ministre japonais feu Shinzo Abe    Pénuries alimentaires et crise financière aggravée en Tunisie    L'Italie a voté – à l'extrême droite, craintes en Europe    Ukraine : les «référendums» auront des «conséquences» sur la sécurité des régions annexées, dit le Kremlin    Sitel et Majorel abandonnent leur projet de fusion    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mardi 27 septembre 2022    Le programme complet du Festival Moga, cinq jours de fête et une soixantaine d'artistes    Fakhreddine Rajhi fait l'éloge de Walid Regragui    Abdelfattah El Harraq, une figure du sport à la télé, est décédé    Le torchon brûle entre le comédien Taliss et «un collègue» (PHOTO)    Le 1er Rabie-I 1444 correspond au mercredi 28 septembre 2022, Aid Al Mawlid Annabaoui célébré le dimanche 9 octobre    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    BMCE Capital lance un fonds pour le financement des startups marocaines innovantes    Zone euro : La BCE prévoit de poursuivre la remontée de ses taux d'intérêt    Le Malawi élimine le trachome, une maladie tropicale qui provoque la cécité (OMS)    Interview avec Nawal Sfendla : « L'Everest est mon rêve ultime »    DGSN: Hammouchi exige de ses hommes plus de réactivité dans le traitement des plaintes    Tunisie: Un nouveau parti politique annonce son boycott des prochaines législatives    Washington cherche à appuyer une réforme improbable du Conseil de sécurité    Le Roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de feue Aïcha Ech-Channa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Huelva : Caixabank refuse d'enquêter sur la fraude à l'assurance visant des saisonnières marocaines
Publié dans Yabiladi le 17 - 08 - 2022

Accusée de fraude à l'assurance visant des saisonnières marocaines à Huelva (Espagne), entre 2013 et 2019, Caixabank se refuse à toute enquête sur les faits, sous prétexte que «les victimes ne l'ont pas signalés». Pendant six ans, la banque a facturé aux travailleuses agricoles concernées des assurances non sollicitées, «sans fournir de factures ou d'informations sur les prestations prétendument contractées». L'établissement a fui ses responsabilités, sous couvert de l'échéance du délai de dépôt des réclamations, a révélé mardi La Mar de Onuba.
Le média espagnol a révélé la fraude en juin dernier, tout en soulignant que depuis la crise sanitaire de 2020, les usages incriminés n'ont pas repris. Pour sa part, «l'entité bancaire considère que les témoignages et documents révélés par La Mar de Onuba ne constituent pas un récit d'événements sur lesquels il est nécessaire d'enquêter, faute de plaintes ou de réclamations des victimes de détournement», écrit la source. Sous couvert de «prime d'assurance» jamais demandée par les travailleuses, les sommes prélevées automatiquement auprès de chacune ont représenté «plus de 10% du salaire touché au cours des quelques mois de séjour annuel en Espagne», soit l'équivalent d'«entre 70 et 200 euros par an».
«Malgré la gravité des faits révélés par ce magazine, Caixabank n'envisage même pas une enquête pour savoir si l'un de ses bureaux a concocté toute une opération frauduleuse», a commenté le média. Ce dernier a ironisé que le groupe bancaire «reconnaît s'être renseigné afin de pouvoir répondre aux questions de La Mar de Onuba» mais qu'il était «à court d'arguments» pour expliquer les faits. La rédaction du magazine indique avoir été contactée par l'établissement, qui «soutient ne "pas encore" avoir trouvé la documentation lui permettant de prouver que toutes les normes légales et déontologiques exigées des compagnies d'assurance ont été respectées, durant les sept années où les travailleuses ont vu comment une succursale de Caixa a conservé systématiquement une partie de leur salaire».
La plupart des victimes ne parlent pas l'espagnol. Dès leur arrivée à Huelva, ces frais d'assurance ont été ponctionnés sur leur salaire, sous forme de prestations «santé» et «rapatriement» figurant sur le livret d'épargne, sans concertation préalable ni explications sur le contenu des documents signés en agence bancaire. Selon les témoignages des ouvrières concernées, certaines auraient été informées que «ces prestations étaient obligatoires». Après avoir réclamé la restitution des sommes prélevées, d'autres ont essuyé un refus auprès de la banque, qui aurait soutenu que ces opérations entraient dans le cadre d'un contrat direct avec l'employeur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.