PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Transformation digitale au Maroc: une nouvelle stratégie sera prochainement lancée    Allocations familiales: ce que prévoit le gouvernement en 2023    PLF 2023: priorité donnée à l'emploi, les détails    Un sardinier marocain avec 23 marins à bord en difficulté au large de Casablanca    Champions League (tours préliminaires): voici les adversaires du Wydad et du Raja    Mercato : Yassine Labhiri choque le WAC et le Raja en signant à ... Berkane (PHOTO)    Maroc/Covid-19: 191 nouveaux cas et 1 décès ces dernières 24h    Réforme de la Santé: ce que prévoit le gouvernement Akhannouch en 2023    Tanger: un camionneur marocain de 37 ans pris la main dans le sac    Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule "dans de bonnes conditions", un pic attendu fin août    Taïwan organise des exercices militaires, accuse Pékin de préparer une invasion    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts soutenus de SM le Roi, Président du Comité Al-Qods    Algérie-arnaque d'étudiants : prison ferme pour deux personnes    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    #Dégage_Akhannouch : «le patron d'Afriquia est accusé d'augmenter les prix à la pompe pour s'enrichir»    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Finances publiques: regain de forme des économies    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    Jeux de la solidarité islamique/400 m haies: Noura Ennadi remporte la médaille d'or    Jeux de la solidarité islamique : Laaraj offre l'or au Maroc, El Bouchti en argent au taekwondo    Football : Le championnat marocain, destination préférée des joueurs algériens    Bourse de Casablanca: Clôture en bonne mine    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    Compteur coronavirus: 191 nouveaux cas, plus de 6,7 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    La Marine royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Les Casques bleus en Afrique, entre consentement et crise de légitimité    Une nouvelle étude révèle que 58% des maladies infectieuses seraient liées aux menaces climatiques    Frontière turco-syrienne : Erdogan déterminé à mettre en place un corridor de sécurité    L'UE annonce une aide de 261 millions d'euros à l'UNRWA    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Interview avec Ahmed Taoufik Moulnakhla : « Nous voulons contribuer au développement du partenariat Sud-Sud »    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara occidental : Le rapprochement entre l'Uruguay et le Maroc se confirme
Publié dans Yabiladi le 02 - 03 - 2020

Le président uruguayen Luis Lacalle Pou a exprimé dimanche sa volonté de «hisser les relations de coopération bilatérale à un niveau meilleur» entre son pays et le Maroc. Le Front Polisario était, pour sa part, le grand absent de cette cérémonie, alors que Montevideo reconnaît la «RASD» depuis décembre 2005.
Dimanche, la capitale de Montevideo a accueilli la cérémonie d'investiture du nouveau président uruguayen Luis Lacalle Pou. Le roi Felipe VI d'Espagne au président de la Colombie, Iván Duque, le président brésilien, Jair Bolsonaro ou encore le président du Chili, Sebastián Piñera, plusieurs chefs d'Etats et représentants de gouvernement ont répondu présents à cette investiture.
Si l'Algérie a dépêché le président de son Congrès national, Slimane Chenine, l'Afrique du Sud était représentée par son ambassadrice Phumelele Gwala. Quant au Maroc, c'est Hakim Benchamach qui a effectué le déplacement.
Dans une déclaration à l'agence officielle MAP, le président de la Chambre des conseillers, qui a transmis au nouveau président uruguayen les félicitations du roi Mohammed VI, a affirmé que Luis Lacalle Pou a exprimé sa volonté de «hisser les relations de coopération bilatérale à un niveau meilleur».
Une réaction en droite ligne avec les signaux positifs donnés par les nouvelles autorités de Montevideo à l'adresse du Maroc. «Nos relations sont avec les Etats et non avec les dirigeants. Elles ne sont pas basées sur des affinités mais sur des intérêts», avait déclaré il y a quelques semaines Ernesto Talvi, proche du nouveau président et pressenti pour diriger la diplomatie uruguayenne.
Le Polisario absent de l'investiture de Luis Lacalle Pou
Le grand absent de cette cérémonie reste le Front Polisario. L'Uruguay et le mouvement de Brahim Ghali entretenaient pourtant, depuis 2005, des relations diplomatiques. Selon la liste des chefs d'Etats et de représentants de gouvernements présents, publiée par la présidence uruguayenne, le mouvement séparatiste n'a pas pris part à cette investiture.
C'est dire que le Polisario s'attendait à ce changement dans la politique étrangère de ce pays d'Amérique latine depuis l'annonce du départ de la coalition du gauche «Frente Amplio» (Front élargi) du pouvoir. Pro-Polisario, le parti a passé 15 ans au pouvoir, avant de perdre les élections du 24 novembre dernier. C'est en décembre 2005 que l'Uruguay, sous Tabare Vazquez, avait acté sa reconnaissance de la «RASD».
Une reconnaissance pourra changer dans les prochaines semaines. En effet, avec Rabat, les nouvelles autorités de Montevideo partagent les mêmes positions sur plusieurs questions régionales, dont celle du Venezuela. D'ailleurs, la situation politique à Caracas freine toujours la percée diplomatique du Maroc sur cette partie du continent, avec un Nicolas Maduro pro-Polisario qui s'accroche toujours au pouvoir et un Juan Guaido proche du Maroc.
Mais les astres semblent alignés pour le Maroc, qui s'est assuré d'une victoire diplomatique en Bolivie. Le nouveau gouvernement de la présidente par intérim Jeanine Añez avait annoncé, en janvier dernier, la suspension de la reconnaissance de son pays de la «RASD». Le Maroc l'a reconnue comme présidente par intérim, quelques jours plus tard. Le coup d'Etat du 10 novembre contre l'ancien président Evo Morales a finalement était du pain béni pour le royaume.
Toutefois, en Amérique Latine et dans les Caraïbes, d'autres pays reconnaissent toujours la «RASD», comme le Mexique, le Belize, le Nicaragua ou encore Guyana et Trinidad et Tobago, ce qui nécessite du Maroc de doubler ses efforts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.