Tennis : À l'ACSA... Inès, la confirmation, et Réda, la révélation ! M.BELAOULA    Délais de paiement: les TPE lourdement impactées    Piratage de 19 millions de comptes Facebook au Maroc    La Comader réfute les allégations sur la qualité du blé    13.850 bénéficiaires de l'Opération Ramadan 1442    Maintien de la fermeture des salles de cinéma au Maroc    Tout faire pour développer le sens artistique et culturel des élèves    "Echos de la mémoire sur les montagnes du Rif", de Fatiha Saidi    Le message du roi Mohammed VI au roi des Belges    Suivez en direct la conférence de presse de BAM sur le lancement du Service de Centralisation des Chèques Irréguliers    CERI Sciences Po veut penser autrement le Maroc    L'OCP au chevet de la riziculture ivoirienne    Antony Blinken en Afghanistan pour discuter du retrait des troupes américaines d'ici le 11 septembre    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    LEGISLATIVES 2021: L'USFP, toujours aussi moribond    Ahmed Reda Chami: Le visage du renouveau de l'USFP    Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    WAC-MCO en prologue de la 12ème manche de la Botola Pro D1    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    Des averses orageuses et de fortes rafales de vent attendues jeudi    Sahara Marocain : Une fois de plus, Paris joue l'ambiguïté    La Bourse de Casablanca débute en hausse    AMO : vers l'inclusion de 1,6 million agriculteurs et leurs familles    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    L'Union africaine veut créer cinq pôles de fabrication de vaccins sur le continent    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    Coupes africaines : Le tirage au sort fixé au 30 avril au Caire    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    Assurance maladie obligatoire: 3 conventions-cadres signées devant SM Mohammed VI (reportage)    Ligue des Champions : Le bus du Real attaqué par des hooligans !    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Fruit d'un partenariat avec le ministère de l'éducation nationale : 27 centres des classes prépa équipés par OCP    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Ligue des champions: Le Real disputera sa 9ème demi-finale sur les 11 dernières    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    Nos vœux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UE installe des observateurs à Tindouf pour contrôler l'aide humanitaire
Publié dans Agadirnet le 22 - 08 - 2007

Le déblocage de l'aide humanitaire décidé dernièrement par la Commission européenne sera accompagné par l'installation à Tindouf d'observateurs internationaux. L'objectif est de lutter contre le détournement par le Polisario des fonds destinés aux populations des camps.
Le déblocage d'une aide humanitaire de 10 millions d'euros destinée par la Commission européenne aux populations des camps de Tindouf sera accompagné par le déploiement d'un groupe d'observateurs internationaux, dont des fonctionnaires onusiens. Selon des sources informées, cette décision a été prise par la Commission européenne qui en a informé récemment aussi bien les autorités algériennes que la direction du Polisario pour éviter tout détournement ou mauvaise gestion de ces fonds.
Selon les mêmes sources, la Commission européenne s'est basée dans sa décision sur des rapports faisant état de détournements et de mauvaise gestion des aides humanitaires et notamment de denrées alimentaires de première nécessité qui se retrouvent en vente aussi bien sur les marchés algériens qu'en Mauritanie. Sans parler de plusieurs rapports, dont certains avaient été établis par des organismes internationaux, faisant du sort réservé aux aides humanitaires.
En effet, le soi-disant "Croissant- Rouge sahraoui" n'est pas reconnu en tant qu'intermédiaire des organisations internationales alors que le CRA (Croissant-Rouge algérien) a été sanctionné dernièrement par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour ne pas avoir réuni, dans les délais réglementaires, ses instances de décision.
La Commission européenne avait pris la décision d'allouer 10 millions d'euros d'aides humanitaires et ce à la veille du deuxième round des négociations directes entre le Maroc et le Polisario, les 10 et 11 août derniers à Manhasset.
La veille du premier round, une mesure similaire avait été prise par les Etats-Unis qui avaient annoncé le déblocage d'une aide humanitaire de la valeur de 1 million de dollars dont la coordination avait été confiée au PAM (Programme alimentaire mondial).
La nouvelle aide décidée par la Commission européenne pour les populations de Tindouf est ventilée en deux rubriques. Un montant global de 5 millions d'euros sera ainsi réservé à l'amélioration des conditions de vie de ces populations et notamment pour ce qui est de l'accès aux soins de santé, à l'eau potable et à l'assainissement liquide. Des prestations inexistantes dans les mouroirs du désert algérien sauf dans le camp dit "Dakhla" où les populations ont accès à l'eau potable de mauvaise qualité servie par un réseau vétuste de distribution.
La deuxième partie de cette aide, de cinq millions d'euros également, est destinée à financer les besoins en nourriture de base, mais aussi la fourniture de produits frais et de protéines pendant le mois de Ramadan.
En 2006, le Polisario s'en était violemment pris aussi bien au HCR (Haut commissariat aux réfugiés) qu'au PAM (Programme alimentaire mondial) les accusant de faillir à leurs responsabilités. Ces deux organismes avaient estimé, pour leur part, que ni les autorités algériennes ni la direction du Polisario n'avaient consenti à autoriser un recensement des populations concernées s'en tenant au chiffre jugé amplement exagéré de 160.000 personnes dépendant totalement de l'aide humanitaire internationale.
Depuis 1993, la Commission européenne, à elle seule, avait octroyé des aides humanitaires d'une valeur globale de 133 millions d'euros aux populations des camps de Tindouf.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.