Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Qualité de vie numérique : Le Maroc gagne 13 places et se classe 71ème en 2022    Les Alumni de l'ISCAE discutent du Made in Morocco    Les exportateurs qataris s'ouvrent au Maroc    Le street workout s'invite à Essaouira    Marathon international de Marrakech : Plus de 10.000 athlètes attendus    Matches préparatoires U23 : Les Marocains rechutent face à leurs homologues sénégalais    Benzerti : Le coach ''volant'' débarque à Alger !    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit    Larache : Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    «Grands concerts de Rabat» : Une clôture en beauté    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Tokyo: Akhannouch représente le roi Mohammed VI aux funérailles de Shinzo Abe    Séoul et Washington entament des exercices navals conjoints    Inde: Les services 5G devraient couvrir tout le pays en deux ans    Russie: plusieurs morts dans une fusillade    Législatives en Italie : victoire historique de l'extrême droite selon les sondages à la sortie des urnes    Aziz Akhannouch arrive à Tokyo pour les funérailles de Shinzo Abe    Assemblée Générale des Nations Unies : Le Maroc continue d'engranger les victoires sur le front du Sahara    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    Maroc – Paraguay : L'heure et les chaînes pour suivre la rencontre    Focus : Le golf marocain se hisse au niveau des grands    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    Made in Morocco : KITEA s'engage à porter son sourcing local à 38% !    Maroc : Collins Aerospace fête ses 10 ans d'implantation    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce lundi 26 septembre    Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l'Homme Aïcha Ech-Channa    El Jadida: une jeune femme donne naissance à des quadruplés    L'humoriste Amine Radi convole en justes noces    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Rassemblement à Paris de l'opposition algérienne : une militante molestée et violentée par la police    62ème Anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire : Un partenariat d'exception entre le Maroc et le pays d'Akwaba    Les Espagnols exigent des réparations après Maroc-Chili    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Un partenariat vert dans le pipe entre le Maroc et l'Union européenne    Algérie: le patron de Ennahar condamné à 10 ans de prison ferme    Sahara    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Caravane médicale au profit des habitants de la commune d'Ouled Mataa    Sahara : José Manuel Albares réfute les élucubrations algériennes    Tanjazz 2022: en images, la clôture de la 21e édition du festival    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    Littérature itinérante. « D'une culture à l'autre »    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



A cause des changements climatiques
Publié dans Albayane le 10 - 12 - 2012

Le tiers des terres agricoles risque de devenir inexploitable d'ici 2050
La raréfaction des ressources hydriques et les effets des changements climatiques, deux défis majeurs auxquels le secteur agricole fait face, risquent de rendre le tiers des terres agricoles inexploitables à l'horizon 2050, a souligné, vendredi à Rabat, le Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane.
S'exprimant sur la question de la sécurité alimentaire et de la mise à niveau du secteur agricole, lors la séance mensuelle de la Chambre des conseillers, consacrée aux réponses aux questions relatives à la politique générale, M. Benkirane a relevé d'autres contraintes liées surtout à la complexité des systèmes fonciers, à la prédominance des petites exploitations agricoles, ainsi qu'aux insuffisances au niveau de la compétitivité du secteur se rapportant aux accords de libre-échange et aux fluctuations des prix sur le marché international.
S'agissant de la mise à niveau du secteur agricole et la réalisation de la sécurité alimentaire, le Chef de gouvernement a indiqué que plusieurs mesures ont été prises pour la rationalisation de l'irrigation, la valorisation des ressources hydriques, la mobilisation du foncier agricole, l'augmentation de la production et l'allègement du déficit des produits agricoles de base.
En ce qui concerne la rationalisation de l'irrigation, il a réitéré l'engagement du gouvernement à œuvrer en vue du transfert des excédents d'eau aux zones souffrant de déficit en la matière et à poursuivre la construction des barrages, rappelant que 2012 a vu la construction de deux barrages au niveau des provinces de Settat et de Chichaoua et le lancement des travaux de construction d'un autre à Tanger.
Pour 2013, a-t-il ajouté, un montant de 12,5 MMDH sera alloué à la poursuite des travaux de construction de 11 grands barrages et à l'achèvement des travaux de réalisation de 4 autres à Khénifra, Martil, Errachidia et Ouarzazate.
Et M. Benkirane d'indiquer que le gouvernement planche actuellement sur des programmes structurants dédiés à la mise à niveau de l'agriculture irriguée à travers la modernisation des systèmes d'irrigation en privilégiant, au lieu des techniques traditionnelles, la technique d'irrigation localisée sur une superficie de 550.000 ha, à raison de 55.000 ha par an, ajoutant que cette démarche permettra de réaliser des économies de l'ordre de 2,5 milliards m2 d'eau au niveau des fermes agricoles.
Par ailleurs, le Chef du gouvernement a fait savoir qu'il a été procédé à l'élaboration d'une loi sur l'agrégation agricole dans le but d'aider à la mobilisation du foncier nécessaire et de pallier les contraintes liées à la petite taille des exploitations agricoles.
Concernant l'augmentation de la production et l'allègement du déficit en produits agricoles de base, M. Benkirane a indiqué que le gouvernement œuvre, à l'horizon 2020, à assurer une récolte annuelle de blé de 7 millions de tonnes sur une superficie totale de 4,2 millions ha, pour une campagne agricole ordinaire. Dans cette optique, a-t-il expliqué, il sera procédé à la réduction de 20 % de la superficie réservée à la culture des céréales, à l'augmentation du rendement à hauteur de 50 % ainsi qu'à l'augmentation de la production de sucre qui devra atteindre 776.000 tonnes, soit 56 % des besoins du marché intérieur, au lieu de 40 % actuellement.
Pour réaliser l'autosuffisance en produits agricoles de base, augmenter la productivité et la compétitivité du produit agricole national et promouvoir l'exportation des excédents, le gouvernement a procédé au renforcement du système de promotion de l'investissement dans ce domaine, tout en simplifiant et en publiant la procédure y afférant, et en finançant des projets d'irrigation localisée dans la limite de 80 à 100 % du coût de l'acquisition des équipements. De même, les terres agricoles seront équipées de machines dans la limite de 20 à 60%, a-t-il poursuivi.
Les fonds publics nécessaires ont été mobilisés à cet effet et les financements ont été orientés vers le monde rural, tandis que le Groupe Crédit agricole a été restructuré développant de nouveaux produits et élargissant le réseau des microcrédits destinés au monde rural. En parallèle, des produits et services plus adéquats ont été créés alors que le taux d'intérêt a été réduit à 5%.
Le chef de gouvernement a, en outre, rappelé le soutien apporté à l'assurance contre les risques engendrés par les changements climatiques, évoquant à cet égard le lancement d'un nouveau produit d'assurance multirisques, soutenu par l'Etat. La création de ce nouveau produit a connu un connu un franc succès auprès des agriculteurs, ce qui permettra la couverture de 520.000 ha cette saison.
Quant aux réalisations majeures en matière de sécurité alimentaire, M. Benkirane a rappelé que l'ensemble des mesures prises ont permis notamment l'amélioration de l'utilisation des moyens de production de base, ce qui s'est répercuté positivement sur la production des semences sélectionnées pour les céréales, qui ont passé de 700.000 quintaux à 1,5 million quintaux lors des quatre dernières années. Quant à l'utilisation des engrais, a-t-il poursuivi, elle est passée de 600.000 T à 900.000 T, alors que le taux de mécanisation a atteint 40%.
La production agricole a également connu une grande évolution, a relevé M. Benkirane, affirmant que le taux de production enregistrée au cours des dernières années a atteint environ 80 millions quintaux de céréales, 1,2 million tonnes d'olives, 1,7 millions tonnes d'agrumes, 100.000 tonnes de dattes et 1,8 millions tonnes de légumes. Par ailleurs, la production laitière a atteint 2.5 milliards litres, en plus de 433.000 tonnes de viande rouge, 617.000 tonnes de viande blanche et 5 milliards unités d'oeufs. Ces produits couvrent 100 % de la consommation du marché.
Benkirane a conclu que l'investissement privé a enregistré une amélioration de 53 % et la production agricole globale une augmentation de 46 %, tandis que la valeur ajoutée agricole a connu une hausse de 7,7 milliards DH.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.