Dominique de Villepin en super-VRP au CDS    Un nouveau Consul général de France à Casablanca    Les graves dégâts du non-Maghreb    Groupe OCP. Bon cru au titre du premier semestre 2019    Décès de l'ancien président tunisien Zine El Abidine Ben Ali    Santé maternelle : Les ministères de la Santé et de l'Intérieur partenaires de l'UNICEF    La prison locale Tanger 2 dément les informations sur la grève de la faim de détenus du hirak    DGSN : Arrestation de plus de 420 000 individus dans des opérations sécuritaires    Le projet Shoot Your Face prend fin en ce mois de septembre    Mise en place d'un système d'archivage du patrimoine audiovisuel national    Championnats du monde de boxe : Mohamed Hamoute éliminé en 8èmes de finale    Investissement: Mémorandum d'entente entre Casablanca Finance City et BarcelonaCentre Financer Europeu    Barcha !    Le Maroc invité d'honneur du festival d'Helsinki de la musique sacrée    Communiqué du Bureau Politique du PPS    Sédentarité et surpoids au banc des accusés    Classement FIFA : Le Maroc gagne 2 places et remonte à la 39è position    Le capital humain!    Conflit syrien: Sommet tripartite à Ankara…    Studio 7, le premier studio de dance urbaine à Casablanca    Fondafip : Les finances publiques face au défi des mutations du monde    Arrestation à Nador d'un dangereux récidiviste    Mariage des mineurs : Le plaidoyer de Réda Chami    Eliminatoires CHAN 2020. Benhalib et El Kaabi absents du dernier tour    Attaques en Arabie: Pompeo évoque un « acte de guerre » de l'Iran    Canada: Trudeau rattrapé par une vieille photo de « blackface »    Royal Air Maroc : Abdelhamid Addou affiche ses ambitions    L'Institut français de Casablanca dévoile sa programmation    Leçons tunisiennes    Le Onze national des locaux attendu aujourd'hui à Alger    Amadou Ba : Le soutien à l'intégrité territoriale du Maroc est une constante de la diplomatie sénégalaise    Le Maroc et le Danemark scellent un nouveau partenariat dans le domaine de la statistique    Les produits du terroir jouent un rôle clé dans le développement agricole durable    Insolite : Héritage dépensé    Pedro Sanchez : J'espère que les Espagnols donneront une majorité plus large au Parti socialiste    News    Des centaines de poissons morts asphyxiés en bordure de l'Oued Massa    L'accès des enfants réfugiés à la scolarisation, une initiative assurément louable    Hausse des nuitées enregistrées à Essaouira    Le déficit de liberté économique, une menace pour la démocratie    Dakar salue l'engagement infaillible de S.M le Roi en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique    Liverpool chute, l'Ajax carbure et le Barça s'en tire à bon compte    Djorkaeff à la tête de la Fondation Fifa    Le Festival international du film de femmes à Salé lance la nouvelle saison culturelle    Mouna Fettou: Nous avons besoin d'une véritable industrie cinématographique    Bouillon de culture    Assemblée Générale Ordinaire de la FRMF    Meknès. Le Barbe et l'Arabe-Barbe à l'honneur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réunion de haut Niveau franco-marocaine
Publié dans Albayane le 14 - 12 - 2012


(Ph. Akil Macao)
Consolider le partenariat dense et privilégié entre Rabat et Paris
La Réunion de haut Niveau franco-marocaine a été sanctionnée, jeudi à Rabat, par la signature de 13 accords de coopération, dont 2 conventions de prêt d'un montant total de 107 millions d'euros, accordé par l'Agence française de développement (AFD). Ce prêt ira au soutien des projets de développement au Maroc.
Cette Réunion de Haut Niveau maroco-française s'est déroulée sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, et du Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault. Le mercredi, les deux responsables ont présidé la cérémonie de clôture du forum des hommes d'affaires franco-marocains. Lors de cette cérémonie, deux conventions de prêt et protocoles d'accord ont été signés ; et ce dans l'objectif de financer des projets de développement au Maroc. Le déplacement de la haute délégation française au Maroc a été également l'occasion pour les ministres français et leurs homologues marocains d'avoir des entretiens entre eux pour renforcer la coopération entre leurs secteurs.
Coopération politique exceptionnelle
Il faut dire que cette RHN se veut l'expression d'une volonté commune des deux pays de poursuivre une coopération politique exceptionnelle et d'approfondir le développement des relations économiques en vue de sceller un partenariat d'exception à la hauteur de la volonté exprimée de part et d'autre. Le caractère distingué du «partenariat dense et privilégié» entre le Maroc et la France, tel que l'a qualifié SM le Roi Mohammed VI lors de l'audience accordée mercredi au Palais royal de Casablanca au Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, est appelé à franchir un nouveau palier dans l'excellence à la faveur de la tenue à Rabat de la Réunion de Haut Niveau sous la présidence des deux chefs de gouvernement. L'audience royale, qui s'est déroulée en présence de MM. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, Laurent Pic, conseiller diplomatique de M. Ayrault et Charles Fries, ambassadeur de France à Rabat, a donné effectivement le ton de la dynamique que les deux pays veulent imprimer à leurs relations de coopération à tous les niveaux, les deux parties ayant affiché la même disposition à renforcer et approfondir davantage ce partenariat exceptionnel, au service du développement socio-économique durable.
Dialogue stratégique
Adossé à la qualité du dialogue stratégique établi entre les deux pays et, en particulier, de la concertation fructueuse entretenue entre le Souverain et le Président François Hollande sur les thématiques bilatérales, régionales et internationales, ce partenariat d'exception devra être fortement impulsé à la faveur de la 11ème édition de la Réunion de Haut Niveau. Il s'agit en effet, comme l'a souligné SM le Roi, d'impulser le processus de rapprochement et le partenariat «gagnant- gagnant» entre les deux pays dans tous les domaines et ce, par la mobilisation de tous les moyens possibles et l'engagement des différents acteurs politiques, institutionnels, économiques, sociaux et culturels, en perspective, notamment, du déploiement de la régionalisation avancée dans le Royaume . La France, pour sa part, partage le même engagement avec le Maroc pour densifier davantage les relations bilatérales. Lors de l'audience que lui a accordée le Souverain, M. Ayrault a notamment réitéré la volonté de son pays de donner une impulsion nouvelle au partenariat bilatéral d'exception, en exploitant les atouts et les potentiels respectifs, dans un monde globalisé et en pleine mutation. L'engagement réciproque des deux pays à conforter leur partenariat d'exception a été réaffirmé tout récemment lors de l'entretien téléphonique qu'avait eu SM le Roi Mohammed VI, fin novembre, avec M. François Hollande, qui a donné la mesure de la constance et de la régularité de la concertation fructueuse établie au plus haut niveau entre les deux pays. La visite d'Etat que doit effectuer, au début de l'année prochaine au Maroc, le Président Hollande, à l'invitation de SM le Roi, devra permettre aux deux pays de porter à des niveaux supérieurs leurs relations de partenariat privilégié, tout comme elle devra contribuer à approfondir la concertation sur les différentes questions d'intérêt commun.
A cet égard, les échanges ayant marqué l'audience de SM le Roi au premier ministre français ont dégagé le constat de satisfaction des deux pays quant à leur coordination active dans le développement du Statut avancé Maroc-Union européenne, au sein de l'Union pour la Méditerranée (UPM), ou encore dans le cadre de la coopération en Méditerranée occidental (5+5).
De même, le tour d'horizon des principales questions régionales et internationales d'intérêt commun, auquel ont procédé SM le Roi et le locataire de Matignon a permis aux deux parties de marquer leur forte préoccupation de la détérioration de la situation au Sahel, et plus particulièrement au Mali, et de se prononcer en faveur de l'engagement d'un dialogue inclusif entre toutes les forces politiques maliennes et de l'encouragement des négociations en cours avec les groupes maliens non terroristes.
Concernant la Syrie, le Souverain et le Premier ministre français ont relevé l'importance des résultats de la réunion du groupe des Amis du peuple syrien, en convergeant sur la nécessité d'accompagner la Coalition nationale des forces de la révolution et de l'opposition syrienne dans le cadre d'une nécessaire transition politique en Syrie et de renforcer le soutien humanitaire à la population syrienne.
En ce qui concerne la question palestinienne, SM le Roi, Président du Comité Al Qods, a tenu a réitérer le besoin de trouver une formule nouvelle de relance des négociations israélo-palestiniennes, en vue de résoudre définitivement ce conflit et permettre l'établissement d'un Etat palestinien viable à tous les niveaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.