La concurrence loyale et équitable, un levier de croissance économique    Election présidentielle. Marine Le Pen devance la liste Macron    Un marocain remporte le marathon de Poitiers-Futuroscope    Le Maroc et l'Espagne préparent l'opération Marhaba    L'ex-manager de Stan Lee arrêté pour abus de faiblesse    Marouane Chamakh prend sa retraite    Ftour d'Al Bayane: Empathie, retrouvailles et partage    Les Berkanis à un pas du sacre    Rwanda : La journée de l'Afrique célébrée en présence du Maroc    Explosion des droits d'importation du blé tendre    Une réaction curieusement ingrate!    La FRMF gèle les activités des intermédiaires qui y sont accrédités    Témoignages assemblés par Lhoussine Elliaoui    Euromoney livre sa lecture des principales tendances du marché : Des perspectives prometteuses pour les années à venir    Inde: «NaMo» rempile pour un second mandat…    Festival de Cannes : La Palme d'or attribuée à « Parasite », du Sud-coréen Bong Joon-ho    Aïd Mouhoub: talent et humilité à équidistance    Gambie et Zambie au menu des Lions de l'Atlas    Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Banque privée : Les principaux requis de succès    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réunion de haut Niveau franco-marocaine
Publié dans Albayane le 14 - 12 - 2012


(Ph. Akil Macao)
Consolider le partenariat dense et privilégié entre Rabat et Paris
La Réunion de haut Niveau franco-marocaine a été sanctionnée, jeudi à Rabat, par la signature de 13 accords de coopération, dont 2 conventions de prêt d'un montant total de 107 millions d'euros, accordé par l'Agence française de développement (AFD). Ce prêt ira au soutien des projets de développement au Maroc.
Cette Réunion de Haut Niveau maroco-française s'est déroulée sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, et du Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault. Le mercredi, les deux responsables ont présidé la cérémonie de clôture du forum des hommes d'affaires franco-marocains. Lors de cette cérémonie, deux conventions de prêt et protocoles d'accord ont été signés ; et ce dans l'objectif de financer des projets de développement au Maroc. Le déplacement de la haute délégation française au Maroc a été également l'occasion pour les ministres français et leurs homologues marocains d'avoir des entretiens entre eux pour renforcer la coopération entre leurs secteurs.
Coopération politique exceptionnelle
Il faut dire que cette RHN se veut l'expression d'une volonté commune des deux pays de poursuivre une coopération politique exceptionnelle et d'approfondir le développement des relations économiques en vue de sceller un partenariat d'exception à la hauteur de la volonté exprimée de part et d'autre. Le caractère distingué du «partenariat dense et privilégié» entre le Maroc et la France, tel que l'a qualifié SM le Roi Mohammed VI lors de l'audience accordée mercredi au Palais royal de Casablanca au Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, est appelé à franchir un nouveau palier dans l'excellence à la faveur de la tenue à Rabat de la Réunion de Haut Niveau sous la présidence des deux chefs de gouvernement. L'audience royale, qui s'est déroulée en présence de MM. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, Laurent Pic, conseiller diplomatique de M. Ayrault et Charles Fries, ambassadeur de France à Rabat, a donné effectivement le ton de la dynamique que les deux pays veulent imprimer à leurs relations de coopération à tous les niveaux, les deux parties ayant affiché la même disposition à renforcer et approfondir davantage ce partenariat exceptionnel, au service du développement socio-économique durable.
Dialogue stratégique
Adossé à la qualité du dialogue stratégique établi entre les deux pays et, en particulier, de la concertation fructueuse entretenue entre le Souverain et le Président François Hollande sur les thématiques bilatérales, régionales et internationales, ce partenariat d'exception devra être fortement impulsé à la faveur de la 11ème édition de la Réunion de Haut Niveau. Il s'agit en effet, comme l'a souligné SM le Roi, d'impulser le processus de rapprochement et le partenariat «gagnant- gagnant» entre les deux pays dans tous les domaines et ce, par la mobilisation de tous les moyens possibles et l'engagement des différents acteurs politiques, institutionnels, économiques, sociaux et culturels, en perspective, notamment, du déploiement de la régionalisation avancée dans le Royaume . La France, pour sa part, partage le même engagement avec le Maroc pour densifier davantage les relations bilatérales. Lors de l'audience que lui a accordée le Souverain, M. Ayrault a notamment réitéré la volonté de son pays de donner une impulsion nouvelle au partenariat bilatéral d'exception, en exploitant les atouts et les potentiels respectifs, dans un monde globalisé et en pleine mutation. L'engagement réciproque des deux pays à conforter leur partenariat d'exception a été réaffirmé tout récemment lors de l'entretien téléphonique qu'avait eu SM le Roi Mohammed VI, fin novembre, avec M. François Hollande, qui a donné la mesure de la constance et de la régularité de la concertation fructueuse établie au plus haut niveau entre les deux pays. La visite d'Etat que doit effectuer, au début de l'année prochaine au Maroc, le Président Hollande, à l'invitation de SM le Roi, devra permettre aux deux pays de porter à des niveaux supérieurs leurs relations de partenariat privilégié, tout comme elle devra contribuer à approfondir la concertation sur les différentes questions d'intérêt commun.
A cet égard, les échanges ayant marqué l'audience de SM le Roi au premier ministre français ont dégagé le constat de satisfaction des deux pays quant à leur coordination active dans le développement du Statut avancé Maroc-Union européenne, au sein de l'Union pour la Méditerranée (UPM), ou encore dans le cadre de la coopération en Méditerranée occidental (5+5).
De même, le tour d'horizon des principales questions régionales et internationales d'intérêt commun, auquel ont procédé SM le Roi et le locataire de Matignon a permis aux deux parties de marquer leur forte préoccupation de la détérioration de la situation au Sahel, et plus particulièrement au Mali, et de se prononcer en faveur de l'engagement d'un dialogue inclusif entre toutes les forces politiques maliennes et de l'encouragement des négociations en cours avec les groupes maliens non terroristes.
Concernant la Syrie, le Souverain et le Premier ministre français ont relevé l'importance des résultats de la réunion du groupe des Amis du peuple syrien, en convergeant sur la nécessité d'accompagner la Coalition nationale des forces de la révolution et de l'opposition syrienne dans le cadre d'une nécessaire transition politique en Syrie et de renforcer le soutien humanitaire à la population syrienne.
En ce qui concerne la question palestinienne, SM le Roi, Président du Comité Al Qods, a tenu a réitérer le besoin de trouver une formule nouvelle de relance des négociations israélo-palestiniennes, en vue de résoudre définitivement ce conflit et permettre l'établissement d'un Etat palestinien viable à tous les niveaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.