Mondial 2022 : Neymar "ne garantit pas à 100%" qu'il reviendra en sélection du Brésil    Maroc-Palestine: Signature d'un MoU pour créer un Conseil d'Affaires    Pétrole: le WTI, toujours en baisse, frôle les 70 dollars le baril    Mondial: Messi critique l'arbitrage du quart entre l'Argentine et les Pays-Bas    Le Conseil suprême du CCG réitère ses positions fermes en faveur de la marocanité du Sahara    La tournée des émissaires de Mohammed VI en Afrique a fait escale à Dakar    Conseil de la Concurrence : Mille et une lacunes du marché des soins médicaux    Lions de l'Atlas: Hakimi s'entraine à part, Aguerd absent de l'entraînement collectif (VIDEO)    Sky News: Riyad Mahrez va soutenir les Lions de l'Atlas (VIDEO)    Maroc : Le 20e Grand prix national de la presse dévoile les noms des lauréats    GPNP : Hespress couronné pour la sixième fois et la troisième consécutive    Maroc – Portugal : Les Lions de l'Atlas avides de victoire et d'histoire    Cliniques privées: voici ce qu'en pense le Conseil de la Concurrence    À Oslo, le Maroc et la Norvège entament des consultations politiques    Espagne : 28 passagers du Maroc s'échappent d'un avion atterri en urgence à Barcelone    Renault Commerce Maroc et NCRA inaugurent un nouveau showroom à El Kelaâ des Sraghna    Mondial 2022. Les chances des Lions de l'Atlas de vaincre la Seleção das Quinas portugaise    Sahara: le Conseil suprême du CCG réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Le roi adresse un discours au 1er Sommet sino-arabe qui se tient en Arabie Saoudite    Der Spiegel. Libération de l'activiste humanitaire allemand Jörg Lange grâce aux services de renseignement marocains    Mahi Binebine : première exposition individuelle au Maroc (VIDEO)    Vidéo. DS Automobiles lance la 2e édition du Marché des Créateurs du 08 au 11 décembre    Coronavirus: 156 nouvelles contaminations enregistrées ce vendredi    Les Etats-Unis et le Maroc appellent les pays méditerranéens et africains à adhérer à l'Initiative contre la prolifération    Les sanctions imposées sur les pays africains doivent être adaptées et proportionnées afin de garantir leur efficacité    La CNDP lance la plateforme à vocation africaine « Koun3labal »    PLF 2023: IS, IR, auto-entrepreneur… Voici les principaux amendements adoptés    Iran : Abolition de la police des moeurs Hommage à Mahsa Amini    Le ministère de la solidarité compte créer 12 incubateurs sociaux au niveau national    France : Un consulat mobile au profit des MRE dans l'Aveyron    Le photographe de National Geographic au zoo de Rabat    France : Condamné à tort pour viol il y a 23 ans, Farid El Haïry veut sa réhabilitation    AstraZeneca et la Fondation Lalla Salma agissent pour l'accès équitable aux soins contre le cancer au Maroc    Sociétés cotées en bourse : une performance revue à la hausse    L'ONMT, fier du rayonnement suscité par les Lions de l'Atlas    Mondial 2022 / Lu sur Twitter / Vahid Halilhodzic : « Au Maroc, ils ont le meilleur centre technique du monde ! »    Le chef de gouvernement ce lundi devant les députés    «Welidatna Jabouha», la dédicace de Saida Charaf pour le Onze national    La réalisatrice Sofia Alaoui en compétition officielle du festival Sundance    Tétouan des sept portes: Une 10ème édition sous le signe de la préservation des ressources hydriques    Sommet sino-arabe: Akhannouch à Riyad pour représenter le roi    Alerte météo: fortes averses parfois orageuses et rafales de vent du vendredi au dimanche    L'arbitre de Maroc-Portugal nous a déjà porté chance    Gros contrats signés pendant la visite de Xi Jinping en Arabie saoudite    Washington et Moscou échangent des prisonniers, dont la basketteuse Brittney Griner    Talbi Alami représente le Roi à la cérémonie d'investiture du président de Guinée équatoriale    Covid: la 9ème vague de l'épidémie continue de monter en France    Atteinte d'une maladie neurologique, Céline Dion reporte sa prochaine tournée mondiale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nous sommes tous concernés
Semaine nationale de promotion de l'allaitement maternel
Publié dans Albayane le 29 - 12 - 2013

Semaine nationale de promotion de l'allaitement maternel
Le ministère de la Santé organise, du 23 au 29 Décembre 2013, la quatrième édition de la semaine nationale de promotion de l'allaitement maternel, sous le thème, «Allaitement maternel : tous concernés». Plusieurs activités nationales et régionales de sensibilisation et d'information des medias et de la population sont prévues tout au long de cette semaine en vue de promouvoir l'allaitement maternel en général et la mise au sein précoce durant les six premiers mois de la vie en particulier.
L'objectif de cette édition est de promouvoir la pratique de l'allaitement maternel qui connait une baisse préoccupante au Maroc, puisque son taux est passé de 51% en 1992 à seulement 27,8% en 2011(selon les Enquêtes nationales sur la population et santé de la famille, ENPSF 2011). De même, la mise au sein précoce durant la demi-heure qui suit l'accouchement n'est pratiquée que par 26,8% des parturientes (ENPSF 2011).
Les causes profondes de cette désaffection sont aussi bien d'ordre social, économique que culturel. Certains auteurs citent aussi les modifications de la structure familiale, avec notamment la perte de soutien de l'entourage. Conscient de l'importance de cette pratique idéale d'alimentation de l'enfant et conformément au plan d'action 2012 - 2016, le ministère de la Santé a retenu la promotion, le soutien et la protection de l'allaitement maternel comme une stratégie prioritaire. Protéger, promouvoir et soutenir l'allaitement maternel est la stratégie la plus appropriée pour assurer la survie et le développement harmonieux des enfants et ce dans le but d'atteindre les objectifs fixés par le gouvernement en termes de réduction de mortalité infantile. Cette action est inscrite également dans le cadre de la Stratégie nationale de nutrition que le ministère de Santé a élaborée en concertation avec les différents intervenants œuvrant dans ce domaine.
En organisant la quatrième édition de la semaine nationale de l'allaitement maternel, le ministère de la Santé vise, à travers cette campagne, la sensibilisation des mères et leur entourage sur l'importance de la mise au sein précoce dans la demi-heure qui suit l'accouchement, et l'incitation des professionnels de santé à se mobiliser afin de rappeler à la population l'intérêt de l'allaitement maternel et son impact positif sur la santé maternelle et infantile durant tout le cycle de vie.
Commencer l'allaitement le plus tôt possible
On oublie souvent de le dire, mais la première tétée du bébé revêt une très grande importance et idéalement, elle doit avoir lieu le plus tôt possible après la naissance du bébé. Si le bébé est né à terme et si aucun problème ne nécessite une séparation du couple mère enfant, la mère peut garder son bébé contre elle. Le contact précoce entre le nouveau-né et sa mère présente bien des avantages. Il facilite le démarrage de l'allaitement en utilisant au mieux les compétences et les réflexes du nouveau-né. Il permet aussi au bébé de se réchauffer, améliore son bien-être et favorise l'attachement parents-enfants.
Le colostrum est un «premier lait» qui évolue vers le lait mature au bout de quelques jours. De couleur jaune orangé et de consistance épaisse, il est très riche en protéines et en anticorps, ce qu'est en fait un aliment de choix, tout à fait adapté aux besoins de l'enfant pendant les 48-72h qui suivent sa naissance. Il est très nourrissant et facile à digérer. Cet «or liquide» est un véritable bouclier contre les microbes et en particulier les infections intestinales. Il est riche en vitamines, surtout la B12, nécessaire pour le développement du système nerveux, mais aussi d'oligo-éléments comme le zinc, le cuivre.
Garder son bébé avec soi permet à la nouvelle maman de comprendre plus rapidement les besoins du bébé et sa façon de les exprimer. Quand le bébé est à coté, cela permet à la mère de mieux se reposer en répondant facilement à ses besoins. Cette proximité l'aidera pour allaiter à la demande le bébé, en repérant rapidement les petits signaux que le bébé envoie pour manifester sa faim. Les pleurs sont les derniers signes du nouveau-né pour exprimer un besoin, et il est inutile d'attendre qu'un bébé pleure pour lui proposer à téter. La proximité de la mère et de son enfant permet de satisfaire tous les besoins du bébé : de tétées, de contact, de sécurité, de chaleur, de mouvement...
L'allaitement exclusif au sein immédiatement après la naissance et pendant les six premiers mois de la vie est la meilleure source d'alimentation pour un enfant. Cette pratique permet d'éviter 13% des décès d'enfants de moins de cinq ans et par conséquent sauver des centaines de milliers d'enfants de la même tranche d'âge (OMS). L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande l'allaitement maternel exclusif jusqu'à six mois et une introduction des aliments de complément à partir du sixième mois tout en maintenant l'allaitement maternel jusqu'à l'âge de 2 ans.
Dans la réalité des choses il en va malheureusement autrement et si on se réfère aux données émanant des différentes enquêtes aussi bien quantitatives que qualitatives (Enquêtes nationales sur la population et santé de la famille (ENPSF/2004 et 2011), Enquête nationale à indicateurs multiples et santé des jeunes (ENIMSJ/2006) et étude sur les connaissances, attitudes et pratiques des parents en matière d'alimentation des enfants de 2008) montrent que contrairement aux recommandations de l'OMS qui préconise que toute femme doit mettre au sein son bébé au cours de la première demi heure qui suit l'accouchement, et l'allaitement exclusif au sein durant les 6 premiers mois on constate que seules 26,8% des femmes pratiquent la mise au sein précoce dans la demi heure qui suit l'accouchement ;
et que 27,8% des femmes allaitent leurs bébés exclusivement au sein durant les six premiers mois.
La durée médiane de l'allaitement maternel est de 16,3 mois. Par ailleurs, l'analyse des résultats des enquêtes suscitées par milieu de résidence, niveau d'instruction et niveau socio-économique révèle que la femme habitant en milieu urbain d'un niveau culturel et socio économique élevé est la moins pratiquante de l'allaitement maternel exclusif jusqu'à 6 mois.
A l'évidence la pratique de l'allaitement maternel au Maroc connaît un recul inquiétant, c'est en grande partie ce qui motive l'organisation de ces semaine nationales de promotion de l'allaitement maternel.
Bienfaits de l'allaitement maternel
Le lait maternel est le seul aliment qui contient tous les nutriments (protéines, glucides, lipides, minéraux, oligo-éléments...) nécessaires au développement de l'enfant et qui convient parfaitement aux besoins de l'enfant les six premiers mois de sa vie. Les bienfaits de l'allaitement maternel sont nombreux, le lait maternel réduit la morbidité et la mortalité infantile, renforce l'immunité du bébé, protège contre les infections hypoallergéniques et prévient certains troubles alimentaires. Il constitue aussi un aliment unique, qui répond parfaitement aux besoins nutritionnels et affectifs du bébé. De même, les bébés nourris au sein semblent également moins sujets à l'obésité durant l'enfance et l'adolescence.
L'allaitement est simple et pratique, il ne nécessite aucune préparation. Le lait maternel est toujours disponible 24 heures sur 24h, idéalement dosé et à bonne température.
De nombreuses études suggèrent que le lait humain puisse protéger vis-à-vis de la mort subite du nourrisson, du diabète insulinodépendant, de la maladie de Crohn, de la recto-colite hémorragique, du lymphome, des pathologies allergiques et de diverses autres pathologies digestives chroniques.
Il semble aussi que l'allaitement permette un meilleur développement cognitif, mais l'effet protecteur de l'allaitement maternel dépend de sa durée et de son exclusivité.
La mise au sein précoce dans l'heure qui suit la naissance du bébé réduit considérablement le risque d'hémorragie pour la mère. Les contractions utérines provoquées aident aussi l'utérus à reprendre plus vite sa taille, sa forme et sa tonicité.
L'allaitement abaisse le risque de cancer du sein pré-ménoposal et de cancer ovarien. Si la mère allaite suffisamment longtemps (six mois minimum) il permet à la mère de perdre le poids pris durant la grossesse. Des découvertes indiquent que le lait maternel offre une protection contre l'infection urinaire tant chez la mère allaitante que chez son enfant. Finalement, allaiter un enfant permet d'alléger considérablement le budget familial. L'alimentation artificielle représente une charge financière non négligeable pour un jeune ménage.
S'inspirer de l'expérience des autres
Les plus grandes autorités sanitaires internationales sont unanimes pour reconnaître les avantages et bénéfices que confère le lait maternel à l'enfant qui est soumis dès sa naissance et tout au long des six premiers mois de la vie à l'allaitement maternel exclusif : l'allaitement maternel favorise la croissance physique et affective de l'enfant, privilégie le lien mère-enfant, renforce l'immunité de l'enfant et réduit les coûts en lait artificiel et en soins...
C'est pourquoi l'OMS et l'UNICEF font constamment la promotion de l'allaitement maternel
De nombreux pays qui ont compris tous les avantages inhérents à l'allaitement maternel ont développé des stratégies globales de promotion de cette pratique. Les interventions les plus efficaces associent campagnes d'information, formation des professionnels, recours aux consultants en lactation, groupes de soutien de mères allaitantes, aménagement du monde du travail. Parmi ces pays, il y a la Norvège, la Finlande, la Suède ou le pourcentage de l'allaitement maternel atteint 82% jusqu'à 94%.
Nous devons nous inspirer de l'expérience très réussie des pays comme la Norvège, la Suède. Etre à l'écoute des femmes allaitantes qui travaille, les aider, les soutenir. Aider financièrement les autres femmes qui allaitent, mais qui ne travaillent pas et dont les moyens sont limités. Former les professionnels de santé à la pratique de l'allaitement maternel, assurer des cycles de formation continue ...
On espère et on souhaite de tout cœur que cette semaine nationale de promotion de l'allaitement maternel qui s'étale du 23 au 29 novembre 2013, la quatrième édition du genre que le ministère de la santé organise, puisse connaître une réussite totale et ce grâce à l'implication de l'ensemble des responsables du ministère de la santé, des professionnels de santé qui font un travail merveilleux sur le terrain au niveau des différentes structures du ministère de la santé, des infirmières, des sages femmes, des médecins qui sont mobilisés et qui contribuent grandement à la réussite de tous les programmes sanitaires.
Tous ces avantages constituent les objectifs spécifiques que s'est assigné le ministère de la Santé d'ici 2016.
Mais il faut regretter que l'évolution des mentalités et la progression de l'allaitement maternel suivent lentement la progression des connaissances scientifiques sur les bénéfices que procure l'allaitement maternel. Comme il est regrettable aussi que constater que nombreux sont les professionnels de santé qui sont bien formés à la physiologie de l'allaitement maternel et qui informent, éduquent et encouragent les femmes à cette pratique et à son soutien.
Plus regrettable encore, certaines maternités n'accordent pas tout l'intérêt voulu à la pratique de l'allaitement maternel et n'en font pas toujours une de leur priorité; l'accent est surtout mis sur les soins techniques immédiats à la naissance du bébé. C'est ce genre de comportement ou plus exactement d'erreur qui bien souvent est la cause de la diminution de l'allaitement maternel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.