Open d'Australie: Shapovalov fait tomber Zverev (VIDEO)    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Météo Maroc: faibles pluies dans certaines régions ce dimanche    Les températures attendues ce dimanche 23 janvier 2022    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Au chevet des animaux errants à Bagdad: un coeur gros comme ça mais zéro soutien    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN2021 : Samedi, les Lions de l'Atlas à l'entraînement sans Bounou, Hakimi et Fajr !?    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Maroc/Coronavirus-Bilan 24H: 31 décès et 5.750 guérisons    Maroc- RD Congo aux barrages du Mondial (Qatar-2022)    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quand la peinture poétise la nature !
Exposition de l'artiste-peintre Lahbib M'Seffer à Bab Rouah
Publié dans Albayane le 27 - 10 - 2015

Les cimaises de la galerie nationale Bab Rouah à Rabat accueilleront à partir du 04 novembre prochain, les toiles de l'artiste-peintre Lahbib M'Seffer. Des tableaux présentant la nature avec une immense poésie et une sensibilisation artistique. Le vernissage de cette exposition placée sous le thème «La Nature, Eternité de l'Instant» aura lieu le mercredi 04 novembre à partir de 18 heures.
L'univers de l'artiste invite à un voyage artistique dans le monde de la création où l'âme médite sur les valeurs humaines les plus nobles et retourne aux ressources. «De la peinture de l'artiste Lahbib M'Seffer émane une poésie somptueuse, une poésie qui ne se cantonne pas uniquement à l'esprit de celle qu'il a lui-même produite ou aux flashs étincelants qu'il parvient à fixer sur la toile, mais qui manifeste aussi une singulière spécificité ontologique marquant son rapport au monde et aux êtres. Un rapport qui, par la même occasion, le conduit aux sentiments les plus nobles et à la tolérance naturelle, dans un rapport au monde fondé sur un pacte écologique s'établissant sur l'amour, l'affection et la générosité... », a écrit à son propos le critique d'art Mohamed Chiguer. La nature, cette manie du Cosmos, a toujours été une muse et une source d'inspiration pour les philosophes, écrivains et artistes. L'être humain y trouve un abri pour échapper à la médiocrité et à l'aspect factice de la société ainsi qu'à la vie monotone.
Lahbib M'Seffer puise dans la beauté de la nature marocaine qui le fascine pour présenter cet attachement à la fois poétique, artistique et esthétique sur la toile. La nature le nourrit ; ses éléments versent du sang créateur dans les veines de sa verve. « La beauté de la nature marocaine a subjugué mon regard et guidé mes tâtonnements dans la pratique du paysage. J'ai trouvé dans cette nature une source intarissable d'inspiration et un moyen de renouvellement d'énergie pour confronter une vie professionnelle stimulante, mais combien éprouvante. Cela m'a également permis de me démarquer d'une mouvance dominante dans le contexte artistique national et de rejoindre la tendance qui se nourrit essentiellement de la splendeur naturelle du terroir», confie Lahbib M'Seffer. «Un nuage surgissant du néant, quelle invitation à l'oubli de soi ! C'est un souffle céleste, métaphysique où l'expression de l'affectivité est présente.
Etant de nature cosmique, le vide devient énergie émanant de l'infinité de l'univers. C'est une méditation contemplative, un sentiment existentiel et une émotion dans un transport sidéral! Les éléments qui composent le paysage naturel s'interpénètrent de manière mystérieuse dans une atmosphère où l'âme s'évade dans une élévation spirituelle... C'est un voyage dans la solitude où l'esprit se joint à l'âme dans une parfaite quiétude, en admiration devant cette éternité qui se fixe comme un instant infini, sur la toile», ajoute t-il.
En marge de l'exposition, Michel Barbault, peintre et ex-professeur à l'Ecole des Beaux-arts de Marseille-Luminy présentera le mercredi 11 novembre, à 18 heures, un livre comportant des poèmes de Lahbib M'Seffer illustrés et confectionnés par ses soins. Une table ronde aura également lieu le jeudi 19 novembre autour du thème : « la place de la nature dans la peinture».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.