Aid Al-Adha: La demande estimée à environ 5,6 millions de têtes d'ovins et caprins    Mort de Shireen Abu Akleh: Washington accuse Israël à demi-mots    Météo Maroc: temps assez chaud ce mardi 5 juillet    MRE: Ammor interpellée sur la cherté des billets de voyage    Sahara : L'Algérie accuse le Maroc de «saboter les efforts» de De Mistura    Jeux Méditerranéens (Taekwondo) : Fatima-Ezzahra Aboufaris et Omar Lakehal remportent la médaille d'argent    Moody's change la perspective du Maroc de « négative » à « stable »    Femmes au Maroc : Le verdict du Comité CEDAW est tombé    JM Oran 2022 : Maroc 4-2 Turquie ! Les Lionceaux sur le podium (vidéo)    L'opposition moque de« chaises musicales »    Le Conseil de sécurité publie la réponse de Hilale à son homologue algérien    La contribution sociale de solidarité sera maintenue en 2023    Lekjaa affirme le retour de Ziyech    Pedro Sanchez : « L'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc »    Formule E : Edoardo Morata remporte l'E-Prix de Marrakech 2022    Une convention pour la réalisation des travaux d'aménagement de la voie de «Taddart»    « Le plan d'autonomie offre des pouvoirs législatifs exclusifs à la Région »    Sahara : Singapour appuie le plan marocain d'autonomie    L'élimination de la discrimination à l'égard des femmes au centre de la prochaine réunion du gouvernement    Espagne : des «drones sous-marins» pour acheminer de la drogue interceptés    La MAP lance sa nouvelle webradio thématique « Samaoui », dédiée à l'art Gnaoui    Le drame de Mellilia : Pedro Sanchez n'a rien à reprocher au Maroc    « Morocco Now »: des Japonais saluent les avancées du Maroc    Intempéries : Les Australiens piégés par les pluies torrentielles    Evolution du coronavirus au Maroc. 941 nouveaux cas, 1 226 246 au total, lundi 4 juillet 2022 à 15 heures    [Alerte météo] Vague de chaleur (38 à 45°C) du mercredi au samedi    Les étudiants en médecine haussent le ton    Le dirham se déprécie face à l'euro et au dollar du 23 au 29 juin (BAM)    Malhounyat. Le Festival international de l'art du Malhoune de retour à Azemmour    Rabat Salé : Mémoire et ICESCO signent un nouveau partenariat    Pedro Sanchez : l'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc    Tétouan: des mesures sécuritaires spéciales pour le mariage de Nouâmane Belaiachi    Vidéo - La politique marocaine de l'Algérie expliquée par la boxe    Lancement de la célébration de Yaoundé capitale de la culture du monde islamique    La High Line Art de New York expose une sculpture de la Marocaine Meriem Bennani    Le film néerlando-marocain «Marokkaanse Bruiloft» rafle deux prix à Rabat    Les 24 hélicoptères AH-64 Apache seront livrés au Maroc en 2023    Chambre des conseillers: séance plénière mardi consacrée à la politique générale    La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement à Lisbonne pour la 2e conférence de l'Océan    Le roi félicite le président américain à l'occasion de l'Independence Day    Les Lionnes de l'Atlas réalisent l'essentiel face au Burkina faso    Jazzablanca: Sur la Scène Casa Anfa, Erik Truffaz et Maâlem Hamid El Kasri ont ravi le public    Le Maroc abrite la Supercoupe de la CAF entre le WAC et la RS Berkane    Ligue féminine des champions : Le Maroc officiellement organisateur de l'édition 2022, l'AS FAR qualifiée d'office    Nabila Rmili appelle à accélérer la cadence de traitement des autorisations d'urbanisme    Education : Il était une fois le Baccalauréat !    Joe Biden a reçu un message du roi Mohammed VI    Egypte : le vice-président de la BEI se félicite de l'achèvement réussi de la ligne 3 du métro du Caire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hassan Boutabssile, directeur d'Arryadia, en appelle au gouvernement...
Publié dans Albayane le 14 - 01 - 2016

Les Marocains seront privés, encore une fois comme pour le CHAN de 2014, de suivre sur leur petit écran, les matches de l'équipe nationale engagée au championnat d'Afrique des joueurs de locaux de football (CHAN 2016) prévue au Rwanda (16 janvier - 7 février). beIN Sports,qui brille toujours par l'hégémonie sur la retransmission des compétitions footballistiques internationales, en est l'une des principales causes.Notre confrère, Hassan Boutabssil, directeur de la chaîne Arryadia nous fait le point sur cette problématique.
Al Bayane : Est-ce que la FRMF a vendu, via la CAF, les droits télévisuels à la chaine beiN SPORTS à u CHAN de la retransmission des matches de l'équipe nationale dont ceux des phases finales du CHAN 2016... ?
Hassan Boutabssil : «Je ne pense pas. La Fédération royale marocaine de football n'a pas de choix. La FRMF n'a rien à voir avec cette affaire hors de sa volonté. La même chose est à dire pour la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT). Le produit est déjà vendu. L'opération s'est faite entre la première instance dirigeante du football africain, la CAF, et Sport Five qui s'occupe de toutes les ventes à l'échelon international. Sport Five, un acteur global du marketing sportif établi dans plusieurs pays, et qui est surtout leader dans le domaine du football européen et africain, communique directement avec la chaine beiN Sports créée en 2014 et qui reste le prolongement d'Al Jazeera Sports qui a vu le jour en 2004. Cette instance télévisuelle est devenue plus forte ayant influencé plusieurs grandes nations de football telles, la France, l'Espagne... ainsi que les pays de l'Amérique du sud.C'est donc la loi du marché qui prévaut et qui a été imposée par cette chaîne qui a désormais des relations directes avec les Unions et les Fédérations de football.
En ce qui concerne le Maroc, la situation est encore plus compliquée puisque nous sommes affilée à la zone MENA qui fait partie du Moyen-Orient. Et le pire c'est que beiN Sports a acheté les droits TV pour cette région jusqu'à 2028... Les contrats sont signés par la CAF avec Five Sport qui commercialise tout ce qui est sport...».
Que pensez-vous de la somme de 500 MDH réservée par le Maroc pour l'achat des retransmissions des matches de l'équipe nationale... ?
«Cette somme ne concerne pas le CHAN 2016, elle l'est pour les autres matches de la Coupe du monde 2018. Mais la FRMF a refusé le principe. Elle a donc repoussé l'idée de prendre les 500 MDH réservés audit Mondial dont les éliminatoires vont commencer cette année. Ce qui fait que les Marocains vont suivre directement les rencontres de l'équipe nationales disputées à domicile à travers les chaînes nationales de la SRNT...».
En votre qualité de chargé des négociations avec beiN Sports, quel est le montant que vous a été demandé pour acheter ses droits de retransmission et quelle est votre réaction pour venir à la rescousse et assurer la couverture directe des matches du CHAN pour le bien du football marocain en général et des supporters des Lions de l'Atlas en particulier... ?
«Je peux vous assurer que ces montants sont exorbitants. Rien que pour avoir les matches de la phase finale de la CAN 2012, la SRNT a payé 10 millions de dollars pour 10 matches, soit un million de dollars par match. Même chose pour les autres CAN jusqu'à maintenant. C'est trop cher et pour le Maroc et pour son image footballistique qui souffre, encore et toujours. Cela l'est aussi pour différents pays du Continent car ces prix sont appliqués seulement en Afrique. Les autres continents, dont surtout l'Europe, n'ont pas de tels problèmes. On donne comme exemple la loi européenne qui exige que la retransmission des matches des sélections nationales du Vieux Continent soit assurée gratuitement. Chaque pays européen est libre deretransmettre les matches de son équipe nationale. Contrairement à l'Afrique et la zone MENA, dont le Maroc fait partie, et qui restent tributaires des exigences d'une seule chaine, beiNSports, qui détient toujours l'exclusivité, le monopole...»
beiN SPORTS détient le monopole mais à qui peut-on attribuer la responsabilité de cette situation... ?
«La responsabilité incombe à la Confédération africaine de football et son président Issa Hayatou. C'est Hayatou qui a signé le contrat avec Five Sport. C'est donc le premier responsable. Il faut attaquer cette instance dirigeante africaine pour avoir nos matches, ce qui est chose légale. On s'en fout d'autre chose. La CAF, si elle veut vendre quelque chose appelée foot à beiN SPORTS, c'est de son droit, mais pas au détriment de nos matches... »
Quelle est donc la solution adéquate pour régler cette problématique et ce monopole attribué à la chaine qatarie... ?
«La solution est politique. Il faut que le gouvernement marocain bouge. Il faut aussi que le Parlement fasse l'essentiel. La SNRT et même la FRMF, appelée à défendre les causes du football national, ne peuvent rien faire sans l'intervention de gouvernement qui reste le seulhabilité à trancher dans cette affaire. Je peux vous donner comme exemple le Maroc, qui a été injustement privé d'organiser la CAN 2015, voire même de participer à ladite compétition attribuée à un autre pays, la Guinée Equatoriale. Le Maroc qui allait payer les pots cassés en étant privé par la CAF de la participation aux prochaines CAN en 2017 et 2019, a eu gain de cause par la suite en faisant recours au tribunal administratif sportif (TAS).
Aujourd'hui, il faut faire la même chose. Il faut que le Maroc porte plaine au niveau du TAS contre la CAF. Il faut faire appel au TAS pour que justice soit rendue au Maroc. C'est faisable, c'est juste. Car la loi qui a été appliquée en Europe peut être adoptée dans chaque pays en Afrique. Si le TAS donne un jugement favorable, la CAF ne peut que suivre en fournissant le signal de la retransmission des matches concernant les équipes des pays participants, que ce soit pour le CHAN, la CAN ou le Mondial...Il est temps donc que le Maroc bouge et que le TAS intervienne en faveur des pays lésés par cette fameuse chaine qatarie...».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.