Concours national de langue russe    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Sopriam inaugure un nouveau DS Store à Casablanca    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    RAM: ouverture d'une nouvelle ligne Dakhla-Paris    Gestion d'actifs: une révolution est en marche    Le Maroc élu meilleur émetteur africain sur le marché financier international en 2021    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    Prévisions météorologiques pour le vendredi 18 juin 2021    SEM Pekka Hyvönen, Ambassadeur de la Finlande au Maroc : « Nous comptons faire du Maroc le pont entre la Finlande et les autres pays africains »    ONDA : 15 aéroports obtiennent le label "Airport Health Accreditation" de l'ACI    Coupes de la CAF : WAC et Raja pour briller sur le continent    Quatre ministres d'origine marocaine au sein du nouveau gouvernement israélien    Autriche: Retour à la normalité, le masque FFP2 n'est plus obligatoire    MRE/Prix des traversées maritimes: un projet de décret adopté    Nouvelle consécration pour Fouzi Lekjaa    Euro 2020: le Danemark tombe face à la Belgique (VIDEO)    Officiel : Sergio Ramos dit adieu au Real Madrid    Championnat d'Italie: Buffon de retour à Parme    CGLU : Boudra appelle à une réponse rapide aux exigences des villes africaines en matière de développement post-pandémie    La promotion des relations bilatérales au menu des entretiens de M. Bourita avec le président de l'Assemblée nationale de Serbie    Maroc/Covid-19: le bilan de ce jeudi 17 juin    Ouverture d'un hôpital privé à El Jadida    Météo Maroc: de la pluie attendue ce vendredi 18 juin    9 personnes arrêtées pour fabrication et vente d'armes blanches    Voyages : Ryanair lance une action en justice contre le gouvernement britannique    Le Maroc, premier pays arabe et africain à devenir «Membre Associé»    Après Biden-Poutine, Moscou salue le « bon sens » américain sur le dialogue stratégique    L'effet papillon et l'énergie créatrice    Disney investit l'animation africaine de science-fiction    Botola / IRT-RCA (0-3) : Le Raja assure et se rassure    Le chef du Hamas loue le rôle du Royaume dans la promotion de la paix    Législatives algériennes : les islamistes envisagent de faire partie de la prochaine coalition    Les Etats-Unis adoptent un jour férié commémorant la fin de l'esclavage    Allemagne : deux morts dans une fusillade, opération policière en cours    RAM. Vols additionnels à partir de l'Europe: voici les détails (PHOTO)    Célébration de la Journée nationale de la résistance : Une consécration de l'épopée de l'histoire de la lutte nationale    Sahara marocain: le Gabon apporte son « plein soutien » à l'initiative d'autonomie    L'ONMT lance une campagne de communication dédiée à la diaspora    Le projet de loi portant charte des services publics adopté à l'unanimité    La justice met la pression sur l'armée espagnole    Botola Pro : Victorieux, le Raja revient à trois points du WAC    Championnat arabe d'athlétisme : les Lions de l'Atlas débutent avec 3 médailles au 1er jour    Le réalisateur marocain Chakib Benomar n'est plus    Le clip de la chanson est porté par Assaad Bouab : Jihane Bougrine sort «Serek F'Bir»    Exposition: Hé, voilà une abstraction ni arrogante ni froide !    Parution: roman trépidant d'une trahison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





George Weah, étoile africaine du foot, devient président du Liberia
Publié dans Albayane le 02 - 01 - 2018

Enfant des bidonvilles de Monrovia devenu star planétaire du foot dans les années 1990, George Weah a réalisé le rêve de sa seconde vie en devenant jeudi président du Liberia, pays traumatisé par la guerre civile, qu'il entend réconcilier avec lui-même.
A 51 ans, l'ex-attaquant vedette du PSG et du Milan AC a largement remporté le second tour de l'élection présidentielle, avec 61,5% des voix face à son adversaire, le vice-président Joseph Boakai.
Seul Africain à avoir remporté le Ballon d'or, en 1995, Weah était largement absent du pays pendant la guerre civile qui a fait quelque 250.000 morts entre 1989 et 2003.
Entré en politique à la fin du conflit, il avait été battu au second tour de la présidentielle de 2005 par Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique, puis comme candidat à la vice-présidence en 2011.
Cette fois, alors que son adversaire Joseph Boakai a multiplié les procédures pour dénoncer les « fraudes et irrégularités » ayant selon lui entaché le premier tour, « Mister George » a appelé ses partisans à la patience et au calme.
En décembre 2014, il remporte son premier mandat en devenant sénateur, distançant très largement l'un des fils de Mme Sirleaf.
« Personne ne devrait avoir peur du changement. Regardez ma vie: je suis passé de footballeur à homme politique », a-t-il lancé pendant la campagne. « Vous pouvez vous aussi être cette personne. Nous sommes pareils », a ajouté l'ex-star du ballon rond, élevé par sa grand-mère à Gibraltar, un bidonville de Monrovia.
A ses critiques qui jugent son programme trop vague et pointent son absentéisme au Sénat, il rétorque par son bilan en matière de santé et d'éducation, la proximité qu'il cultive avec la population et des promesses. « Je vais m'assurer que nos hôpitaux soient équipés, que nos médecins et nos infirmières soient formés et qu'ils soient encouragés à travailler ».
Weah a choisi comme colistière Jewel Howard-Taylor, l'ex-épouse de l'ancien chef de guerre et président Charles Taylor (1997-2003), une sénatrice respectée.
Mais George Weah, tout en affirmant que « tout le monde était l'ami de Charles Taylor », le répète: il n'entretient « pas de contact » avec l'ancien président, condamné en 2012 par la justice internationale à 50 ans de prison pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre en Sierra Leone voisine.
Pendant la guerre civile, Weah avait plaidé pour la paix au Liberia, appelant l'ONU à sauver son pays. En rétorsion, des rebelles avaient brûlé sa maison de Monrovia et pris en otage deux de ses cousins.
Membre de l'ethnie kru, une des principales du Liberia, et ne faisant donc pas partie le l'élite descendant d'anciens esclaves américains qui dominent traditionnellement la vie politique, George Weah a vu sa vie basculer une première fois en 1988, à l'âge de 22 ans, grâce à Arsène Wenger.
Alors entraîneur de Monaco, le tacticien français l'avait déniché au Tonnerre Yaoundé, au Cameroun, et fait venir au pied du Rocher monégasque.
Pendant 14 ans, le solide attaquant allait jouer dans les plus grands clubs européens -Paris SG et Milan AC, à l'apogée de sa carrière, puis Chelsea, Manchester City, Marseille-, amassant une fortune considérable.
Mais il a gardé ses attaches dans la banlieue de Monrovia, où il tape encore le ballon avec des amis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.