Publication : Nasser Bouchiba esquisse 60 ans d'Histoire des Relations entre le Maroc et la Chine    Twitter propose aux utilisateurs de donner des "pourboires" à leurs comptes favoris    LDC : Tuchel a-t-il pris un ascendant psychologique sur Guardiola ?    Sadiq Khan réélu maire de Londres    Marrakech: destruction de 2,2 tonnes de produits impropres à la consommation    Météo: le temps prévu ce dimanche 9 mai au Maroc    CAN Féminine, Maroc 2022 : Participation record aux éliminatoires    3ème édition du programme TOYP: la JCI honore les jeunes talents    Hakim Ziyech : "C'était un bon moment pour moi de marquer"    Vente illégale de médicaments: le chef du parquet a envoyé une circulaire aux procureurs    Affaire Brahim Ghali : «l'Espagne maintient sa posture», selon Arachan Gonzalez Araya    Manchester-Chelsea (1-2) : City puni par les Blues grâce à Ziyech, Alonso et à... Aguero !    Association Internationale de la Presse Sportive : Session hispanophone de la photographie    L'insécurité alimentaire aiguë a atteint son niveau le plus élevé en cinq ans (GNAFC)    Deux Marocains remportent les troisième et cinquième places du prix Katara pour la récitation du saint Coran    Des manifestants tchadiens brûlent le drapeau français, France 24 filme mais no comment    Baccalauréat 2021 : le MEN publie un guide des candidats    Allemagne: le Bayern remporte son 9è titre consécutif    Maroc-Espagne : un manifeste signé par 9 partis politiques    Le wydad reçoit des vœux pour son 84e anniversaire (PHOTOS)    Al Hoceima: une opération d'immigration illégale avortée, un individu interpellé    L'accueil du dénommé Brahim Ghali en Espagne, un acte «inacceptable» et «condamnable» (Partis politiques marocains)    Covid-19/Maroc : Sept décès et 314 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    Aïd El-Fitr: Marrakech sous haute surveillance    Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 8 mai 2021 à 16H00    Al Akhawayn pilote un projet de transformation des huiles de friture en biodiesel carburant    Médias: le long calvaire des journalistes    Enseignement supérieur: Amzazi s'attaque au cumul d'activités des enseignants-chercheurs    Le rappeur marocain Issam dévoile son premier album "Crystal"    La Chine lance une campagne contre la fraude et la cyberviolence    Coworking : le suisse IWG ouvre un nouvel espace de travail à Casablanca    AstraZeneca: la France recense deux nouveaux cas de thromboses, dont un décès    Marocains bloqués à l'étranger : la DGAC annonce les conditions d'accès au territoire national    Marocains bloqués à l'étranger : voici les conditions exigées pour les vols de rapatriement    La Bourse de Casablanca en nette hausse du 3 au 7 mai    Le régime algérien réclame toujours la «repentance» de la France pour la période coloniale    Le Maroc et le Koweït déterminés à donner une forte impulsion à leurs relations bilatérales (ministre Koweïtien)    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    Météo Maroc: le temps prévu ce samedi 8 mai    Le FEC ouvre une ligne de crédit de 2,2 MMDH pour la région Fès-Meknès    Le projet Andam pour que reste la parole    Mounia Lamkimel : "J'aime les personnages complexes et je n'aime pas que l'on me colle une étiquette"    Cinéma : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    "Tlata Del Ferhate", le bonheur est le plus grand des trésors ! Dimanche à 23h00    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    Nouvelle édition du Festival international de Meknès du cinéma des jeunes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le prix Ibn Battouta, le voyageen littérature
Publié dans Albayane le 14 - 02 - 2018

Le programme culturel du Siel 2018 présente une grande variété d'événement. Parmi les plus en vue, les conférence et rencontres avec les lauréats des prix littéraire.
Dans la salle Al Qods, le ministère de la culture et de la communication en partenariat avec le ce entre Arabe pour la Littérature et la Géograhie –Découverte des Horizons, a organisé une conférence sous le thème : Rencontre de l'Orient et de l‘Occident, à la découverte de soi et de l'autre.
Modérée par le critique Charafeddine Majdouline, cette conférence a rassemblé les gagnants du Prix Ibn Battouta des éditions jumelées de 2017 et 2018. Abdenbi Dakir, auteur de «Maroc Occident, Regards Croisés» et lauréat du prix dans la section études, estime que «c'est le début du chemin pour le projet «Découverte des Horizons», qui concerne ce g littéraire qu'est la littérature du voyage. Cette étude concerne l'image de l'autre dans notre espace culturelle mais aussi celle de soi dans le regard de cet autre, l'Occident dans un sens large. Les études précédentes traitant du sujet ne posaient que la question de l'image de l'autre dans notre regard. On peut citer le travail du français Jean Carré et de l'égyptien Ibrahim Loka sur l'image respective de la France et de l'Egypte. Ces travaux ne s'occupent pas de croiser les regards».
Autre lauréat du prix dans la catégorie création, Amir Alamry est égyptien, il est, entre autre, critique de cinéma de grande retrace un parcours de plus de trente ans entre pays arabes et occidentaux. Selon lui «ce livre est un témoignage personnel qui garde en vue des questionnements sur le Soi, l'Autre, les raisons de notre sous-développement, celle de l'évolution de l'occident. Mais aussi notre regard sur cet autre».
La catégorie traduction a été décernée au marocain Abderrahim Hazal, pour son travail sur l'œuvre de Régis Debré « L'étoile, la croix et le croissant, un candide en terre sainte». Donnant un bref aperçu sur son travail primé, Hazal explique «qu'il s'agit d'un récit de voyage du philosophe français relatant son périple savant dans le moyen orient avec un esprit ‘candide' en ce sens que son ignorance lui permet d'éviter les idées préconçues et de rechercher la vérité de cette région du globe».
Kamal Riahi, tunisien lauréat du prix section carnet de voyage, parle de son expérience douloureuse d'exile volontaire à Alger entre 2009 et 2010, fuyant le régime de son pays. «Mon texte tiens plus du journal intime que de l'écriture de voyage. Ironie de la situation, j'avais fui le régime d'un général pour me retrouver dans le pays des généraux! C'est surréaliste ! Ce voyage n'en était pas un. Il représente le déchirement d'un père qui quitte sa famille pour lui permettre de vivre devant la menace du système Benali. C'est aussi une redécouverte de soi, de ses propres limites. La découverte de l'autre qui n'est en fait que soi même».
La conférence s'est terminée par l'intervention de Mohammed Naji El Omari qui a reçu le prix pour la traduction d'un récit de voyage d'un officier français C. Gonzague. «La particularité de ce texte, est qu'il a été écrit avec une touche littéraire qui ne correspond pas au profil de l'auteur sensé être militaire, carré et précis. Ce qui m'étonne est que ce dernier, en mission dans la région du Haouz, trouve le temps d'écrire ses observations de la région à une époque trouble de l'histoire du Maroc du début du XXe siècle. Ce texte est classé dans la littérature coloniale, classification que je réfute car il est écrit de manière personnelle voire subjective. Un regard de l'autre sur soi qui souvent coïncide avec notre propre représentation de nous mêmes».
Les prix décernés pour cette manifestation montrent toute l'importance de ce genre littéraire souvent sous-estimé par le monde de la littérature.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.