Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    Tholot : “Aït Bennasser a perdu son niveau”    Larache, capitale des fruits rouges    Le BTP termine l'année sur une bonne note    Ces routes migratoires et ceux qui les empruntent    Chikayates: 194.000 réclamations reçues    Projets de lois votés aujourd'hui par les conseillers    Comment sommes-nous devenus si cons?    Plus d'un milliard de DH pour la réhabilitation d'écoles en 2019    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    La corruption endémique fait florès    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Le Bahreïn réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Le Conseil de la concurrence et l'IFC renforcent leur partenariat    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027 : La communication se renforce autour du dispositif    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Exil médical: Une véritable hémorragie    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Canada légalise le cannabis
Publié dans Albayane le 24 - 06 - 2018

Çà y est, c'est parti, bientôt les canadiens pourront «planer» librement... En effet, à partir du 17 Octobre prochain, la culture et la consommation du cannabis deviendront légales au Canada.
C'est le Premier ministre libéral Justin Trudeau qui, lors de la séance des questions à la Chambre des Communes qui a eu lieu ce mercredi après le vote par les deux chambres du Parlement du projet de loi y afférent, a déclaré «nous nous sommes engagés à améliorer notre système pour mieux protéger nos jeunes et priver d'argent le crime organisé». Le Premier ministre a justifié le choix de la date du 17 Octobre par le souhait émis par les provinces de se voir accorder un délai avant l'entrée en vigueur de cette loi afin qu'elles puissent s'y préparer en peaufinant le système de production et de distribution du cannabis, en magasins et en ligne, et en octroyant les autorisations nécessaires aux commerçants désireux de vendre ce produit au grand public.
Agissant ainsi, le Canada où l'usage du cannabis, pour quelque raison que ce soit, avait été interdit en 1923 avant que son utilisation thérapeutique ne soit autorisée en 2001, deviendra alors le premier pays du G7 à permettre sa consommation à des «fins récréatives»; une légalisation qui est intervenue cinq années après l'Uruguay qui avait été le premier pays au monde à franchir ce pas.
Mais il y a lieu de préciser, toutefois, que d'ici le 17 Octobre prochain, le cannabis demeurera illégal au Canada sauf pour usage médical ou pour des raisons ayant trait à la recherche scientifique. Ce n'est donc qu'après le 17 Octobre 2018 que les canadiens majeurs pourront légalement acheter, cultiver et consommer une quantité limitée de cannabis.
Avec l'entrée en vigueur de cette loi, chaque ménage sera autorisé à faire pousser chez lui, s'il le désire, jusqu'à quatre plants de cannabis et chaque personne aura le droit de détenir jusqu'à 30 grammes.
Pour rappel, la légalisation de la culture, la commercialisation et la consommation du cannabis était une promesse électorale de Justin Trudeau en 2015. Ce dernier qui avait avoué avoir déjà fumé «cinq ou six fois des joints avec des potes», était resté convaincu que le système répressif en vigueur ne pouvait, en aucun cas, «empêcher les jeunes d'avoir un accès facile au cannabis» et que pour mieux protéger la santé des consommateurs, il va falloir fermer définitivement la porte du marché noir aux trafiquants. Autant de raisons qui ont contraint le Premier ministre canadien à user de tout son poids pour faire adopter une loi qui, en plus d'être audacieuse, ouvrira les portes à un marché très porteur.
Ainsi, l'Agence Statistique Canada qui avait évalué le marché national du cannabis en 2017 à 5,6 milliards de dollars canadiens (3,7 milliards d'Euros) table sur une augmentation d'au moins 20% avec l'entrée en vigueur de la nouvelle loi alors qu'Ottawa s'attend à une manne fiscale annuelle de près de 400 millions de dollars canadiens (261 millions d'Euros) que se partageront le gouvernement fédéral et les provinces.
En prélude à l'entrée en vigueur de cette loi, des licences de production – avec des spécifications très strictes – ont déjà été accordées par le Ministère canadien de la Santé à près d'une centaine d'entreprises dont plusieurs sont cotées en bourse alors qu'une centaine d'autres attendent encore leur tour.
Mais avec l'application d'une telle loi, la consommation du cannabis au Canada va-t-elle augmenter ou au contraire se tarir dès lors que la tentation devant le fruit défendu n'aura plus raison d'être et les intermédiaires aucune raison d'exister ?
Et qu'en sera-t-il, par ailleurs, du nombre de touristes qui viendront au Canada pour y passer leurs vacances en étant encouragés par le fait qu'ils pourront y rouler des «pétards» sans aucune entrave comme ailleurs on roule des cigarettes; des vacanciers qui afflueront vers un pays où la clope et le joint c'est du «kif-kif» comme ce fut le cas d'Amsterdam au début des années 1970 ? Attendons pour voir...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.