100 espaces de libre-service bancaire d'ici fin 2018    Oulmès. Confiante malgré la chute vertigineuse des résultats    PLF 2019 : Cap sur les secteurs sociaux    Point de vue : J'aime mon pays !    Tanjazz : Le succès toujours au rendez-vous    «Le Maroc d'ombre et de lumière», exposition de Daoud Aoulad Syad à Fès    Ligue des Champions: Le WAC domine et s'éclipse    La marine royale avorte une opération d'émigration clandestine à Martil    Bamako: Le Président malien reçoit Saâd Eddine El Othmani    «L'ITEX 2018 est dédié principalement aux startups»    Inwi présente le Cloud de demain à Casablanca    Le TNMV fait peau neuve pour la rentrée    Khadija Biadi, l'énergique enseignante dévouée à la promotion de tamazight    Coupe de la CAF : Le Raja au dernier carré, après sa victoire face au CARA Brazzaville    Le prince Moulay El Hassan préside la cérémonie de remise du Grand Prix Mohammed VI de saut d'obstacles    Liga : Le Real leader provisoire    Le Haras Royal de Bouznika domine le Championnat national des chevaux Pur-sang arabe    Plus de 4.000 jeunes à la 2ème Université des jeunes indépendants : Le RNI ne pratique pas le double langage    Divers    Une Journée pour éviter que la maladie d'Alzheimer ne tombe dans l'oubli    A Bangkok, des pompiers reconvertis en chasseurs de serpents    Inégalités : Le constat alarmant du CESE    Abandon scolaire : 221.958 écoliers concernés !    Casablanca Finance City a réalisé une émission obligataire verte « Green Bond »    La 2ème édition des journées portes ouvertes de la DGSN, du 26 au 30 septembre à Marrakech    Une commission du Parlement européen recommande l'approbation du nouvel accord agricole Maroc-UE    Le derby du Nord sans vainqueur ni vaincu    Achoura: Taroudant vibre au rythme de la Dakka    France : L'Appel des 88, Non aux violences conjugales !    Pétard mouillé    Une campagne de consultations gratuites pour les réfugiés subsahariens    Le médecins du privé en ont ras-le-bol    Le gouvernement libyen reconnu appelle l'ONU à agir face aux troubles    Theresa May humiliée à Salzbourg    Un Fajr de Haute volée    L'article 70 ou l'article épouvantail    Succès concluant de la journée d'étude de l'USFP "Régionalisation et déconcentration"    La coopération judiciaire sino-marocaine examinée à Rabat    Divers    Attentat d'Ahvaz: l'Iran remonté contre les Occidentaux et les Saoudiens    La poésie arabe en fête à Marrakech    Les sages de la Ligue des écrivaines du Maroc en conclave à Marrakech    Le chapeau d'Indiana Jones adjugé près de 450.000 euros aux enchères    Arrestation de l'ancien Premier ministre de Malaisie    Naufrage d'un ferry en Tanzanie: Au moins 207 décès !    E-U: L'accusatrice du juge Kavanaugh devant le Sénat jeudi prochain    Ebola de retour en RDC    Message de condoléances de SM le Roi aux membres de la famille de feu Mohammed Karim Lamrani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le cadrage royal
Publié dans Albayane le 17 - 08 - 2018

Les orientations contenues dans le discours royal, adressé par SM le Roi Mohammed VI à la Nation à l'occasion du 19e anniversaire de l'accession du Souverain au Trône, ont parfaitement cadré le projet de loi de Finances 2019.
C'est ce qui ressort de la lettre de cadrage envoyée par le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani aux ministres en vue de mettre au point leurs politiques budgétaires sectorielles pour l'exercice 2019. En effet, cette lettre de cadrage se décline en quatre grands axes avec des priorités et des urgences. Il s'agit de la politique sociale, qui s'articule autour de la santé, de l'éducation nationale, du soutien ciblé aux couches sociales défavorisées et de la cohésion sociale, de la préservation du pouvoir d'achat des citoyens, de l'emploi et du dialogue social ainsi que de la poursuite des grands chantiers structurés et structurants et des grandes réformes lancées, tout en préservant les équilibres macroéconomiques. Le volet social figure en priorité dans la planification de l'action gouvernementale pour cette troisième année législative de la dixième législature.
C'était d'ailleurs la question qui a été fortement soulignée dans le discours du Trône. «La question sociale retient toute Mon attention et M'interpelle vivement à la fois en tant que Roi et en tant qu'homme», avait en effet souligné SM le Roi, attirant l'attention du gouvernement et des partis politiques qui le composent à agir pour ne pas laisser trainer les demandes des citoyennes et des citoyens.
«Les affaires des citoyens ne doivent souffrir d'aucun report, ni aucune attente », avait dit le Souverain. Ce qui s'est décliné dans la lettre de cadrage du PLF2019 dans la mise en œuvre immédiate des programmes sociaux relatifs au soutien à la cohésion sociale, la généralisation de l'enseignement, la lutte contre la déperdition scolaire, la refonte du RAMED, le lancement de la couverture médicale pour les professionnels indépendants et la troisième phase de l'initiative nationale du développement humain (INDH). Dans ce registre, la forte mobilisation du gouvernement a été aussi dictée par l'interpellation de la feuille de route royale. «Le premier chantier consiste à faire adopter la charte de déconcentration administrative, avant la fin du mois d'octobre prochain.
Cet instrument donnera les moyens aux responsables locaux de prendre leurs décisions et d'exécuter les programmes de développement économique et social en accord et en cohérence avec les visées de la régionalisation avancée», avait tenu à préciser SM le Roi Mohammed VI. Ce qui nous renvoie au deuxième axe de la note de cadrage du Chef du gouvernement consacrée à la poursuite de l'exécution des grands chantiers et la promotion des investissements. En plus de ces deux volets, le troisième axe de la lettre de cadrage a été réservé à la poursuite des réformes lancées dans le pays.
Ce qui répond à l'orientation du discours dans lequel le terme de «réforme» a été employé cinq fois. «Ces mesures seront un levier de réforme de l'Administration : elles permettront en effet de rendre pleinement opérationnel le principe de reddition des comptes, d'identifier les dysfonctionnements qui empêchent le bon aboutissement de cette Réforme», avait dit le Souverain. En effet, le discours du Trône avait tracé une véritable feuille de route pour l'action gouvernementale de la troisième année législative de la dixième législature, en termes de programmes à caractère d'urgence dans certains chantiers sociaux, d'amélioration des conditions de vie des citoyens, de promotion d'investissement, de réformes et de mise en œuvre du principe constitutionnel de corrélation entre responsabilité et reddition des comptes.
C'est dans cet esprit que le chef du gouvernement a appelé son gouvernement à intensifier la mobilisation en vue de mettre en œuvre les hautes orientations royales ainsi que de trouver des réponses et des solutions rapides aux doléances et préoccupations des citoyennes et des citoyens. L'équation devra être résolue, en préservant les équilibres macroéconomiques du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.