Signature d'une convention pour la promotion de l'emploi associatif    Chutes de neige, pluies et temps froid attendus la semaine prochaine    Benslimane: Plus de 800 bénéficiaires d'une caravane médicale multidisciplinaire    MSC2019: L'Alliance Iran-Qatar mise en relief à Munich    Bouzineb: La culture marocaine a toujours fasciné et inspiré les grands écrivains espagnols    Botola Maroc Télécom : Sous un accent des nouveaux coachs    Lydec se rattrape au second semestre 2018    Un élan haussier royal!    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    Ahmed Boukous et les traducteurs Hamid Guessous et Azzeddine Chentouf primés    Hossain Bouzineb, premier Marocain à intégrer l'Académie royale espagnole    Etude du CMC : Le secteur agricole doit gagner en compétitivité    Amzazi : Le digital, indispensable à l'employabilité des jeunes    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    Bruxelles: Des marocains partagent avec des étudiants leurs expériences inspirantes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    Amzazi: Le digital, un levier indispensable pour l'employabilité des jeunes    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    Bouillon de culture    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le cadrage royal
Publié dans Albayane le 17 - 08 - 2018

Les orientations contenues dans le discours royal, adressé par SM le Roi Mohammed VI à la Nation à l'occasion du 19e anniversaire de l'accession du Souverain au Trône, ont parfaitement cadré le projet de loi de Finances 2019.
C'est ce qui ressort de la lettre de cadrage envoyée par le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani aux ministres en vue de mettre au point leurs politiques budgétaires sectorielles pour l'exercice 2019. En effet, cette lettre de cadrage se décline en quatre grands axes avec des priorités et des urgences. Il s'agit de la politique sociale, qui s'articule autour de la santé, de l'éducation nationale, du soutien ciblé aux couches sociales défavorisées et de la cohésion sociale, de la préservation du pouvoir d'achat des citoyens, de l'emploi et du dialogue social ainsi que de la poursuite des grands chantiers structurés et structurants et des grandes réformes lancées, tout en préservant les équilibres macroéconomiques. Le volet social figure en priorité dans la planification de l'action gouvernementale pour cette troisième année législative de la dixième législature.
C'était d'ailleurs la question qui a été fortement soulignée dans le discours du Trône. «La question sociale retient toute Mon attention et M'interpelle vivement à la fois en tant que Roi et en tant qu'homme», avait en effet souligné SM le Roi, attirant l'attention du gouvernement et des partis politiques qui le composent à agir pour ne pas laisser trainer les demandes des citoyennes et des citoyens.
«Les affaires des citoyens ne doivent souffrir d'aucun report, ni aucune attente », avait dit le Souverain. Ce qui s'est décliné dans la lettre de cadrage du PLF2019 dans la mise en œuvre immédiate des programmes sociaux relatifs au soutien à la cohésion sociale, la généralisation de l'enseignement, la lutte contre la déperdition scolaire, la refonte du RAMED, le lancement de la couverture médicale pour les professionnels indépendants et la troisième phase de l'initiative nationale du développement humain (INDH). Dans ce registre, la forte mobilisation du gouvernement a été aussi dictée par l'interpellation de la feuille de route royale. «Le premier chantier consiste à faire adopter la charte de déconcentration administrative, avant la fin du mois d'octobre prochain.
Cet instrument donnera les moyens aux responsables locaux de prendre leurs décisions et d'exécuter les programmes de développement économique et social en accord et en cohérence avec les visées de la régionalisation avancée», avait tenu à préciser SM le Roi Mohammed VI. Ce qui nous renvoie au deuxième axe de la note de cadrage du Chef du gouvernement consacrée à la poursuite de l'exécution des grands chantiers et la promotion des investissements. En plus de ces deux volets, le troisième axe de la lettre de cadrage a été réservé à la poursuite des réformes lancées dans le pays.
Ce qui répond à l'orientation du discours dans lequel le terme de «réforme» a été employé cinq fois. «Ces mesures seront un levier de réforme de l'Administration : elles permettront en effet de rendre pleinement opérationnel le principe de reddition des comptes, d'identifier les dysfonctionnements qui empêchent le bon aboutissement de cette Réforme», avait dit le Souverain. En effet, le discours du Trône avait tracé une véritable feuille de route pour l'action gouvernementale de la troisième année législative de la dixième législature, en termes de programmes à caractère d'urgence dans certains chantiers sociaux, d'amélioration des conditions de vie des citoyens, de promotion d'investissement, de réformes et de mise en œuvre du principe constitutionnel de corrélation entre responsabilité et reddition des comptes.
C'est dans cet esprit que le chef du gouvernement a appelé son gouvernement à intensifier la mobilisation en vue de mettre en œuvre les hautes orientations royales ainsi que de trouver des réponses et des solutions rapides aux doléances et préoccupations des citoyennes et des citoyens. L'équation devra être résolue, en préservant les équilibres macroéconomiques du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.